Étiquette : renard (Page 1 of 9)

Au fil des pages avec Le renard emprivoisé

Nous avions lu l’année dernière Le renard emprivoisé de Marie Tibi et Rébecca Roméo (éd. Le Grand Jardin, coll. Le jardin intérieur, janvier 2020, 32 pages), un album jeunesse joliment illustré, à partir de 7/8 ans et qui a fait partie de la sélection CE2/CM1 du 34e Prix des Incos en 2023.

Passionné de Nature et de photographie, Virgile, un jeune garçon découvre lors de l’une de ses sorties en forêt un jeune renardeau pris au piège dans les ronces. Il le ramène chez lui et l’appelle Fauve. Une relation amicale est-elle possible? Le jeune garçon tente d’apprivoiser le renardeau qui le vit de plus en plus mal, se sentant emprisonné et appelé par la forêt. Virgile percevra-t-il le désarroi de Fauve et sa nature profonde qui est d’être un animal sauvage et non un animal de compagnie?

Il y est ainsi question de relation humain/animal, de liberté, de nature, d’amitié, le respect d’autrui autour d’un néologisme-concept « emprivoisé »… Pétri de bonnes intentions, le jeune garçon pense faire le bien en gardant enfermé, près de lui, le renard, annihilant ainsi toute forme d’amitié qui ne peut prospérer que dans la séparation en redonnant sa liberté à l’animal.

J’ai apprécié tant le texte que les illustrations dans une ambiance automnale, la forêt révélant à qui sait les entendre ses secrets. Un très bon moment de lecture qui pourra ouvrir le débat philosophique avec les plus jeunes et qui m’a rappelé Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry! Pour aller plus loin, l’éditeur propose d’ailleurs sur son site un dossier pédagogique réalisé par Julien Ledoux/Les trésors de Lucrèce: ici.

Participation # Challenge Halloween 2023 de Hilde et Lou #Automne

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Animal: « Renard »

Au fil des pages avec D’Ambre et de Feu

Acheté l’année dernière peu après sa parution et ayant bien apprécié Entre Neige et Loup, j’avais gardé pour cet automne la lecture D’Ambre et de Feu d’Agnès Domergue et Hélène Canac (éd. Jungle, septembre 2022, 93 pages), une BD jeunesse à partir de 9 ans et une lecture commune avec Hilde dans le cadre du Challenge Halloween 2023.

Au Pays de l’Automne, le Roi a détruit le dernier village de Kitsunes, laissant comme seule survivante une jeune kitsune mi-humaine mi-renarde dénommée Kitsune. Cette dernière réclame vengeance et la mort du cruel Roi d’Automne, ce dernier souhaitant tout dominer et contrôler (tant sa femme que la Nature). Après avoir passé un marché avec les onibis, des créatures maléfiques, en échange d’une ambre perdue qu’elle avait reçue peu de temps auparavant de la déesse Amaterasu, Kitsune enlève le jeune fils du Roi, Koyo. Et si cette rencontre allait changer son destin?

Au fil du chemin pour rejoindre les onibis, Kitsune se métamorphose au contact de Koyo, ce dernier apprivoisant la première. Au départ, Kitsune apparaît très bougonne et peu encline au contact humain. Puis petit à petit elle fait preuve de moins de détachement et de plus d’empathie, en s’ouvrant à l’Autre. Quelle voie choisira-t-elle, la vengeance en livrant le cœur pur du jeune prince aux onibis ou l’amitié et le pardon? Quant au jeune prince, respectueux de la Nature et des animaux, saura-t-il se démarquer de son héritage paternel?

J’ai une nouvelle fois beaucoup apprécié les illustrations d’Hélène Canac ainsi que le poème final de Kitsune. Toutefois, j’ai regretté que certains rebondissements soient un peu trop rapides et qui, à mon avis, n’ont pu être plus développés en raison du format de l’histoire, un one-shot. L’ambiance automnale et le folklore japonais apportent douceur et onirisme à ce conte initiatique, atténuant ainsi les situations les plus sombres comme le génocide du peuple kitsune ordonné par le Roi d’automne ou l’enlèvement (et même le viol) de sa première femme. D’ailleurs, ces passages ont été édulcorées par le duo autrice/illustratrice, la BD s’adressant à un lectorat jeune qui ne comprendra sans doute pas toute leur horreur. 

Il y est ainsi question de quête d’identité, du rapport des Humains à la Nature, de famille, de filiation, de deuil, de vengeance, de pardon, d’amitié, de la condition de la femme… Un bon voire très bon moment de lecture avec cette BD jeunesse mêlant conte fantastique et initiatique, folklore japonais et douce ambiance automnale! Sans oublier de nombreuses références au Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry (le renard, la rose, les étoiles…) et tout en créant un lien ténu à Entre Neige et Loup avec l’avènement de l’hiver et des thèmes communs comme le fait de grandir.

Pour un autre avis enthousiaste sur cette BD jeunesse: Hilde.

Participation # Challenge Halloween 2023 de Hilde et Lou #Automne

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Couleur: « Ambre »

Participation #11 Challenge Contes & Légendes 2023 de Bidib #Conte moderne initiatique et folklore japonais

Au fil des pages avec Une nuit dans les bois

Nous avons lu Une nuit dans les bois de Raphaël Kolly (éd. L’Élan Vert, 2023, 40 pages), un album jeunesse joliment illustré à partir de 3/4 ans. Arsène Lapin s’est perdu dans la forêt et se fait surprendre par la nuit. Grâce à une flaque de lumière, il peut reprendre son chemin. Mais sa peur ne disparaît, les bruits de la nuit l’inquiétant tout comme ses rencontres. Arsène Lapin pourra-t-il surmonter sa peur du noir et survivre à cette nuit dans les bois?

Arsène Lapin se révèle courageux face à sa peur du noir. A chaque rencontre, il accepte de partager sa lumière. Les jolies illustrations dynamiques, en clair-obscur, entre l’album et la BD mettent bien en évidence la peur du petit lapin et son courage, alternant entre des doubles pages où ce dernier est plongé dans l’obscurité, face aux bruits inconnus et des passages plus lumineux. Il y est ainsi question d’amitié, de confiance en soi, de peur du noir et d’entraide. Un très bon moment de lecture en compagnie de ce petit lapin bienveillant et attachant!

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Moment de la journée: « Nuit »

Participation #28 (Parcours illustré) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib #Suisse

Au fil des pages avec Le Neige Express

Parmi nos dernières relectures hivernales, nous avons encore relu cette année Le Neige Express de Naokata Mase (éd. Seuil Jeunesse, 2013), un album jeunesse à partir de 3 ans et avec un double rabat. Dans la Prairie des neiges vit un renard qui adore les trains et les voir passer, le terminus étant peu après la prairie. Un soir, il vient en aide à un villageois pris dans une tempête de neige en faisant apparaître une nouvelle gare. Ce villageois secouru ainsi que les passagers du train pourront-ils remercier ce mystérieux chef de gare?

Nous apprécions toujours autant Naokata Mase et sa passion pour les trains qui sont présents dans tous les livres que nous avons lu de lui. Les illustrations sont douces et accompagnent à merveille cette histoire bienveillante d’entraide avec un soupçon de magie issue du folklore japonais (le renard pouvant être un esprit surnaturel – yōkai – bienveillant appelé Kitsune), de manga dans la transformation du renard et même une touche gourmande (le renard appréciant le tofu frit). Coup de cœur pour cet album jeunesse avec sa fin toute mignonne! Dommage que les livres de cet autour ne soient plus édités…

Participation #1 Un Mois au Japon 2023 de Hilde et Lou#Album jeunesse

Participation #11 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant #Tofu

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Paysage: « Neige »

Participation #6 Challenge Contes et Légendes 2023 de Bidib #Yōkai

Participation #18 (Parcours illustré) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib #Japon

Au fil des pages avec Monsieur Walter

Nous avions lu et relu en novembre 2021 Monsieur Walter de Clément Lefèvre (éd. Chocolat! Jeunesse, 2015), un album jeunesse grand format à partir de 4 ans. Après une inondation, Monsieur Walter, un renard se retrouve bien seul sur le toit de sa maison submergée. Les jours passent jusqu’à ce qu’il croise un poule et d’autres animaux piégés comme lui sur des épaves de logement. Et si cela lui permettait de rompre sa solitude?

Il y est question de solitude puis de vivre ensemble, de solidarité et d’entraide pour reconstruire un lieu de vie. Les illustrations sont magnifiques, tout en douceur et délicatesse et accompagnent à merveille un texte court et poétique pour redonner le sourire, avec à la clé de l’amitié et de l’amour. On ressent très bien les émotions de Monsieur Walter, un renard avec son petit chapeau noir, son parapluie et sa tasse fumante.  Un très bon moment de lecture avec cette jolie histoire!

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Prénom: « Walter »

« Older posts

© 2024 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑