Étiquette : entraide (Page 1 of 14)

Au fil des pages avec le tome 3 de Mortina, L’ami fantôme

Après les tomes 1 et 2, je relis encore cette année, pendant la période d’Halloween, le tome 3 de Mortina: Mortina, L’ami fantôme de Barbara Cantini (éd Albin Michel Jeunesse, 2019), un roman jeunesse cartonné à partir de 6 ans. Le soir du réveillon du Nouvel An, Mortina aide un mystérieux enfant fantôme amnésique et très mignon qui tente depuis plusieurs jours de rentrer dans la villa Décadente. Avec l’aide de son chien Mouron, la petite fille zombie arrivera-t-elle à lui faire retrouver son identité à temps, avant qu’il ne tombe dans l’Oubli?

Les illustrations sont tout autant réussies que dans les tomes précédents et sont remplies d’humour comme le texte qui les accompagne. Encore un très bon moment de lecture en compagnie de Mortina qui se révèle une détective amateur perspicace et toujours aussi sympathique et généreuse! Sa famille est toujours aussi lugubrement loufoque et aidera la jeune zombie dans ses recherches. Il y est ainsi question de quête d’identité, d’amitié ou plutôt d’amourette dans une ambiance hivernale bien douillette.

Sans oublier les passages gourmands en mode lugubre avec le menu du réveillon établi par Tante Trépassée pour le bal du Nouvel An. Je leur laisse volontiers tous ces plats peu ragoûtants tout comme la tourte à la laitue moisie. Je me contenterai d’accompagner mon café de chocolats.

Pour un autre avis sur ce tome 3: Hilde (et aussi le tome 2) et Lou.

Participation #29 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Album jeunesse

Participation # Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian

Participation #71 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice italienne

Participation #72 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #réveillon

Au fil des pages avec le tome 1 de Sous les arbres

Nous lisons le tome 1 de Sous les arbres, L’automne de Monsieur Grumpf de Dav (éd. de la Gouttière, 2019), un BD  jeunesse à partir de 5 ans et au format à l’italienne. Dans la forêt, les animaux se préparent pour l’hiver. Monsieur Grumpf, un blaireau râleur est en train de ramasser les feuilles mortes devant sa maison. Mais ses voisins ne cessent de le déranger, que ce soit un papa écureuil avec ses deux enfants pressé de stocker assez de provisions pour l’hiver, un hérisson glouton qui vient prendre un dernier ver avant d’hiberner ou bien encore une souris qui est triste que son cerf-volant se soit pris dans les branches d’un arbre. Tout en râlant, Monsieur Grumpf les aide. Soudain il pleut soudain à verse au point de mettre en colère le blaireau. Arrivera-t-il à finir sa tâche?

L’histoire est vraiment douce, généreuse et mignonne, ponctuée d’onomatopées notamment de la part de Monsieur Grumpf qui porte si bien son nom. Il y est question de générosité et d’entraide. Les illustrations colorées aux teintes automnales et arrondies sont très jolies et rendent attachants les différents animaux très expressifs. Coup de cœur pour cette BD jeunesse! Au passage, je coche la case 9 « Cocooning » du bingo. Nous avons hâte de découvrir le tome 2, Le Frisson de l’hiver que j’ai déjà glissé dans le calendrier livresque de Noël.

Pour prolonger la lecture, les éditions de la Gouttière propose une exploitation pédagogique pour le cycle 2 avec des fiches autour par exemple des onomatopées ponctuant l’histoire.

Participation #28 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #BD jeunesse et case 9 du bingo

Challenge Petit Bac d’Enna #12 Catégorie Être humain: « Monsieur »

Au fil des pages avec Nina et le petit chat perdu

Nous lisons et relisons Nina et le petit chat perdu de Nicola Killen  (éd. Quatre Fleuves, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans et avec des découpes et des dorures orangées à chaud. Un matin d’automne, Nina part se promener avec son chat Citrouille et découvre dans les feuilles mortes un chat noir perdu. Mais à jouer dans les bois avec ce nouveau compagnon, la petite fille se perd à son tour et en oublie son chat Citrouille endormi au pied d’un arbre. Retrouvera-t-elle Citrouille et le chemin de sa maison?

Nous apprécions toujours autant les illustrations de Nicola Killen qui nous entraînent cette fois dans une ambiance automnale et un brin halloweenesque et toujours douce et enfantine. En effet, à qui peut-il bien appartenir ce petit chat perdu? Un chat noir, Halloween, une maison dans les bois… Que d’indices distillés pour le jeune lecteur! Il y est question d’amitié, d’espoir et d’imagination enfantine. Encore un coup de cœur pour cette histoire toute mignonne et poétique comme déjà dans Nina et le doudou magique! Il ne nous restera plus qu’à découvrir l’histoire de Noël, Nina et le renne de Noël. Au passage, je valide la case 2 « Jeunesse » du bingo.

Participation #14 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #Sorcière et album jeunesse

Participation #64 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Participation #38 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #12 Catégorie Animal: « Chat »

Au fil des pages avec l’ours, l’élan et le castor

Depuis le mois dernier, nous lisons très régulièrement une série livresque rigolote mettant en scène un ours, un élan et un castor de Nicholas Oldland, un auteur/illustrateur canadien. Nous en avons lu 4 de cette série d’albums jeunesse à partir de 3 ans.

  • Les rameurs

Nous avons commencé par Les rameurs de Nicholas Oldland (éd. Bayard Jeunesse, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans. Trois amis, un ours, un élan et un castor partent faire du canoë. Mais à force de se disputer, ils ne voient pas que la tranquille rivière se transforme en puissant torrent. Parviendront-ils à s’entendre et coopérer en une équipe soudée? Quelle aventure pour ce trio, chacun préférant dans un premier temps faire passer ses envies et intérêts avant ceux du groupe! Le jeune lecteur pourra facilement s’identifier dans leurs maladresses et bêtises qui peut le renvoyer dans son propre apprentissage de vivre en communauté comme à l’école.

  • Un castor très occupé

Nous en apprenons un peu plus sur le castor dans Un castor très occupé (éd. Bayard Jeunesse, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Ne prenant jamais le temps de réfléchir avant de se lancer dans ses activités quotidiennes comme couper des arbres ou fabriquer un barrage, le castor finit par commettre la catastrophe de trop: se blesser. Alors qu’il est en convalescence à l’hôpital, il se rend enfin compte qu’il a aussi blessé ses amis, l’élan et l’ours et mis sans dessus dessous la forêt. Parviendra-t-il à se faire pardonner et remettre de l’ordre dans tous les projets entamés? Il est ainsi question de vivre ensemble et de protection de l’environnement.

  • Gros câlin

Cette fois, nous comprenons mieux pourquoi l’ours serrait contre lui un arbre dans Un castor très occupé en lisant Gros câlin (éd. Bayard Jeunesse, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans. En effet, l’ours passe son temps à faire des câlins à tout le monde, même les lapins et surtout aux arbres qu’il affectionne par-dessus tout. Comment va-t-il réagir quand un bûcheron tente de couper le plus grand arbre de la forêt? Comme dans l’histoire précédente, l’auteur fait passer avec humour un message écologique en s’amusant à jouer sur le caractère attendu de l’ours qui se révèle être un animal doux et câlin.

  • À toute vitesse!

Nous finissons par À toute vitesse! (éd. Bayard Jeunesse, 2017). L’auteur reprend une trame identique à celle utilisée dans Les rameurs mais cette fois lors d’une randonnée à la montagne, l’esprit de compétition prenant le pas sur leur amitié jusqu’à ce que l’un d’eux fasse une chute. Il est ainsi question de partage et de vivre ensemble, prendre le temps de partager ensemble cette aventure leur apportant plus de joie que de finir le premier le sentier de randonnée.

A chaque histoire remplie de bons sentiments, il est amusant de retrouver le trio attachant – castor, ours et élan et même un quatrième animal, un petit oiseau qui n’est jamais loin d’eux. Les illustrations sont certes simples et colorées mais les personnages expressifs et nous emmenant au Canada comme lorsque nous avions lu La chasse au caribou de Céline Claire et Sébastien Chebret (éd. L’élan Vert, 2016). De bons moments de lectures accompagnés de rires! Il existe d’autres histoires de ce trio rigolo que j’espère pouvoir dénicher comme Le grand frisson (éd. Bayard Jeunesse, 2017).

Au fil des pages avec Dis-Ours, tu rentres bientôt?

En ce début d’été, nous relisons Dis-Ours, tu rentres bientôt? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Ours est parti seul camper et pêcher, loin de son voisin Canard. A son réveil, lorsqu’il découvre l’absence d’Ours, Canard se sent perdu sans lui. Et hop, il décide d’aller le retrouver. Peut-être que son ami se sent seul aussi et a besoin d’aide.

Encore une histoire rigolote avec ce duo attachant et détonnant! Le duo auteur/illustrateur reprend le schéma narratif et comique de répétition des tomes précédents, même si Canard et Ours sont séparés sur la plus grande moitié de l’histoire. Et bien sûr, j’ai noté les passages gourmands dont les marshmallows. Déjà l’année dernière pour le Mois Anglais, j’avais parlé d’une autre histoire de cette série livresque, Dis Ours, tu dors?, Benji Davies, l’illustrateur, étant Anglais.

Participation #16 au Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Participation #32 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Animal: « Ours »

Participation #62 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑