Étiquette : imagination (Page 1 of 5)

Au fil des pages avec Capitaine Jules et les pirates

Nous empruntons à la médiathèque une nouvelle histoire de pirates ou plus exactement d’enfants jouant sur la plage aux pirates. Il s’agit de Capitaine Jules et les pirates de Peter Bentley et Helen Oxenbury (éd. L’école des loisirs, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Trois enfants, Jules, Léo et Gaspard, passent une journée à la plage avec leurs parents. Ils construisent un bateau en sable qui se transforme, sous l’effet de leur imagination, en un beau galion. Et les voilà tous les trois partis à l’aventure. Mais gare aux pirates et à la tempête!

Les jolies illustrations d’Helen Oxenbury sont tendres, alternant entre des illustrations aux douces couleurs pastel et d’autres en noir et blanc plus dynamiques. Il y est question de l’immense imagination des enfants à s’inventer des histoires avec leur quotidien, des relations parents-enfants (les enfants associant les pirates aux parents) et de gourmandises avec la découverte du butin. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui rejoint nos lectures « Pirates » 2021! Il existe d’ailleurs dans la même série Le Roi Jules et les dragons des mêmes auteurs (éd. L’école des loisirs, 2011).

Participation #14 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Prénom: « Jules »

Participation #50 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec le tome 1 de Jeu de gamins, Les pirates

Nous lisons le tome 1 de Jeu de gamins, Les pirates de Mickaël Roux (éd. Bamboo, 2012), une BD à partir de 7 ans. Trois amis passent leur temps libre à jouer aux pirates. Il y Max le Capitaine et ses deux moussaillons, Théo et Léon. Pirates un jour, pirates toujours! Les trois se créant tout un tas d’histoires trépidantes en détournant les objets de leur quotidien, mélangeant aventures loufoques et préoccupations de leur âge.

Les histoires courtes et les gags sont un condensé des jeux d’enfants se prenant pour des pirates. Les trois amis ont une imagination débordant en détournant les objets et personnes de leur quotidien. Ils transforment ainsi une boîte en carton en un beau galion voguant sur les sept mers ou bien encore un chat ou des poisson panés en requins… Mais quand vient l’heure du goûter, ils sont prêts à abandonner le navire. Il y a certes des blagues potaches avec le pipi, le caca ou la morve (dès la première histoire et qui donne le ton de la suite) mais aussi d’autres sur les parents (devant sirène ou kraken) et l’école par exemple. J’ai pour ma part tiqué sur l’image stéréotypée des filles, la cousine de Théo ne pouvant pas, selon les trois garçons, jouer aux pirates. Un moment sympa de lecture avec des scénettes qui m’ont aussi fait sourire! A la fin de la BD, une bulle annonce le thème du tome suivant, Les cowboys.

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Être humain: « Gamins »

Participation #46 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Goûter

Au fil des pages avec Papy, il neige!

Nous empruntons à la médiathèque Papy, il neige! de Sam Usher (éd. Little Urban, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans. Tout heureux de découvrir en se levant un la matin qu’il neige, un petit garçon est impatient de pouvoir en profiter. Mais c’est sans compter sur son grand-père qui prend son temps pour se préparer. Et si la patience avait du bon?

Forcément avec un petit manchot empereur sur la couverture je ne pouvais que l’emprunter. Les illustrations nous permettent de nous immerger dans un jour de neige. D’ailleurs, à choisir, nous aurions aussi préféré comme le petit garçon pouvoir profiter de la neige immaculée, quitte à être rejoints après par des amis. Un très bon moment de lecture avec cette album jeunesse, l’auteur ayant été influencé par Quentin Blake! Il ne nous reste plus qu’à découvrir les trois autres tomes de cette série « Papy », chacun étant consacré à une saison.

Participation #1 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Auteur anglais

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Météo: « Neige »

Au fil des pages avec Lucien le magicien

Lors de l’édition 2020 du Challenge Halloween, nous avons lu et relu un album jeunesse emprunté pour l’occasion à la médiathèque: Lucien le magicien d’Anne Loyer et Marjorie Béal (éd. Tourbillon, coll. Premières histoires des petits, 2014), un album jeunesse cartonné pour les tout-petits. Lucien est un petit garçon espiègle qui fait des tours de magie. Ces tours de magie reprennent des moments quotidiens de la petite enfance, comme manger des bonbons, casser par maladresse un objet ou s’amuser avec son animal de compagnie ou ses amis. Un bon moment de lecture rigolo et tendre avec ce petit garçon plein d’imagination!

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Prénom: « Lucien »

Participation #2 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Bonbons

Au fil des pages avec Gare au monstre!

Nous lisons, parmi nos emprunts à la médiathèque, Gare au monstre! de Sunghee Shin (éd. Circonflexe, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a fait partie de la sélection Maternelle du 30ème Prix des Incos en 2019. Avec ce titre et l’illustration de la couverture avec des animaux cachés dans la forêt, cela me semblait une histoire parfaite pour le Challenge Halloween. Un jour dans la forêt, une souris aperçoit un animal fort étrange avec un long cou et un dos voûté. Elle court en parler au hérisson qui se dépêche de le dire au cerf et ainsi de suite. Mais à chaque nouvel interlocuteur, la description de l’animal vu par la souris se déforme et devient de plus en plus terrifiante. S’agit-il vraiment d’un monstre ou d’un animal tout à fait inoffensif?

Construit en randonnée, l’histoire aborde la puissance de l’imagination et la rumeur, ce qui me fait penser à Plouf de Guillaume Olive et He Zhihong (éd. des Éléphants, 2015), même si dans Gare au monstre! tous finissent par avoir peur. Les illustrations en noir et blanc à l’encre de Chine appuient sur ce décalage qui entraîne la panique chez tous les animaux.  Dans des bulles, chaque animal, très expressif, se représente un animal de la même espèce qu’eux, de plus en plus monstrueux puisque chacun rajoutant un élément à la description initiale. Leur représentation n’a rien à voir avec la nature réelle de l’animal observé par la souris. La chute très drôle surprendra les jeunes lecteurs et rappellera aux plus grands le jeu du téléphone arabe. Un très bon moment de lecture!

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #12 Catégorie Lieu: « Gare »

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑