Étiquette : lapin (Page 1 of 11)

Au fil des pages avec Toc, toc, toc

Nous relisons Toc, toc, toc de Tan et Yasuko Koide (éd. L’école des loisirs, 1983, rééd. 1996), un album jeunesse à partir de 3 ans. Trois marmottes sont en train de randonner dans la forêt. Mais elles se perdent lorsque le brouillard se lève. Où vont-elles pouvoir passer la nuit en toute sécurité?

Les illustrations sont douces et accompagnent le texte répétitif avec la succession d’animaux qui viennent se réfugier dans la maisonnette avec les marmottes. La tension est palpable sur les traits des animaux qui a chaque coup porté à la porte ont peur de qui pourrait rentrer, bloquant même la porte avec des bûches. Le suspense est ainsi entretenu jusqu’à ce que nous découvrions le propriétaire des lieux. D’ailleurs, la découverte de la maisonnette en plein brouillard par les marmottes me fait penser à une de mes randonnées dans la vallée des Merveilles lorsque j’avais été prise avec des amis dans l »orage et la joie que nous avions ressenti une fois bien au chaud et en sécurité dans le refuge. Un très bon moment de lecture qui se finit sur une note gourmande et que nous avions déjà lu lors du Mois au Japon 2021!

Participation #54 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Nina et le doudou magique

Depuis le début du printemps, nous lisons régulièrement Nina et le doudou magique de Nicola Killen (éd. Quatre Fleuves, coll. Livres poétiques, 2019), un album jeunesse avec des découpes et à partir de 3 ans. Lors d’un printemps pluvieux, Nina se désespère de pouvoir sortir dehors avec Merlin, son lapin en peluche. La pluie s’arrête enfin. Et lorsqu’elle sort sous une brise de pétales dorés, son doudou prend vie. Mais Merlin s’échappe en partant derrière un groupe de lapins. Nina part à sa recherche sans s’apercevoir que le temps se couvre à nouveau.

Les illustrations sont magnifiques, tendres, en noir et blanc avec une touche de jaune/doré et de vert. Les découpes accentuent l’aventure onirique et magique de la petite fille qui fait preuve de courage et de fantaisie, mélange d’Alice avec le lapin et de Mary Poppins avec son parapluie. D’ailleurs, lorsque le doudou lapin prend vie et s’enfuit à travers un trou dans une haie, cela m’a fait penser à Alice au pays des Merveilles de Lewis Carroll. C’est une jolie plongée dans le monde imaginaire de l’enfance. Un très bon moment de lecture avec ce conte printanier tout doux! Il ne nous reste plus qu’à découvrir Nina dans les deux histoires précédentes, Noël (Nina et le renne de Noël) et Halloween (Nina et le petit chat perdu).

Participation #8 au Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Participation #25 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Autrice britannique

Participation #7 au Challenge Cottagecore 2021 de MissyCornish

Participation #47 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #10 Catégorie Objet: « Doudou »

challenge 2021 lire au féminin

Participation #42 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Au fil des pages avec Quand il fait nuit

Nous lisons Quand il fait nuit d’Akiko Miyakoshi (éd. Syros, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. A la nuit tombée, en rentrant chez lui blotti dans les bras de ses parents, un petit lapin observe les gens qu’il croise derrière les fenêtres ou aux portes des immeubles de la ville, sous la lumière des réverbères. Une fois dans son lit, il imagine s’ils sont eux aussi sur le point de dormir ou bien en train de faire tout autre chose.

Nous avions découvert, en janvier dernier, cette autrice avec son premier album jeunesse, Un goûter en forêt et sa balade onirique, gourmande et poétique. Cette fois, nous partons dans une balade nocturne poétique et mystérieuse en ville. Nous retrouvons le même style d’illustrations, au fusain en noir et blanc avec quelques touches colorées, avec un jeu sur les ombres et les couleurs. Dans une ambiance feutrée, nous voyons s’installer la vie nocturne urbaine: les gens rentrant du travail, préparant leur repas, se détendant avec un livre… C’est une histoire à réserver (ou non) au moment du coucher, les illustrations étant douces et sereines, permettant au jeune lecteur de se rassurer avant d’aller à son tour dormir. Un très bon moment de lecture poétique et réconfortante!

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: Lou.

Participation #18 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #47 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

challenge 2021 lire au féminin

Participation #24 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure japonaise

Au fil des pages avec Flocon et le lapin de Pâques

Lors du week-end de Pâques, nous avons lu Flocon et le lapin de Pâques de Kathrin Siegenthaler et Marcus Pfister (éd. NordSud, 1993), un album jeunesse à partir de 3 ans. Flocon, un petit lapin des neiges décide de devenir le Lapin de Pâques pour distribuer les œufs aux enfants. En chemin, il rencontre un lapin de garenne. Mais ce n’est pas si simple d’être le Lapin de Pâques, surtout pour transporter les œufs du poulailler afin de les décorer. A défaut d’avoir trouvé sa vocation, Flocon aura-t-il noué une jolie amitié?

Les illustrations à l’aquarelle sont douces et adorables, avec le coup de crayon reconnaissable de Marcus Pfister, l’auteur/illustrateur d’Arc-en-ciel, le petit poisson multicolore. Avec sa candeur et sa détermination enfantine, Flocon est un lapereau attachant et qui personnifie bien les attitudes du petit enfant en quête d’identité et d’autonomie. C’est aussi l’occasion de (re)voir pour le jeune lecteur différentes espèces de lapin. Un bon moment de lecture en attendant de faire la chasse aux œufs de Pâques!

Participation #36 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Météo: « Flocon »

Nos lectures de Pâques 2021

Après le carnaval, place au lecture de Pâques en attendant notre chasse aux œufs ce week-end (miam miam les chocolats). Nous relisons des albums jeunesse des années précédentes mais aussi deux « nouveautés » que je n’avais pas pu encore emprunter à la médiathèque. Mais cette année, je m’y suis prise tôt et les ai gardés de côté jusqu’à cette semaine.

  • 3 histoires de Pâques (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans: Le Premier Œuf  de Pâques de Zemanel et Amélie Dufour, Trois Petits Lapins des mêmes auteurs et La Petite Poule rouge d’Anne Fronsacq et Madeleine Brunelet
  • Joyeuses Pâques Fenouil! de Brigitte Weninger et Eve Tharlet (éd. Mijade, 2012), un album jeunesse à partir de 3 ans. Le lapin de Pâques étant introuvable, Fenouil le lapin prend sa place pour apporter des œufs et des cadeaux à ses frères et sœurs.
  • Joyeuses Pâques, Petit Hérisson! de M. Christina Butler et Tina Macnaughton (éd. Milan, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui raconte une chasse aux œufs en compagnie de Petit Hérisson et de ses amis et placé sous le signe de l’amitié.
  • Joyeuses Pâques Rita et Machin de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec (éd. Gallimard Jeunesse, 2013), un album jeunesse à partir de 4 ans
  • Flocon et le lapin de Pâques de Kathrin Siegenthaler et Marcus Pfister (éd. NordSud, 1993), un album jeunesse à partir de 3 ans, Flocon, un petit lapin des neiges souhaitant devenir le Lapin de Pâques.
  • Une surprise pour Pâques de Nancy E. Walker-Guye et Igor Oleïnikov (éd. Nord-Sud, 2005), un album jeunesse à partir de 3 ans avec le Lapin de Pâques
« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑