Étiquette : Siagne

Balade sur le sentier de l’écluse – Pégomas

Auribeau-sur-Siagne

Ce 2 septembre 2018, nous allons nous promener à Pégomas le long de la Siagne en direction d’Auribeau-sur-Siagne. Après avoir passé le rond-point avec une sculpture d’éléphant, nous prenons à gauche jusqu’au parking d’un restaurant donnant accès au sentier de l’écluse. Nous commençons par un petit tour du parc avec des jeux pour les enfants et des tables de pique-nique. Puis nous nous dirigeons vers le restaurant derrière lequel se situe le début du sentier. Il y a beaucoup de promeneurs venus en famille et/ou avec leur chien (attention aux crottes). Nous croisons même deux cavalières à cheval.

Poules d’eau ou gallinules

Canards Colvert

Nous marchons jusqu’à une petite plage de gravier juste avant le pont traversant la Frayère et les escaliers permettant de grimper jusqu’à Auribeau-sur-Siagne. Les berges ombragées font la grande joie des enfants qui jettent des galets dans l’eau mais aussi des chiens qui s’y baignent. Une famille en canoé-kayak descend la rivière. Toutefois, comme cela est indiqué au début de la balade, il faut rester vigilant au risque de montée soudaine des eaux en raison du barrage en aval. Il est également possible d’y pêcher. Nous voyons, en effet, de nombreux poissons: brochets, carpes, perches…

Cannes Colvert

Poule d’eau ou gallinule

Nous retournons vers le parc et pouvons observer sur la Siagne des poules d’eau et des canards Colvert. Nous verrons même passer, à toute vitesse, un Martin pêcheur en plein vol.

Le ciel commence à se couvrir et nous décidons de rentrer en cette fin d’après-midi pré-automnal. Mais avant, nous avons le temps d’observer des libellules.

Sur les traces de l’Arche de Ponadieu

Ce 31 août 2013, nous partons à Saint-Vallier-de-Thiey, dans l’arrière-pays grassois. Au Nord de la commune, au niveau du grand pré, nous nous y prenons à deux fois pour trouver à gauche une petite route goudronnée que nous empruntons jusqu’à une croix de fer, le parking étant à côté d’un réservoir d’eau. Pour débuter la randonnée, nous descendons un long moment par un sentier, les eaux de la Siagne se faisant entendre en contrebas. 

Nous marchons ensuite à travers une forêt des chênes verts. Peu avant la dernière descente vers l’arche, nous ne sommes plus seuls, des chèvres gambadant à travers les arbres et les rochers. En contrebas, nous voyons la Siagne qui semble jouer à cache-cache avec nous.

Nous nous rapprochons de l’arche et finissons par une courte descente. La vue sur l’arche et la couleur de l’eau sont magnifiques ! Cette arche s’est naturellement formée afin de permettre à la Siagne de continuer son chemin. Son nom viendrait de « lou pont natiou » (pont naturel car dû à un dépôt de calcaire d’une source disparue) ou de « lou pont a Diou » (pont de Dieu car en offrande à celui qui l’aurait façonné).

Il est temps de repartir par le même chemin. Puisque nous n’avions fait que descendre à l’aller, nous ne faisons que remonter désormais. Le jour commence à tomber lorsque nous revenons sur nos premiers pas. Nous finissons la soirée par un restaurant en terrasse à Saint-Vallier-de-Thiey, à défaut de voir des chauve-souris.

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑