Étiquette : Vallée de la Vésubie (Page 1 of 3)

Retour au Boréon pour une balade estivale

Le 1er août 2021, cela faisait plus d’un an que nous n’étions plus allés au Boréon, dans la Haute-Vésubie, qui avait été lourdement frappé par la tempête Alex à l’automne 2020. L’ambiance est particulière sur la route au vu des dégâts occasionnés et du sacré travail fait de remise en état (même s’il reste encore de nombreux mois pour réparer ce qui est possible). Des endroits familiers portent encore les marques de la tempête ou ont même complètement détruits comme à Roquebillière et Saint-Martin-Vésubie. Des portions de route provisoire ont été creusées au cœur même des gorges où le débit de l’eau est réduit. La route vers la Madone de Fenestre est fermée. Une fois le barrage du Boréon passé, nous passons à côté du parc Alpha et de ce qui était avant le sentier de pêche qui a disparu et le long duquel nous apprécions de pique-niquer.

Boréon – août 2021

Boréon – septembre 2019

Puis nous nous garons au niveau du parking inférieur, la température étant d’à peine 20 degrés. Nous partons de la balise n°419 en direction de la cascade de Peïrastrèche. L’ambiance particulière se ressent aussi sur les sentiers puisque que nous avons dû finalement rebrousser chemin sur le sentier de Peïrastrèche, à quelques centimètres du début du parc du Mercantour, le pont en bois ayant été détruit. La différence avec septembre 2019 du même endroit est flagrante.

Nous faisons une petite halte au bord du Boréon, malgré l’envie de continuer en enjambant les rochers. La halte se transforme en pause lecture avec Edmond et ses amis, La grande aventure d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant (éd. Nathan, 2017, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Deux souris amies, Polka et Hortense décident de gravir la montagne pour découvrir ce qu’il se cache de l’autre côté. Et en avant l’aventure! Il y est question de courage, d’amitié, de peur de l’inconnu et de randonnée à la montagne. Une jolie histoire avec des illustrations douces et colorées!

Nous reprenons ensuite la marche en passant par un sentier abrupt pour couper en direction du lac de Trécolpas à la balise n°421a avant de rejoindre le GR52 à la balise n°421. Après quelques minutes, c’est l’occasion d’observer des chamois dans les hauteurs du parc du Mercantour. Mais aucune marmotte entendue ni vue contrairement aux années précédentes.

Chamois

Nous voyons d’abord passer rapidement un chamois et son petit. Puis nous continuons à marcher un petit peu. Et en haut, dans le prolongement de deux grands arbres, nous apercevons encore deux autres chamois. Puis nous faisons demi-tour pour nous poser au premier lieu d’observation. Au bout de quelques minutes d’attente, nous voyons passer un autre chamois et son petit.

Joubarde à toile d’araignée

Puis c’est l’heure de repartir et nous passons par un autre sentier plus large à la balise n°421 en direction de la Vacherie du Boréon pour rejoindre le parking inférieur un peu après 15h. Pour redescendre, nous prenons un peu plus notre temps qu’à l’aller pour mesurer l’ampleur du passage de la tempête Alex et des travaux déjà réalisés. 

 

Semaine 31 du Projet 52-2020: Couleur chaude

Pour la semaine 31 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Couleur chaude« , après avoir eu « Couleur froide » pour la semaine 9. Après avoir cherché dans mes photos, je me suis aperçue que j’avais plus facilement des couleurs froides que chaudes et que les couleurs chaudes étaient souvent prises à l’automne (les jolis dégradés de couleurs de la végétation!) ou à Noël (Père Noël en tête!). Mais je voulais une photo estivale sans remettre à nouveau un lever ou coucher de soleil. Alors voici des lys orangés observés au Boréon, un endroit que nous apprécions beaucoup.

Petite balade printanière au Boréon

En ce 21 mai 2020, nous partons nous balader et le soleil est enfin au rendez-vous. En cette première balade post-confinement, direction un endroit que nous adorons: le Boréon, dans la Haute-Vésubie. Arrivés au lac du Boréon, il y a déjà beaucoup de monde et nous continuons jusqu’à trouver un endroit un plus isolé.

Une fois un petit pont en bois enjambé avec précaution, nous voilà à nouveau seuls pour marcher le long de l’eau dans les sous-bois. Autour de nous, le clapotis de l’eau et les papillons voletant!

Pulmonaire

Myosotis

Nous avions laissé en mars dernier le Boréon tout enneigé et le voici avec ses couleurs printanières. Nous pouvons voir des pulmonaires, des chrysomèles de la menthe (des verts mais aussi des bleus), des myosotis, des myrtilles sauvages pas encore mûrs…

Mise à jour du 3 août 2021: Depuis la tempête Alex, il n’est plus possible de balader dans cet endroit du Boréon qui se situe entre le Parc Alpha et le parking inférieur, le pont en bois comme le sentier ayant été détruit et devenu un tas immense d’éboulis.

Balade hivernale au Boréon

Cascade du Boréon

Ce 7 mars 2020, nous montons au Boréon en passant devant la cascade et le lac encore en partie glacée. Puis nous nous garons sur le parking en face du chalet d’accueil du Parc Alpha, la route pour monter au parking supérieur du Boréon étant fermé l’hiver.

Puis nous suivons le sentier enneigé en direction du Parc Alpha et aménagé pour les piétons et les personnes en raquettes. A côté, passent des skieurs de fond.

Le mélange de neige et de glace offre de jolies observations. Nous nous arrêtons souvent pour jouer avec la neige et faire un peu de luge. Il y a une légère couche de poudreuse de quelques jours. Nous continuons encore un peu.

Lac du Boréon

Puis nous redescendons jusqu’au lac du Boréon et sa fine couche glacée. Cela fait du bien d’être un peu plus au soleil, à la différence de la balade dans les sous-bois.

Halloween au Parc Alpha

Ce 31 octobre 2019, malgré le temps pluvieux annoncé, nous allons au Parc Alpha qui a organisé des animations toute la journée pour Halloween: ateliers de la trouille avec fabrication par exemple de masque d’Halloween, de potion magique ou citrouille… Finalement, nous échappons à la pluie sauf pour le trajet de retour en voiture.

Certaines de ces activités ont lieu à la petite ferme, une des cabanes étant devenue pour la journée la maison de la sorcière. En témoigne le linge accroché. Un cimetière lugubre est également sorti de terre. Un moment de recueillement s’impose alors devant la tombe de Jack (Jack O’Lanterne bien sûr).

Nous croiserons également dans le parc la sorcière Grabouilla qui propose aux enfants des bonbons. Mais méfiance, il se pourrait qu’ils soient empoisonnés comme la pomme mangée par Blanche Neige… Nous assistons enfin à la seconde représentation d’une pièce de théâtre pour les enfants, à partir de 4 ans, « Le Petit Chaperon voit rouge », de la Compagnie niçoise BAL Arts Légers, (rajoutée au dernier moment vu le nombre d’enfants présents, ce qui fut très apprécié). Une version revisitée et déjantée du Petit Chaperon Rouge dans laquelle rien ne fait peur à la petite fille qui en arriverait même à rendre docile et végétarien le loup. Pourquoi le petit chaperon devrait mourir et ne jamais connaître ce que ça fait d’être grande? La morale de ce conte détourné fera réfléchir tant les jeunes spectateurs que leurs parents. Une bien belle ambiance halloweenesque en territoire des loups!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑