Étiquette : garçon (Page 1 of 6)

Au fil des pages avec Le cerf-volant de Toshiro

Lors d’un Mois au Japon 2021, nous avions lu Le cerf-volant de Toshiro de Ghislaine Roman et Stéphane Nicolet (éd. Nathan Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans selon l’éditeur (mais je dirai plutôt 5/6 ans) et qui a fait partie de la sélection CE1 du 31e Prix des Incos en 2020.  Un jour de printemps, un petit garçon mutique vient de finir de fabriquer un cerf-volant avec son grand-père âgé et au dos voûté. Ils lancent le cerf-volant mais son grand-père ne peut le voir dans le ciel. Le petit garçon a alors l’idée de le lui montrer grâce à une flaque d’eau. Et c’est ainsi que les saisons défilent.

Les jolies illustrations épurées avec quelques touches de couleurs qui font penser aux estampes japonaises accompagnent un texte mettant en avant l’amour intergénérationnel entre un petit garçon et son grand-père, chacun des deux prenant soin de l’autre et profitant du temps passé ensemble à observer la Nature qui les entoure pendant que le cerf-volant est lancé. Un très bon moment de lecture avec cette bienveillante, tendre et complice relation se tissant au fil des saisons!

Participation #6 Un Mois au Japon 2022 d’Hilde et Lou #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Objet: « Cerf-volant »

Participation #30 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec Le livre que personne ne lisait

Nous avons lu Le livre que personne ne lisait de Carolina Rabei (éd. Circonflexe, 2016), un album jeunesse à partir de 4 ans. Très triste, Rémi est un livre de la bibliothèque qui n’a jamais été lu ni emprunté jusqu’à ce qu’un jeune garçon Jacques qui d’habitude passe son temps à dessiner plutôt qu’à lire le repère, grâce à l’aide des autres livres de la bibliothèque. Rémi va-t-il pouvoir découvrir ce qu’il est?

Il y est question du plaisir de lire et de la joie à transmettre une passion, ici celle d’un jeune garçon passionné de dinosaures. C’est aussi une bien belle mise en avant des bibliothèques/médiathèques comme lieu de vie et d’échanges livresques. Qui sait, peut-être que des jeunes curieux iront vérifier tard le soir si les livres s’animent comme dans l’histoire ou bien qu’ils tomberont sur une petite merveille livresque au détour des rayonnages? Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse joliment illustré!

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Objet: « Livre »

Participation #8 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Royaume-Uni (autrice née en Moldavie et de nationalité britannique)

Au fil des pages avec Pax et le petit soldat

J’ai lu, fin octobre, Pax et le petit soldat de Sara Pennypacker et illustré par Jon Klassen (éd. Gallimard Jeunesse, 2017, 318 pages), un roman jeunesse à partir de 10 ans et qui a reçu le Prix Sorcières 2018 dans la catégorie « Carrément passionnant mini ». Au vu de l’illustration de couverture, je pensais que l’histoire se déroulait en automne or elle se passe au printemps, lors d’un mois d’avril, une guerre étant sur le point d’éclater.

Orphelin de mère, Peter, un jeune garçon âgé de 12 ans abandonne en pleurs et à contrecœur dans un bois Pax, son renard apprivoisé pour aller vivre, très loin de chez lui, chez son grand-père paternel, son père s’étant enrôlé. Mais dès la première nuit, regrettant son geste, le jeune garçon s’enfuit pour retrouver son renard. Après une mauvaise blessure, il trouve refuge chez Vola, une ancienne militaire vivant dans une ferme isolée, encore traumatisée d’avoir perdu une jambe au combat et qui accepte de le soigner. De son côté, le renard attend le retour de son petit garçon si différent des autres hommes et fait connaissance de renards sauvages, Hérissée et son petit frère Avorton qui l’aideront à survivre dans la nature et ses dangers. Peter retrouvera-t-il à temps et en vie Pax avant le début de la bataille?

Accompagnée de jolies illustrations en noir et blanc, l’histoire alterne à chaque chapitre entre le point de vue du renard et celui du petit garçon, chacun faisant des rencontres déterminantes pour leur vie future et qui permet au jeune lecteur de s’interroger sur les conséquences de la guerre tant sur les êtres humains (« malades de guerre ») et en particulier les enfants que sur la faune et la flore. Il y est aussi question d’aventures, d’amitié, de courage, de libre-arbitre, de culpabilité et de quête d’identité. Que ce soit Peter, Vola ou Pax, chacun doit apprendre à vivre avec la guerre. Il y a de la colère chez Peter qui ne veut pas ressembler à son père violent et de la culpabilité chez Vola qui s’est repliée sur elle-même, dans ses souvenirs douloureux, loin du monde extérieur et de ses rêves.

J’ai toutefois été gênée par le fait de ne pas réussir à fixer le lieu du récit que je pensais en France, avec un conflit entre Français et Italiens, compte-tenu de certains passages et références culturelles de l’intrigue mais avec un garçon qui pratique un sport typiquement américain, le baseball. Mais j’ai apprécié l’idée de décrire la guerre et ses conséquences à travers les yeux du renard Pax, avec une certaine innocence qui atténue les passages sombres du récit tout comme la relation entre Peter et Vola, chacun apprivoisant l’autre. Un très bon moment de lecture avec ce roman d’apprentissage!

Participation #2 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis (autrice) et Canada (illustrateur)

Au fil des pages avec Cher Monstre

Nous lisons et relisons Cher Monstre d’Emma Yarlett (éd. Albin Michel Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 4 ans avec des lettres à ouvrir. Repéré chez Lou lors du Challenge Halloween 2019, je l’avais emprunté dans la foulée sans le chroniquer. De même en 2020. Alors je profite que cet album jeunesse a rejoint nos bibliothèques (à force de l’emprunter…) pour le chroniquer cette année.

Un monstre des cavernes capture un jeune enfant appétissant et décide d’inviter ses amis à partager ce futur festin autour d’un dîner. Chaque convive répond par lettre au monstre lui soumettant une exigence alimentaire bien particulière: un plat gras et juteux pour l’un, bien salé pour un autre… Mais le petit dîner – le jeune garçon – entend bien rester en vie et tente de gagner du temps. Quel dîner sera finalement servi?

Il y est question d’amitié, de courage et de ruse avec des monstres pas si monstrueux. Les jolies illustrations sont colorées et pleines de peps. Un très bon moment de lecture rigolo et gourmand avec ce livre participatif sur le même principe que Cher dragon et Cher Père Noël de la même autrice! A choisir nous préférons les doigts en chocolat plutôt que les ongles et frites sur compotée d’orteils.

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: Lou.

Participation #13 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #Monstre et album jeunesse

Participation #63 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice anglaise

Participation #37 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Participation #68 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Pirates!

Voici une de nos dernières lectures « Pirates » de la semaine et qui sans le savoir tombe à pic avec la fête des mères de ce week-end. Il s’agit de Pirates! de John Condon et Matt Hunt (éd. Gautier-Languereau, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Chaque jour, un petit garçon Tom grimpe en haut de la colline pour surveiller l’arrivée des pirates. L’attente est longue et dès qu’il voit un bateau, il court au village donner l’alerte. Mais pas de pirates à bord. Quand reviendront-ils?

L’histoire reprend celle de la fable d’Ésope, Le garçon qui criait au loup, les pirates remplaçant le loup. Construite en randonnée, l’histoire est très rigolote, entretenant le suspense jusqu’à la chute inattendue et attendrissante. Mais qui sont donc ces pirates? Sont-ils si redoutables? Coup de cœur pour cet album jeunesse!

Participation #17 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑