Étiquette : école (Page 2 of 5)

Au fil des pages avec Le doudou de la directrice

Nous empruntons à la médiathèque Le doudou de la directrice de Christophe Nicolas et Maurèen Poignonec (éd. Didier Jeunesse, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. La directrice de l’école est toujours souriante calme et semble imperturbable malgré le brouhaha ambiant des élèves, chaque enfant recherchant son attention ou même lorsqu’elle reçoit par accident un ballon sur la tête. Mais quel est donc son secret? Arrivera-t-elle à le préserver?

Les illustrations de Maurèen Poignonec sont tendres et pétillantes d’humour. Il est amusant pour rechercher la présence du doudou à chaque double page. Le tout-petit lecteur qui pourrait appréhender son premier jour à l’école pourra s’identifier facilement avec cette maîtresse rassurée par son doudou. Un bon moment de lecture avec cette histoire rigolote!

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Objet: « Doudou »

Au fil des pages avec Le petit ogre veut aller à l’école

Nous lisons, dans nos derniers emprunts à la médiathèque, Le petit ogre veut aller à l’école de Marie-Agnès Gaudrat et David Parkins (éd. Bayard Jeunesse, coll. Les Belles Histoires, 2007), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a été lauréat de la sélection CP du 13ème Prix des Incos en 2002. Un petit ogre vit avec ses parents qui passent leur temps à manger des enfants. Mais lui s’ennuie et rêve de pâtisseries. Un jour, après avoir trouvé un livre oublié par un petit garçon et qu’il n’arrive pas à déchiffrer, il convainc ses parents d’aller à l’école. Il découvre le plaisir des livres. Parviendra-t-il à donner le goût de la lecture aussi à ses parents et à les faire renoncer à la chair fraîche? Peut-être avec un livre de recettes?

Dans cette histoire, les rôles sont inversés puisque le goût de la lecture est transmis par l’enfant. L’illustrateur décrit des ogres très expressifs, notamment dans les émotions ressenties en écoutant ou en lisant une histoire. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse sur l’école et le plaisir de la lecture! D’ailleurs, cet album est souvent étudié en maternelle.

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Ogre

Participation #62 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Au pays des Ogres

Participation #21 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Pâtisseries

Au fil des pages avec Sorceline

Pour le Challenge Halloween 2020, j’emprunte à la médiathèque les deux premiers tomes de Sorceline, une BD jeunesse à partir de 9/10 ans.

Je commence par le tome 1 de Sorceline, Un jour, je serai fantasticologue! de Sylvia Douyé et Paola Antista (éd. Glénat, coll. Vents d’Ouest, 2018). Sorceline, une jeune adolescente fait partie d’un groupe d’élèves se rendant sur l’île de Vorn pour étudier la cryptozoologie auprès du Professeur Archibald Bazar le temps d’un stage d’été. Comme les autres stagiaires, elle est là pour apprendre à connaître et soigner des animaux fantastiques. Mais la compétition est rude car à la fin du stage, seul l’un d’entre eux sera choisi comme Assistant. A cela s’ajoute d’inquiétantes disparitions et un mal qui semble infecté les fadettes. Sorceline décide d’enquêter avec ses camarades. Mais son enquête l’amène à s’interroger sur ses origines.

Puis j’enchaîne immédiatement avec le tome 2 de Sorceline, La fille qui aimait les animonstres de Sylvia Douyé et Paola Antista (éd. Glénat, coll. Vents d’Ouest, 2019), l’histoire reprenant là où le premier tome s’arrêtait. Sorceline continue d’étudier auprès du professeur Archibald Bazar. Mais elle culpabilise d’être peut-être à l’origine des disparitions des autres stagiaires. Serait-elle une cryptide?

Les illustrations sont magnifiques et nous plongent dans un univers peuplé de nombreux êtres fantastiques la plupart nocturnes: gorgone, vampire, fadette, adeuti… L’histoire est plaisante avec une intrigue qui parlera aux lecteurs du même âge que les personnages au look adolescent et préoccupés par des problèmes similaires. Entre romance, amitié, jalousie et concurrence, chacun semble avoir des secrets à cacher. Sorceline avance petit à petit dans la résolution de son enquête. Mais à la fin de ce deuxième tome, le mystère de ses origines reste entier. J’ai hâte de pouvoir lire le tome 3 qui est paru le 14 octobre 2020 pour en savoir plus sur Sorceline même si je devrais attendre encore pour cela.

Pour un autre avis sur le T1: Syl et sur le T2: Syl.

Challenge Halloween de Hilde et Lou #BD jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #13 Catégories Prénom: « Sorceline » et Amour et relations amoureuses: « Aimait »

Au fil des pages avec le tome 1 de Sorcières Sorcières

J’emprunte à la médiathèque le tome 1 de Sorcières Sorcières, Le mystère du jeteur de sorts de Joris Chamblain et Lucile Thibaudier (éd. Kennes, 2014), une BD jeunesse à partir de 6 ans. A Pamprelune, vivent de gentils sorciers dont la famille d’Harmonie et de Miette, deux sœurs très unies. Alors qu’elles jouent en forêt, Miette, la plus jeune des deux qui, compte-tenu de son jeune âge, n’a pas encore développé ses pouvoirs, est embêtée par trois sorcières plus âgées. Harmonie les menace alors de les transformer en citrouilles pourries. Le lendemain, une de ces filles est victime d’un mauvais sort. Très vite, les habitants de Pamprelune accusent Harmonie. Pour prouver son innocence, Harmonie décide de mener l’enquête à la nuit tombée. Parviendra-t-elle à découvrir l’identité de ce jeteur de sorts?

Les illustrations aux couleurs pastels de Lucile Thibaudier sont toutes douces et mignonnes, décrivant tout un univers enfantin de gentils sorciers avec balais magiques, tubapapotes ou citrouilles boîte aux lettres… Les créatures surnaturelles de la famille des deux sœurs apportent une touche rigolote avec par exemple un balai magique étourdi car amoureux ou encore Youki, le dragon de compagnie qui adore tellement les peluches de Miette qu’il les dévore…  Un bon moment de lecture avec cette BD jeunesse légère à destination des jeunes lecteurs sous fond d’enquête écrite par Joris Chamblain, auteur que j’ai découvert avec Les Carnets de Cerise!

Logo, Challenge Halloween 2020, sorcières

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Sorcière


Challenge Petit Bac d’Enna #12 Catégorie Crimes et Justice: « Sorcières »

Au fil des pages avec Amandine Malabul Sorcière maladroite

J’emprunte à la médiathèque un roman jeunesse que j’avais lu pour la première fois lorsque j’étais en primaire, Amandine Malabul Sorcière maladroite de Jill Murphy (éd. Gallimard Jeunesse, coll. Folio Cadet, 1990, rééd. 2004), à partir de 8 ans. Amandine Malabul est une jeune sorcière en première année à l’Académie Supérieure de Sorcellerie. Mais l’apprentissage de la sorcellerie est bien difficile, notamment pour apprendre à voler avec son balai ou fabriquer des potions magiques. De par sa maladresse ou sa malchance, elle est souvent réprimandée par son professeur, Mademoiselle Bâtonsec et convoquée dans le bureau de la directrice, Mademoiselle Jollidodue. Heureusement, la jeune sorcière peut compter sur son amie Paméla et son petit chat tigré, Petitpas. Mais bientôt, un complot semble se tramer. Et si Amandine Malabul était capable de l’en empêcher?

C’est avec grand plaisir que je me replonge dans cette lecture d’enfance, Jill Murphy ayant écrit les aventures de cette sorcière attachante mais maladroite en 1974, bien avant la déferlante Harry Potter. Le texte plaisant, drôle et facile à lire est accompagné de jolies illustrations en noir et blanc avec des sorcières tout de noir vêtues avec leur balai volant et leur chat noir, à l’exception de Petitpas. Il y est question de sorcellerie, d’amitié et d’estime de soi. Un très bon moment de lecture qui plaira aux jeunes lecteurs amateurs de sorcellerie!

Logo, Challenge Halloween 2020, sorcières

Challenge Halloween de Hilde et Lou

Challenge Petit Bac d’Enna #10 Catégorie Crimes et Justice: « Sorcière »

« Older posts Newer posts »

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑