Étiquette : dispute (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec l’ours, l’élan et le castor

Depuis le mois dernier, nous lisons très régulièrement une série livresque rigolote mettant en scène un ours, un élan et un castor de Nicholas Oldland, un auteur/illustrateur canadien. Nous en avons lu 4 de cette série d’albums jeunesse à partir de 3 ans.

  • Les rameurs

Nous avons commencé par Les rameurs de Nicholas Oldland (éd. Bayard Jeunesse, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans. Trois amis, un ours, un élan et un castor partent faire du canoë. Mais à force de se disputer, ils ne voient pas que la tranquille rivière se transforme en puissant torrent. Parviendront-ils à s’entendre et coopérer en une équipe soudée? Quelle aventure pour ce trio, chacun préférant dans un premier temps faire passer ses envies et intérêts avant ceux du groupe! Le jeune lecteur pourra facilement s’identifier dans leurs maladresses et bêtises qui peut le renvoyer dans son propre apprentissage de vivre en communauté comme à l’école.

  • Un castor très occupé

Nous en apprenons un peu plus sur le castor dans Un castor très occupé (éd. Bayard Jeunesse, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Ne prenant jamais le temps de réfléchir avant de se lancer dans ses activités quotidiennes comme couper des arbres ou fabriquer un barrage, le castor finit par commettre la catastrophe de trop: se blesser. Alors qu’il est en convalescence à l’hôpital, il se rend enfin compte qu’il a aussi blessé ses amis, l’élan et l’ours et mis sans dessus dessous la forêt. Parviendra-t-il à se faire pardonner et remettre de l’ordre dans tous les projets entamés? Il est ainsi question de vivre ensemble et de protection de l’environnement.

  • Gros câlin

Cette fois, nous comprenons mieux pourquoi l’ours serrait contre lui un arbre dans Un castor très occupé en lisant Gros câlin (éd. Bayard Jeunesse, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans. En effet, l’ours passe son temps à faire des câlins à tout le monde, même les lapins et surtout aux arbres qu’il affectionne par-dessus tout. Comment va-t-il réagir quand un bûcheron tente de couper le plus grand arbre de la forêt? Comme dans l’histoire précédente, l’auteur fait passer avec humour un message écologique en s’amusant à jouer sur le caractère attendu de l’ours qui se révèle être un animal doux et câlin.

  • À toute vitesse!

Nous finissons par À toute vitesse! (éd. Bayard Jeunesse, 2017). L’auteur reprend une trame identique à celle utilisée dans Les rameurs mais cette fois lors d’une randonnée à la montagne, l’esprit de compétition prenant le pas sur leur amitié jusqu’à ce que l’un d’eux fasse une chute. Il est ainsi question de partage et de vivre ensemble, prendre le temps de partager ensemble cette aventure leur apportant plus de joie que de finir le premier le sentier de randonnée.

A chaque histoire remplie de bons sentiments, il est amusant de retrouver le trio attachant – castor, ours et élan et même un quatrième animal, un petit oiseau qui n’est jamais loin d’eux. Les illustrations sont certes simples et colorées mais les personnages expressifs et nous emmenant au Canada comme lorsque nous avions lu La chasse au caribou de Céline Claire et Sébastien Chebret (éd. L’élan Vert, 2016). De bons moments de lectures accompagnés de rires! Il existe d’autres histoires de ce trio rigolo que j’espère pouvoir dénicher comme Le grand frisson (éd. Bayard Jeunesse, 2017).

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégories Animal et Adjectif: « Castor » et « Gros »

Au fil des pages avec Deux pour moi, Un pour toi

Nous lisons et relisons Deux pour moi, Un pour toi de Jörg Mühle (éd. L’école des loisirs, coll. Minimax, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la forêt, un ours a trouvé trois champignons que son amie la belette prépare pour le déjeuner. Comment partager ce plat? Chacun des deux gourmands tente de prendre deux champignons pour n’en laisser qu’un à l’autre. De quoi mettre à rude épreuve leur amitié? L’histoire aborde de façon rigolote le partage équitable, entre mauvaise foi et culpabilité. Coup de cœur pour cet album jeunesse à la chute ouverte tout aussi drôle! D’ailleurs, mon petit lecteur a très vite deviné qui mangerait le troisième champignon. Pour prolonger la lecture, nous faisons les jeux des différences et de dénombrement sur le site de l’école des loisirs à la maison.

Participation #25 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Super potes

Nous lisons Super potes de Smriti Halls et Steve Small (éd. Sarbacane, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Écureuil et Ours sont super potes. Mais vont-ils rester amis pour la vie? En effet, Écureuil supporte de moins en moins d’avoir toujours dans les pattes Ours. Le jour où Ours casse sa tasse pour le thé, Il décide de partir loin de lui, pensant ainsi retrouver paix et sérénité. Mais à la place, ce n’est que vide et tristesse, à l’image de sa tasse cassée. Parviendra-t-il à redevenir ami avec Ours?

L’histoire aborde avec humour l’amitié, avec ses hauts et ses bas, où parfois la patience est de mise face à un ami un peu trop envahissant ou lorsqu’il s’agit d’apprendre à concilier avec des moments à soi sans vexer l’autre. C’est une histoire rigolote avec un duo d’amis fonctionnant sur leurs différences, un petit écureuil râleur et un grand ours maladroit! Les illustrations mettent d’ailleurs l’accent sur les émotions ressenties, les deux animaux étant très expressifs. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui permettra aux plus jeunes de réfléchir sur le sens de l’amitié, entre plaisir d’être ensemble et/ou envie de s’isoler!

Participation #9 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Goûter

Au fil des pages avec Lièvre et Ours, c’est à moi!

Nous empruntons à la médiathèque une nouvelle histoire de Lièvre et Ours, c’est à moi! d’Emily Gravett (éd. Kaléidoscope, l’école des loisirs, 2016), un album jeunesse à partir de 2/3 ans. C’est encore une chouette et drôle histoire concoctée avec malice par Emily Gravett, une autrice que nous apprécions beaucoup. Lièvre et Ours forment toujours un duo attachant, même si Ours doit faire preuve de patience face à Lièvre qui refuse catégoriquement de partager, que ce soit un fleur ou un ballon. Leur amitié sera-t-elle plus forte? Lièvre parviendra-t-il à comprendre l’importance du partage?

Les illustrations sont toujours aussi soignées et jolies comme dans les autres albums d’Emily Gravett. Lièvre et Ours sont très expressifs pour la plus grande joie du jeune lecteur, comme dans Lièvre et Ours, où est Ours? que nous avons lu et relu. La chute est toute mignonne, l’autrice s’amusant à décliner le « c’est à moi » du tout-petit – euh de Lièvre et le « ce n’est pas grave » du parent – euh d’Ours. Je sais, cette dernière phrase n’est pas vraiment bienveillante mais là ce n’est pas grave. Rires assurés à la lecture! Encore un coup de cœur!

Participation #146 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Lieu: « Moi » (localité de Norvège)

Au fil des pages avec La tête à la dispute

Nous empruntons à la bibliothèque La tête à la dispute d’Émile Jadoul et Catherine Pineur (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2011), un album jeunesse pour les tout-petits. Une petite oie s’est disputée avec son amie Olga, une poule. Leur amie commune, Lili, tente de les réconcilier. Tout s’arrangera-t-il ou pas? Les illustrations de cet album sont toutes douces malgré les émotions ressenties par la petite oie, tour à tour en colère, triste ou nostalgique. La fin de l’histoire toute en poésie décrit bien une jolie amitié faite de complicité et parfois de disputes. Un tendre moment de lecture!

Participation #120 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #16 catégorie Partie du corps: « Tête »

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑