Étiquette : sculptures

Semaine 36 du Projet 52-2020: Touriste

Pour la semaine 36 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Touriste« . Voici une photo prise lors de notre balade d’hier à Isola 2000, une station hautement touristique de l’arrière-pays niçois. Il s’agit de l’Aigle niçois, une sculpture de Cédric Pignataro, un carnavalier niçois. Cette sculpture qui était auparavant à Auron a remplacé le pointu niçois que nous avions vu lors d’une précédente balade en août 2019. Poke au #lemoisamericain même si ce n’est pas un pygargue à tête blanche!

Semaine 10 du Projet 52-2020: Lettre(s)

Pour la semaine 10 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Lettre(s) », ce qui offre de nombreuses interprétations comme les lettres de l’alphabet, un courrier ou lettre manuscrite, une carte postale ou une boîte aux lettres mais aussi un panneau de signalisation ou de randonnée, etc. Finalement, j’ai choisi une sculpture de Jaume Plensa, un artiste contemporain espagnol et que nous avons pu voir, début février 2020, sur le bastion Saint-Jaume du Port Vauban d’Antibes. Intitulée « Le Nomade », cette immense sculpture (8 mètres de haut) a été modelée avec des lettres en majuscules sans ordre précis et en acier inoxydable peint en blanc. Positionnée face à la mer depuis son installation en 2010, elle représente un homme assis, les jambes relevées sur la poitrine. Le devant est ouvert au niveau du visage et du bas des jambes, l’amoncellement de lettres s’arrêtant alors et nous permettant d’y rentrer. Pourquoi une telle ouverture? Jaume Plensa n’en a donné aucune explication, s’amusant avec les lettres du langage, la linguistique et le rapport entre le corps humain et le mot. Nous pouvons y voir des lettres disparues, des lettres non formées ou en cours de développement. D’ailleurs, cela m’a fait penser à Wittgenstein et son Tractatus logico-philosophicus.

Au fil des pages avec Le loup qui enquêtait au musée

Nous empruntons à la médiathèque Le loup qui enquêtait au musée d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier (éd. Auzou, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans. Loup suit à contrecœur Louve au musée. Quel ennui! Mais c’est alors qu’une alarme retentit. Une des œuvres d’art du musée – un masque – a été volée. Secondé par Barnabé, le gardien du musée, Loup est bien décidé à résoudre ce vol. Et qui sait, va-t-il être submergé par ce sentiment que procure parfois une œuvre d’art? Digne d’un grand roman policier, cet album jeunesse revisite les grands courants artistiques et œuvres d’art majeures comme si nous étions en pleine visite du Louvre: Salvador Daloup, Louonard de Vinci, Wolfmeer mais aussi l’époque égyptienne et même encore plus lointaine (les autrices ayant même réussi à glisser dans une page Scrat et son fameux gland). Les illustrations regorgent de petits détails, les autrices s’étant beaucoup amusées à revisiter les œuvres originelles.

C’est une façon ludique d’initier les jeunes lecteurs à l’histoire de l’art en découvrant des œuvres d’art qui ont traversé les siècles ou les décennies et même pour les plus grands à la philosophie avec les notions telles que le sentiment esthétique ou le beau chez Kant par exemple. D’ailleurs, pour prolonger la lecture, nous nous amusons à associer les tableaux et artistes de l’histoire avec les vrais.

Participation #159 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Crimes et Justice: « Enquêtait »

Le temps d’une visite à la Fête du Citron

Ce 21 février 2019, nous allons en train à Menton pour la 86ème Fête du Citron. L’exposition des motifs d’agrumes a lieu dans les jardins Biovès, à quelques centaines de mètres de la gare. Cette année, le thème est celui des « Mondes Fantastiques ».

Les sculptures de citrons et d’oranges sont de toute beauté: dragon, phénix, maisons, tapis volant, dromadaire, etc. Elles nous transportent dans des mondes merveilleux et féériques. Un gros coup de cœur pour le dragon!

Et dire que chaque fruit a été déposé un à un pour réaliser ces immenses sculptures éphémères qui font la joie des petits et des grands. En effet, dans les allées, les visiteurs sont de toute âge et prennent leur temps pour admirer le moindre détail.

Nous repartons vers 16h00, laissant les futurs visiteurs dans de longues queues d’attente pour acheter des billets ou rentrer dans les jardins. Il est temps pour nous de regagner la gare pour rentrer.

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑