Étiquette : grenouille (Page 1 of 2)

Balade sur le sentier de la Brague

Le 25 juillet 2021, nous passons la journée au bord de la Brague en partant du village de Biot par le sentier de la Brague qui permet de joindre le pont des tamarins puis Valbonne. Le départ se situe à côté des parkings gratuits, à la balise n°350, enfance de la jolie école élémentaire Langevin. Nous suivons le chemin goudronné Joseph Duberc jusqu’à la balise suivante. Nous descendons alors des escaliers en pierre. Cette première partie est au soleil jusqu’à atteindre les premiers ponts. Nous entendons bientôt au loin le clapotis de la rivière de la Brague avant de la voir, son niveau d’eau étant bien bas et l’eau malheureusement bien polluée.

Une fois sur le sentier ombragé de figuiers, noisetiers, aulnes et d’autres arbres, nous longeons l’ancien canal et le remontons en traversant des ponts en pierre ou des passerelles en bois, sous la ripisylve, les petites cascades de tuf. Nous nous arrêtons au bout d’une heure et demi de marche dans un coin ombragé et au bord de l’eau pour pique-niquer.

Nous avons alors la chance de pouvoir observer un batracien (sans doute une grenouille verte indéterminée) qui se fond dans le décor de la vase, à côté d’araignées d’eau. Il y a également quelques libellules bleues et odonates noires (que nous avions déjà vus lors de notre balade à Valbonne).

Puis après cette pause déjeuner bien méritée, nous continuons encore un petit moment le sentier jusqu’à retrouver un autre coin ombragé au bord de l’eau mais cette fois un endroit où on peut bien allonger notre couverture de pique-nique. Nous restons ainsi encore une bonne heure, le temps d’observer la Nature, d’écouter le clapotis de l’eau, de jouer et de lire des histoires.

J’ai, en effet, pris dans un de nos sacs trois albums jeunesse, le clapotis de l’eau nous rappelant les remous de la rivière devenant torrent dans Les rameurs de Nicholas Oldland (éd. Bayard Jeunesse, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans, une histoire rigolote d’un trio d’amis (un élan, un castor et un ours) partis faire du canoë. Nous lisons également Le jour de l’âge de raison de Didier Lévy et Thomas Baas (éd. Sarbacane, 2017) et Des vagues d’Isabelle Simler (éd. courtes et longues, 2014).

Vers 15h30 nous retournons à Biot, en reprenant le sentier de l’aller et donc en finissant par les marches au soleil. Heureusement, il y a juste après un petit banc sur lequel nous faisons une halte eau. Nous arrivons à 17h sur la grande place du village de Biot et finissons notre journée par une bonne glace en terrasse.

Au fil des pages avec Le voyage de Pippo

Nous empruntons à la médiathèque Le voyage de Pippo de Satoe Tone (éd. Nobi Nobi, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans. Pippo, une petite grenouille ne sait plus rêver. Il part au pays des songes en compagnie d’une petite brebis. Ses rêves et désirs enfouis suivent les saisons jusqu’à ce que Pippo perde de vue sa nouvelle amie. Et si son périple ouvrait la voie à une belle amitié?

Les magnifiques illustrations aux couleurs pastel renforcent le côté onirique de l’histoire en nous plongeant, à l’instar de Pippo, dans un monde végétal enchanteur. Chaque mois de ce voyage aux pays des songes est illustré avec beaucoup de douceur et de délicatesse. C’est une belle façon d’aborder avec les plus jeunes la notion de rêve. Un très bon moment de lecture comme lors de notre lecture d’Où est mon étoile? de la même autrice et paru après celui-ci! Une belle invitation à rêver!

Participation #17 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Voyage: « Voyage »

challenge 2021 lire au féminin

Participation #23 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure japonaise

Au fil des pages avec Le livre de Charlie

Nous empruntons à la médiathèque Le livre de Charlie de Julia Donaldson et Axel Scheffler (éd. Autrement Jeunesse, 2006), un album jeunesse à partir de 3 ans. Charlie, un jeune garçon est en train de lire une histoire de pirate naufragé qui découvre dans un coffre un trésor un livre qui parle de Boucle d’Or et les trois ours. Boucle d’Or est elle-même surprise par les trois ours en train de lire un livre…. Et ainsi de suite jusqu’à la mise en abîme finale.

L’histoire est rigolote et aborde le plaisir de lire et le pouvoir de l’imagination. Il est d’ailleurs amusant de retrouver les thèmes de nos dernières lectures comme les pirates et Boucle d’Or. Il y a même un passage gourmand avec le plus grand gâteau d’anniversaire de la Reine. A noter qu’il existe une autre édition française de cette histoire sous le titre Les histoires à tiroirs de Charlie Grimoire (éd. Gallimard Jeunesse, 2019).

Participation #6 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #6 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Participation #28 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Participation #30 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Gâteau

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Objet: « Livre »

Au fil des pages avec La grande glissade de l’ours

Nous lisons régulièrement ces dernières semaines La grande glissade de l’ours de Richard T. Morris et LeUyen Pham (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui fera partie de la sélection Maternelle du 33e Prix des Incos en 2022. Il était une fois un ours curieux qui s’approche trop près d’une rivière et qui tombe à l’eau. Il s’accroche à un tronc d’arbre qui flotte sur l’eau. Commence alors une drôle d’aventure, l’ours étant rejoint par d’autres animaux. Mais où la rivière les mènera-t-elle ainsi?

Commençant par « il était une fois » et jouant sur la répétition du texte « jusqu’à ce que… », l’histoire est construite comme un conte moderne. Les illustrations  dynamiques qui se colorent de plus en plus au fil des pages annoncent à bien y regarder un bout de personnage que va rencontrer l’ours sur la page suivante. La rivière est ainsi un chouette terrain de jeux aquatiques et rassemble finalement des animaux bien différents mais qui prennent beaucoup de plaisir à jouer ensemble. Aventure, amitié et rigolade sont au rendez-vous. Un bon moment de lecture rigolo avec ses jolies pages de garde qui permettent de revenir sur le parcours de l’ours!

Participation #27 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Animal: « Ours »

Au fil des pages avec Les oies de Baba Yaga

J’emprunte à la médiathèque Les oies de Baba Yaga d’Alain Serres et Alessandra Vitelli (éd. Rue du Monde, coll. Papagoya, 2012), un album jeunesse à partir de 4 ans, d’après un conte russe. Les parents d’Irina et d’Ivan partent vendre leur récolte de betteraves au marché. Ils demandent à Irina de bien veiller sur son petit frère Ivan. Mais la petite fille distraite par ce qui l’entoure oublie de le surveiller. Ivan se fait enlever par les oies de Baba Yaga. Aidée d’une grenouille avec qui elle a été honnête, Irina parviendra-t-elle à sauver son petit frère?

L’histoire est construite comme un conte-randonnée, la petite fille croisant sur sa route, un four à pain, un pommier et une rivière de lait. Elle leur demande son chemin mais refuse à chaque fois de goûter ce qu’ils leur proposent de façon hautaine (galette de seigle, pomme et lait). Ils ne l’aident donc pas. Irina arrive toutefois à retrouver son frère. Mais en fuyant, elle se montre plus aimable envers eux. Dès lors, ils acceptent de l’aider à se cacher des oies de la Baba Yaga. J’avoue qu’à la lecture, je ne voyais pas trop où voulait en venir le conte avec ces trois rencontres et l’attitude de la petite fille (qui aurait pu décliner de peur de perdre du temps pour retrouver son frère par exemple). Je l’ai finalement lu comme une règle de savoir-vivre et de politesse en Russie, encore en vigueur aujourd’hui dans la plupart des pays slaves (accepter de goûter tout plat ou verre proposé lors d’un repas même trop copieux pour ne pas blesser son hôte). Il y est aussi question d’honnêteté et de courage de la petite fille face à Baba Yaga pour réparer son erreur de protection envers son frère.

Ce conte reprend l’histoire des Oies Sauvages repris dans un recueil de Contes populaires russes d’Alexandre Afanassiev paru en  1873, la sorcière Baba Yaga étant aussi présente. Elle me fait aussi penser à un conte des Frères Grimm, Dame Hiver dans lequel on retrouve les épreuves du four et du pommier, la jeune fille devant retirer du four du pain déjà cuit et cueillir des pommes déjà mûres. D’ailleurs, j’ai trouvé le message d’une aide réciproque plus pertinente dans Dame Hiver que dans Les oies de Baba Yaga. Un moment de lecture dépaysant, le livre finissant avec un petit carnet de Russie comportant de brèves informations sur la vie quotidienne, la culture et les traditions russes!

Participation #14 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #conte russe

Participation #4 au challenge 2021, cette année sera classique de Blandine et Nathalie

Participation #16 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Galette de seigle, pomme et lait

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑