Étiquette : renard (Page 1 of 6)

Au fil des pages avec Ce n’est pas une bonne idée

Nous lisons et relisons ces derniers jours Ce n’est pas une bonne idée de Mo Willems (éd. L’école des loisirs, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans et que j’avais découvert chez Maîtresse.fan.de.litt.jeunesse lors de sa participation à la semaine 38 de mon deuxième alphabet des animaux illustrés dans la littérature jeunesse sur Instagram (O comme Oie). Un rusé renard dandy et charmeur et une oie un brin naïve se rencontrent dans la rue. Le renard invite l’oie à venir chez lui pour partager une bonne soupe. En aparté, des oisons nous mettent en garde, de façon de plus en plus insistante, « ce n’est pas une bonne idée ». L’oie finira-t-elle comme repas du renard ?

Comme dans un film muet, l’histoire alterne entre illustrations au charme désuet et des encadrés noirs avec un texte en blanc. Ce procédé graphique la rend très dynamique, entretenant le suspense, à l’instar de l’intervention véhémente des oisons. Coup de cœur pour cet album jeunesse à la chute inattendue et hilarante! En relisant une deuxième fois l’album, nous nous rendons compte des indices laissés par l’auteur et qui conduisent à cette fin qui met à mal nos connaissances sur la chaîne alimentaire. J’avais d’ailleurs tiqué sur un dès la première lecture sans y prêter plus d’attention, ce qui ne fut pas une bonne idée, me faisant finalement prendre par la fin comme mon mini lecteur. Fous-rires garantis!

Participation #45 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Soupe

Au fil des pages avec Deux pour moi, Un pour toi

Nous lisons et relisons Deux pour moi, Un pour toi de Jörg Mühle (éd. L’école des loisirs, coll. Minimax, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la forêt, un ours a trouvé trois champignons que son amie la belette prépare pour le déjeuner. Comment partager ce plat? Chacun des deux gourmands tente de prendre deux champignons pour n’en laisser qu’un à l’autre. De quoi mettre à rude épreuve leur amitié? L’histoire aborde de façon rigolote le partage équitable, entre mauvaise foi et culpabilité. Coup de cœur pour cet album jeunesse à la chute ouverte tout aussi drôle! D’ailleurs, mon petit lecteur a très vite deviné qui mangerait le troisième champignon. Pour prolonger la lecture, nous faisons les jeux des différences et de dénombrement sur le site de l’école des loisirs à la maison.

Participation #25 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Le bonhomme de pain d’épice

Lors du RAT de St-Valentin, nous avons lu deux versions du conte-randonnée gourmand du bonhomme de pain d’épice, un conte traditionnel paru pour la première fois aux États-Unis en 1875. Puis le week-end dernier, nous en avons lu une troisième version.

  • Le bonhomme de pain d’épice

  Nous commençons par lire Le bonhomme de pain d’épice de Jim Aylesworth et Barbara McClintock (éd. Circonflexe, 1998), un album jeunesse à partir de 3 ans. L’histoire se présente comme un conte-randonnée nous rappelant le conte slave avec une galette, Roule Galette. Une vieille et un vieux préparent ensemble un bonhomme de pain d’épice. Mais en cours de cuisson, le bonhomme de pain d’épice s’échappe du four. S’ensuit une course-poursuite, le biscuit chantant un petit refrain se vantant de ne pas être attrapé. Il croise alors un renard. Ce dernier sera-t-il plus rusé que les autres poursuivants pour manger le bonhomme de pain d’épice?

Les illustrations sont vintage pour ne pas dire vieillottes et rappellent des albums beaucoup plus anciens, nonobstant le fait que cet album jeunesse soit paru en 1998. Le bonhomme de pain d’épice avec ses jolies couleurs a une bouille mignonnette. Outre le biscuit, les autres animaux sont aussi anthropomorphes. 

  •  Malicieux pain d’épice

Puis nous enchaînons avec une autre version que j’ai préférée à la précédente: Malicieux pain d’épice de Jan Brett (éd. Gautier-Languereau, 1999), un album jeunesse à partir de 3 ans. Martin, un petit garçon prépare avec sa mère un bonhomme de pain d’épice. Mais il ouvre le four avant la fin de la cuisson et le bonhomme de pain d’épice s’échappe. Tandis que Martin reste en cuisine pour relire le livre de recettes, le biscuit tente d’échapper à ses poursuivants comme le chat ou le renard.

Comme dans d’autres albums jeunesse de Jan Brett, les illustrations sont vintage avec une mise en page dynamique et annonçant dans des petits cadres les illustrations suivantes. Nous avions déjà vu ce même procédé de cette autrice dans Le parapluie. Dans cette version, le bonhomme de pain d’épice a une fin heureuse, la chute de l’histoire se faisant avec un rabat à soulever.

  • Le petit bonhomme de pain d’épice

Nous lisons enfin, quelques jours plus tard, Le petit bonhomme de pain d’épice d’Anne Fronsacq et Gérard Franquin (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 1999), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui reprend la même trame narrative que Le bonhomme de pain d’épice de Jim Aylesworth et Barbara McClintock.

Une vieille femme prépare un petit bonhomme de pain d’épice qui s’enfuit lors de sa cuisson. Le couple le poursuit puis d’autres animaux. Mais arrivant au bord d’une rivière, il ne peut aller plus loin. Un renard lui propose son aide. Les illustrations sont plus douces que les précédents versions, rondes et colorées. 

Pour prolonger la lecture, nous avons également confectionné un petit bonhomme en pain d’épice avec sa maisonnette. J’avais acheté pour l’occasion un kit Baker Ross de décorations de pain d’épice à coudre à partir de 4/5 ans. Le kit comprend des aiguilles en plastique pour les enfants, des fils, des décorations à coller et de la nicofibre pour rembourrer les objets que nous pourrons suspendre sur notre sapin de Noël.

Participation #20 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #conte traditionnel

Participation #7 au challenge 2021, cette année sera classique de Blandine et Nathalie

Participation #20 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Pain d’épice

Challenge Petit Bac d’Enna #4 et #5 Catégorie Être humain: « Bonhomme » et #4 Catégorie Aliment/Boisson: « Pain d’épice »

challenge 2021 lire au féminin

Participation #4 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure d’Amérique du Nord

Au fil des pages avec Fox’s garden

Pour continuer nos lectures hivernales, nous empruntons à la médiathèque Fox’s garden de Camille Garoche (éd. Soleil, coll. Métamorphose, 2015), un album sans texte au format à l’italienne à partir de 3 ans. Une nuit d’hiver, une renarde cherche un lieu sûr pour mettre bas. Après avoir été chassé par les habitants du village, elle trouve finalement refuge dans une serre, au fond d’un jardin. Un petit garçon l’aperçoit de sa fenêtre. Va-t-il réagir de la même façon que les autres habitants ou va-t-il venir l’aider?

Il est question d’entraide et de générosité, avec une touche onirique, la renarde remerciant le petit garçon de son accueil chaleureux. Les illustrations en papier découpé sont magnifiques et participent à la poésie de l’histoire. Coup de cœur pour cet album jeunesse avec à la fin, une visite de l’atelier de l’autrice que nous avions découvert avec Le lapin de neige!

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Lieu: « Garden » (Jardin)

Au fil des pages avec Tout seul?

Nous avions lu et relu Tout seul? de Rosemary Shojaie (éd. Didier Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans, après l’avoir découvert à la médiathèque. Il a fini par être glissé au pied du sapin à Noël. Nico, un renard roux se retrouve bien seul lorsque débute l’hiver et que tous ses amis sont partis hiberner, après avoir passé de nombreux mois en leur compagnie. Mais est-il vraiment tout seul?

L’histoire est toute mignonne et accompagnée de jolies et tendres illustrations aux couleurs pastels dans une ambiance hivernale. Il est amusant de rechercher au fil des pages le renard blanc qui se cache plus ou moins. Il semble timide, n’osant pas immédiatement se montrer au renard roux. Il est ainsi question d’amitié avec son lot d’émotions qui l’accompagnent, que cette amitié découle d’un groupe d’amis déjà soudés ou d’une nouvelle rencontre. Est également abordé le cycle des saisons. Coup de cœur pour cet album jeunesse narrant une jolie et douce amitié!

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑