Étiquette : Christine Naumann-Villemin

Au fil des pages avec Le lit des parents

Nous empruntons à la médiathèque Le lit des parents de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, 2007), un album jeunesse à partir de 3 ans. Léo est un petit ourson qui a bien du mal à rester dans son lit pendant la nuit. Tout un tas de raisons le réveille (une petite soif, une petite faim, envie de faire pipi, un cauchemar…) et le pousse à aller chercher du réconfort dans le lit de ses parents. Le temps de la grande hibernation des ours approche. La passera-t-il dans le lit de ses parents? Ou Léo arrivera-t-il à dormir seul dans son lit?

Comme toujours avec Marianne Barcilon, les illustrations à l’aquarelle sont douces et rigolotes. Il y est question des rituels du soir, chacun devant dormir dans son lit. Il n’est pas si simple de dormir seul pour un enfant. Le jeune lecteur pourra facilement s’identifier au petit ourson qui rappellera également des anecdotes au parent lecteur. Il est aussi fait référence à Boucle d’Or, le doudou du petit ourson étant une poupée aux traits d’une petite fille blonde qu’il appelle Douzumain. Un bon moment de lecture!

Participation #22 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #Boucle d’Or et les trois ours

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Objet: « Lit »

challenge 2021 lire au féminin

Participation #6 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure européenne

Au fil des pages avec Comment être aimé quand on est un Grand Méchant Loup?

Emprunté à la médiathèque le mois dernier, nous lisons et relisons Comment être aimé quand on est un Grand Méchant Loup? de Christine Naumann-Villemin et Annick Masson (éd. Mijade, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a fait partie de la sélection CE1 du 31ème Prix des Incos en 2020. Le loup en a assez d’être le grand méchant de l’histoire. Et il n’est pas le seul. Les grands méchants des histoires (loup, sorcière, ogre ou encore fantôme) se sont, en effet, réunis en syndicat car ils ne veulent plus être choisis par les écrivains comme archétypes de méchant. C’est ainsi que le loup se retrouve devant l’autrice de son histoire pour se plaindre et lui demander de remédier à la situation en lui permettant d’être aussi aimé. Mais comment l’autrice pourra-t-elle rendre un loup mignon et gentil? Le loup pourra-t-il dépasser sa condition notamment en présence de lapins? Et quel méchant choisir pour de futures histoires?

Les illustrations d’Annick Masson sont très drôles et très expressives. Les situations hilarantes s’enchaînent jusqu’à la chute inattendue et surprenante de l’histoire. Le loup est mis à rude épreuve par l’autrice qui tente de le réhabiliter en gentil. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui détourne avec humour le statut de méchant du loup dans les contes traditionnels!

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #48 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Au pays des Ogres

Challenge Petit Bac d’Enna #10 Catégorie Amour et relations amoureuses: « Aimé »

Participation #11 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages sur le thème de l’école

Ce mois-ci, le thème du rendez-vous « Et dans leur bibliothèque il y a… » est l’école. Cela est de circonstance, la rentrée scolaire venant d’avoir lieu. Tout l’été, nous avons lu plusieurs albums jeunesse pour préparer la rentrée scolaire en maternelle. Nous en avons emprunté à la bibliothèque, comme Un ours à l’école, Mon premier jour d’école et Tortue Pingouin. Voici les nôtres, sans ordre de préférence et la plupart à partir de 3 ans.

Nous lisons Petit Lapin Blanc à la maternelle de Marie-France Floury et Fabienne Boisnard (éd. Gautier-Laugereau, 2011), album jeunesse que nous avions déniché dans un range ta chambre. Dans cette histoire, Petit Lapin Blanc découvre le déroulement d’une journée type à l’école maternelle. Cela permet aux tout-petits de se préparer à leur premier jour d’école, même si chaque professeur des écoles a ses propres rituels pour sa classe. Nous avions d’ailleurs déjà fait des activités autour de cet album jeunesse en jouant et chantant la comptine « Petit escargot ».

Nous lisons également T’choupi fait la sieste de Thierry Courtin (éd. Nathan, 2004). Nous suivons T’choupi au moment de la sieste à l’école. Comme certain tout-petit, il lui est bien difficile d’arriver à s’endormir. Cet album jeunesse permet de poser ou reposer, si besoin était, l’importance de la sieste et les rituels qui l’accompagne tant à la maison qu’à l’école, même si les règles peuvent ne pas être les mêmes.

Puis nous lisons Gloups de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon (éd. L’école des loisirs, 2018). Nous suivons un petit gloupson, à la frimousse adorable, lors de sa première journée d’école. Nous retrouvons tous les moments clé d’une journée à l’école maternelle mais de façon un brin décalée. Gloups arrivera-t-il à terminer la journée sans dévorer personne? Nous avions bien rigolé à la lecture de cet album et apprécié les illustrations. Que de tentations pour ce « pôvre » Gloups! Comme dans les albums jeunesse précédents, cela permet de rappeler les règles à suivre en classe.

Nous lisons également Pop à l’école de Pierrick Bisinski et Alex Sanders (éd. L’école des loisirs, coll. Les lutins, 2018). Nous retrouvons avec plaisir ce dinosaure multicolore que nous avions découvert avec Pop mange de toutes les couleurs. Nous suivons cette fois-ci Pop lors d’une journée d’école et apprenons à compter jusqu’à 10.

Enfin, notre coup de cœur va pour Le monstre des couleurs va à l’école d’Anna Llenas (éd. Quatre fleuves, 2019), album jeunesse à partir de 3 ans. Il s’agit de la suite de La couleur des émotions. Le monstre des couleurs se retrouve dans la peau d’un élève lors de sa première rentrée scolaire. Que d’émotions à gérer lors de son premier jour d’école!

Participation #4 Mon Bazar coloré

Participation #52 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #9 catégorie Lieu : « École » et #10 catégorie Adjectif : « Petit »

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑