Étiquette : read-a-thon (Page 1 of 2)

RAT Contes et légendes d’Inde 2022

Comme en juillet 2021, le mois de juillet 2022 débute par un RAT (read-a-thon/marathon de lectures) autour des contes et légendes d’Inde proposé conjointement par Hilde et Blandine pour les Étapes indiennes 2022 et  Bidib pour le challenge des contes et légendes 2022. Encore de chouettes moments de lecture et d’échange en cette fin de semaine à venir avec les autres participantes! Mais pas que.

Alors que vais-je lire pendant ce RAT? J’avais prévu d’aller à la médiathèque hier pour faire le plein de contes et légendes d’Inde mais ça n’a pas pu se faire. Pour le moment, je vais finir ma lecture anglaise en cours, en e-book, le tome 4 des Thés Meurtriers d’Oxford, Point de glas sage d’H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2022, 312 pages), un cosy mystery.

Il me reste également dans mes derniers emprunts à la médiathèques deux histoires se déroulant en Inde: Le livre de la jungle de Rudyard Kipling et Quentin Gréban (éd. Mijade, 2016, rééd. 2017), un album jeunesse grand format et Ranee Tara Sonia Chantal Anna de Mitali Perkins (éd. Bayard, 2021, 345 pages), un roman sur le destin de 5 femmes des années 60 aux années 2000 et qui avait fait l’objet d’une lecture commune dans le cadre des Étapes indiennes en mars dernier.

Samedi 2 juillet 2022, je continue et termine ce matin là où je m’étais arrêtée hier soir le tome 4 des Thés Meurtriers d’Oxford, Point de glas sage d’H.Y. Hanna, Gemma Rose ne pensant pas que Dame Clare Eccleston qui concourait à l’exposition féline de la fête de son village en présentant un de ses chats persans soit décédée d’une crise cardiaque.

J’ai pu aller à la médiathèque cet après-midi et ai emprunté un seul livre dans le thème des contes et légendes d’Inde et qui se déroule dans les montagnes enneigées de l’Himalaya: Le Maître des Neiges d’Isabelle Garcia-Chopin et Clémence Pollet (éd. Glénat, 2020), un album jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur et aussi des nouveautés attendues comme Maman Oie Ours et le cousin catastrophe de Ryan T. Higgins (éd. Albin Michel Jeunesse, 2021) ou Tombée du Ciel des The Fan Brothers (éd. Little Urban, 2021)… Sitôt mon retour, nous lisons ces trois histoires.

Pour les histoires du soir: deux relectures avec Éléonore et le dinosaure d’Hollie Hugues et Sarah Massini (éd. Kimane, 2019, rééd. 2022), un album jeunesse à partir de 3 ans joliment illustré et dans lequel il est question de l’imagination des enfants et d’amitié et Les œufs verts au jambon de Dr. Seuss (éd. Ulysses Press, 1960, rééd. 2009), un album jeunesse rigolo à partir de 3 ans dans lequel Sam c’est moi tente de persuader un vieux grincheux de manger des œufs verts au jambon.

En soirée, je reprends et finis de lire Notting Hill with Love… Actually d’Ali McNamara (éd. Bragelonne, coll. Milady Romance, 2013, 526 pages), un roman feel-good repéré chez Fondant.

Dimanche 3 juillet 2022, nous lisons dans la matinée le tome 1 de Linette, Les pieds qui poussent de Catherine Romat et Jean-Philippe Peyraud (éd. Les éditions de la Gouttière, rééd. 2018, 2022), une BD jeunesse sans texte, tendre et rigolote à partir de 3/4 ans et que j’avais achetée lors des 48h BD en avril 2022 avec l’histoire de Linette, une petite fille débordant d’imagination qui voudrait bien aider sa mère au potager. 

Pour les histoires du soir: deux relectures avec Les Souris à la plage de Haruo Yamashita et Kazuo Iwamura (éd. L’école des loisirs, 1986, rééd. 2020) et Onze chatons dans un sac de Noboru Baba (éd. 2024, 2020), deux albums jeunesse à partir de 3 ans.

En soirée, je finis ce marathon de lectures en commençant à lire Les enfants sont rois de Delphine de Vigan (éd. Gallimard, 2021, 348 pages), un roman policier se déroulant dans l’univers des réseaux sociaux.

Pour d’autres idées de lectures indiennes, les autres participantes: Hilde, Bidib, Blandine (IG), Nathalie (IG)…

Participation #4 Les Étapes Indiennes 2022 de Hilde et Blandine #RAT

Participation # Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #RAT

RAT du Mois Anglais 2022

Je participe du 24 au  26 juin 2022 au RAT  du Mois Anglais 2022 (read-a-thon/marathon de lectures). Encore de chouettes moments de lecture et d’échange au fil du week-end à venir avec les autres participants! Mais pas que. Ce sera aussi l’occasion de partager des gourmandises comme dimanche avec Syl, Isabelle et leurs marmitonnes.

Alors que vais-je lire pendant ce RAT? Je vais piocher dans ma PAL anglaise qui continue d’évoluer en fonction de mes dernières lectures et mes derniers emprunts/achats. Ce sont surtout des romans, que ce soit jeunesse ou adulte.

Pour d’autres idées de lectures et de gourmandises anglaises, les autres participantes: Alexielle, MissyCornish, Guilan, Purple Velvet, Bidib.

***

Vendredi 24 juin 2022, j’ai prévu de finir de lire les derniers chapitres d’un roman policier fantastique, Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton (éd. Sonatine, 2019, 540 pages). Hier soir, je me suis arrêtée au chapitre 54 (sur les 60). Grâce à ses « hôtes », Aiden Bishop parviendra-t-il à débusquer à temps le coupable et ainsi avoir une chance de se sauver, avec Anna, de la boucle temporelle dans lequel il est enfermé à Blackheath House? Le dénouement est proche… Un bon moment de lecture avec ce roman policier addictif, surprenant à la façon d’un cluedo et dans lequel tous les morceaux du puzzle ou plus exactement des indices de l’enquête s’emboîtent à la fin!

Puis je commence à lire les premiers chapitres du Petit guide du crime à l’usage des ladies de Manda Collins (éd. J’ai lu, n°13312, 2021, 314 pages), une romance policière « ennemies to lovers » se déroulant en 1865. Lady Katherine Bascomb est une jeune veuve qui détient la Gazette de Londres et qui s’associe à à ce titre décide d’enquêter sur une série de meurtres qui secouent Londres depuis plusieurs semaines sans que l’inspecteur Eversham en charge de l’enquête n’arrive à arrêter le coupable.

Après la kermesse de l’école de mon mini lutin et les deux lectures du soir (Ana Ana est malade (T10) d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2017, rééd. 2020) et Drôle de coccinelle d’Alissia Waeles et Angie Aubert (éd. Ebla Jeunesse, 2021)), je reprends en soirée ma lecture du Petit guide du crime à l’usage des ladies. Un bon moment de lecture avec ce duo!

Samedi 25 juin 2022, je commence la journée en terminant les derniers chapitres du Petit guide du crime à l’usage des ladies. Un bon moment de lecture légère!

En fin d’après-midi, je commence les premiers chapitres de Notting Hill with Love… Actually d’Ali McNamara (éd. Bragelonne, coll. Milady Romance, 2013, 526 pages), un roman feel-good repéré chez Fondant.

En soirée, je lis Épouse-moi si tu l’oses d’Amandine Weber (éd. Sudarènes, 2021, 375 pages), une romance contemporaine se déroulant entre la Grèce, Londres et les États-Unis entre Amy, une riche héritière qui travaille avec son père et Alexi, un milliardaire et père d’un jeune garçon Julian. J’avais bien apprécié et beaucoup ri lorsque j’avais lu Mon boss & moi (éd. Sudarènes, 2017, 805 pages), humour que je n’ai pas retrouvé ici.

Dimanche 26 juin 2022 en soirée, je finis le week-end en lisant en e-book La femme savante de Lord Livesey  d’Audrey Harrison (éd. Autoédition, 2018, 268 pages), une romance historique se déroulant à l’époque de la Régence anglaise, lors d’une fête chez Lord Livesey, sa sœur ayant sélectionné quelques femmes à marier, Lord Livesey étant un jeune veuf de 28 ans et père de trois jeunes filles. Parmi ces femmes, il y a Phoebe Westbrook qui est venue pour faire plaisir à ses parents sans véritable espoir d’être choisie, préférant passer du temps dans la bibliothèque plutôt que de courtiser le jeune lord. Et si pourtant ils étaient faits l’un pour l’autre? Un moment de lecture plaisant!

Petit bilan de ce RAT: Finalement peu de lectures ce week-end puisque nous l’avons passé en famille.

RAT gourmand aux épices indiennes 2022

Du 25 au 27 février 2022, les coorganisatrices de deux challenges auxquels je participe (Hilde et Blandine pour les Étapes Indiennes et Bidib et Fondant pour Des livres (et des écrans) en cuisine)  proposent un RAT gourmand aux épices indiennes. Elles ont également prévu des défis pour pimenter nos lectures: au moins une lecture se déroulant en Inde ou écrite par un auteur indien, relever un passage gourmand dans nos lectures ou encore présenter des pauses gourmandes.

Pour d’autres idées gourmandes et indiennes, les autres participantes: Bidib, FondantGrignote, Hilde, Blandine, Chicky Poo, Nathalie, L’Orouge et Northanger.

Alors que vais-je lire pendant ce RAT? Pour l’occasion, j’ai fait un petit passage à la médiathèque en début de semaine pour emprunter des contes hindous/indiens: Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba (éd. Albin Michel Jeunesse, 2001), Les mésaventures du gourou Paramarta de Viramamunivar et Lydia Gaudin Chakrabarty (éd. Chandeigne, 2013), Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard (éd. Syros Jeunesse, 2005) ainsi qu’une recette de cookie avec Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin (éd. La Palissade, 2013) pour faire des cookies ce week-end.

***

Vendredi 25 février 2022, je me rends dans une librairie pour acheter Cette maison est hantée d’Oliver Jeffers (éd. L’école des Loisirs, 2022) – livre que je vais garder de côté jusqu’en octobre pour Halloween – et repère parmi les autres sorties du jour un album jeunesse parfait pour la partie gourmande du RAT et qui finira en histoire du soir: Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon (éd. Kimane, 2022), l’histoire de Quentin un loup qui participe à un concours de pâtisserie organisé par des lapins. Forcément avec une telle histoire, il y a beaucoup de passages gourmands!

En soirée, je reprends au chapitre 5 (page 77) et finis de lire Fais-moi taire si tu peux! de Sophie Jomain (éd. HarperCollins, 2018, 337 pages), une romance contemporaine « ennemies to lovers » dont je trouvais le pitch rigolo, une fleuriste organisant des mariages se heurtant à un comédien payé pour les détruire.

***

Samedi 26 février 2022, comme hier, je suis peu présente pour mettre à jour mon billet, aller chez les autres participantes même si j’ai lu ce matin. Je suis en train de lire le tome 1 des Tribulations d’une pâtissière, Fourrure et forêt noire de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2021, 263 pages), une romance d’urban fantasy se déroulant à Toulouse dans une époque contemporaine alternative, après le coming out des êtres surnaturels en 1985, le monde étant désormais gouverné par le Grand Conseil Surnaturel. En cette période de Noël, Lola Gabast a beaucoup de commandes dans sa pâtisserie et voit sa vie chambouler par sa rencontre avec Fergus, le bêta de la meute des Highlands qui est venu sauver son neveu de 8 ans kidnappé et qui vient s’incruster chez elle. Même sa qualité d’humaine est remise en question par Donald, l’héritier du clan de magicien Payot. En fin de matinée, j’en suis déjà au chapitre 17 (181 pages lues).

Pour le déjeuner, je prépare de la pâte à crêpes suivant la recette que j’utilise depuis très longtemps. Nous commençons par des crêpes salées (poulet, champignons, œuf et fromage râpé) accompagnées de frites et de cidre (jus d’orange pour le mini lutin) puis en dessert des crêpes sucrées. Il restera encore un peu de pâte pour le goûter.

Avant le goûter, je fais enfin un petit tour chez les autres participantes: Chicky Poo a fini de lire Enterrez vos morts de Louise Penny et lu une BD, Ladies with guns d’Olivier Bocquet et Anlor. L’Orouge est tentée par Le rire du grand blessé de Cécile Coulon. Bidib s’est plongée dans la mythologie indienne et l’art Mithilâ avec un album jeunesse, Guidée par mon pinceau de Dulari Devi et Gita Wolf. Fondant lit La Maîtresse des Épices de Chitra Banerjee Divakaruni. Sans oublier des pauses gourmandes comme chez Hilde.

Il est déjà 16h, l’heure du goûter. Ce sera crêpes chez nous comme ce midi!

Pendant la préparation du dîner du soir par Monsieur, je joue au Monopoly Junior avec mon mini lutin et ses doudous. Comme à chaque fois, les deux cases tant convoitées sont la bibliothèque et la plage. Ce sera ce soir un plat indien: un curry de poulet noix de cajou accompagné de riz basmati. Pour la recette, il a suivi celle indiquée sur le sachet d’épices en y ajoutant des noix de cajou avec une sauce à base de crème de coco.

Pour les histoires du soir, ce sera comme hier Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon et un autre album jeunesse que nous relisons beaucoup ces derniers jours, La fée sous mon lit de Rosalinde Bonnet (éd. Didier Jeunesse, 2020), une histoire rigolote d’un petit garçon qui remplace une fée malade.

En début de soirée, je finis les dernières pages du tome 1 des Tribulations d’une pâtissière qui se finit en pleine intrigue et qui me fait revoir ma prochaine lecture qui était Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury (éd. Liana Levi 2021, 301 pages). J’enchaîne à la place avec le tome 2 des Tribulations d’une pâtissière, Tartan et tarte tatin de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2022, 233 pages) dont la fin appelle le tome 3 qui n’est pas paru. Direction l’Écosse pour Lola qui va rejoindre Fergus pour solliciter son aide et la protection de la meute des Highlands. Arrivera-t-elle à s’adapter à sa nouvelle condition d’Élémentaire alors qu’elle a vécu toute sa vie en tant qu’humaine? De nouveaux Surnat’ apparaissent dans cette histoire comme Callum, un kelpie venu se mettre à son service (une créature métamorphe de cheval aquatique issu du folklore écossais) ou bien encore d’autres du folklore russe comme Baba Yaga et une Roussalka. Au passage, je valide deux fois la catégorie « Dessert (sucré) » du Menu complet du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine avec Forêt noire et Tarte tatin. 

***

Dimanche 27 février 2022, il est bientôt 10h et pour le moment pas de lecture mais des parties de Mille Bornes avec le mini lutin et ses doudous. Hasard des cartes piochées, stratégie (avancer ou bloquer une autre voiture?) et rigolade pour savoir qui va gagner la partie!

Après le déjeuner, je fais du popcorn en m’inspirant de la recette de Recettes inratables Spécial Kids pour accompagner mes lectures de contes indiens: Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba (éd. Albin Michel Jeunesse, 2001) avec des singes mangeurs de mangues et Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard (éd. Syros Jeunesse, 2005). Dans ces deux livres, il est fait mention du Dieu Shira.

Puis pour le goûter, je fais des cookies en suivant presque la recette de Bobby le cookie de de Marie Quenotte et Loïc Limosin (j’ai remplacé le sucre blond par un mélange de vergeoise blonde et sucre en poudre et je n’avais plus d’extrait de vanille). Miam miam! Et poke à Blandine et l’un de ses fils, recette approuvée chez nous aussi!

En fin d’après-midi, je commence à lire Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury (éd. Liana Levi 2021, 301 pages), un roman policier jusqu’à la page 46, les chapitres alternant entre le passé trois mois plus tôt à Calcutta de Kamil alors policier et son présent ou passé proche à Londres en tant que serveur dans un restaurant indien.

Pour les histoires du soir, nous relisons deux albums jeunesse que nous apprécions beaucoup: Aïe Aïe Aïe! de Christine Naumann-Villemin et Ana Duna (éd. Auzou, 2020) et Mon amie la licorne de Briony May Smith (éd. Gallimard Jeunesse, 2021). Puis après un tour chez les autres participantes, je continuerai ma lecture du Serveur de Brick Lane.

Petit bilan: Ce fut encore un chouette week-end cocooning, cosy et surtout gourmand. Encore merci pour ce RAT aux coorganisatrices et aux nombreux échanges avec les participantes! Bonne semaine!

Participation #1 Les Étapes Indiennes 2022 de Hilde et Blandine #RAT

Participation #6 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #RAT

Participation #6 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #RAT

Un RAT de Noël 2021

Depuis hier soir, 21h a lieu un read-a-thon noëllesque proposé par Samarian et Chicky Poo dans le cadre de leur challenge Il était 9 fois Noël. Ce RAT finit demain à minuit. Nos deux Santa lutines nous proposent donc un long week-end de lectures au chalet avec des défis facultatifs:

  • lire une romance de Noël 
  • lire un album jeunesse autour de Noël 
  • lire un roman policier qui se déroule à Noël 
  • lire un classique de Noël 
  • lire un livre pour chaque thématique du challenge 
  • lire dans un lieu inattendu 
  • lire une relique de la PAL 
  • lire un livre avec le mot « joyeux » dans le titre 
  • lire un livre reçu en cadeau à Noël 
  • lire un livre dans lequel le personnage principal est un enfant 
  •  lire un livre à la couverture enneigée 
  • lire un livre avec une boisson chaude sur la couverture 
  • lire un livre à la couverture brillante/dorée 
  • lire un livre dans lequel les personnages s’embrassent sous le gui 

Alors que vais-je lire pendant ce RAT? Bien sûr, comme à chaque marathon de lectures, il y a des albums jeunesse avec mon mini lutin.

Pour d’autres idées noëllesques (lectures, recettes et autres activités), les autres participantes: Samarian, FondantGrignote, Au fil des pages, Hilde, Jelydragon, Elora, LilasViolet, Emeline et L’Orouge.

Le 10 décembre 2021, un peu avant 21h, nous lisons les deux histoires du soir, des albums jeunesse de Nöel parus en cette fin d’année et que nous avons découvert cette semaine dans notre calendrier de Noël et que nous avons déjà lus et relus: Qui a volé le bonnet du Père Noël? d’Emmanuelle Rey et Fabien Öckto-Lambert (éd. Fleurus, 2021), ce dernier ayant illustré un autre album qu’on adore sur le même principe, Noël dans le grand arbre et Rêve de neige de Sibylle Delacroix (éd. Bayard Jeunesse, 2021), l’autrice reprenant les deux enfants de Graines de sable.

Puis j’hésite encore entre deux romans jeunesse pour cette première soirée lecture: Un garçon nommé Noël de Matt Haig et illustré par Chris Mould (éd. Actes Sud, coll. Hélium, 2016, 254 pages) ou le tome 1 de Winterhouse Hôtel de Ben Guterson et Chloé Bristol (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz, 2018, 431 pages). Finalement, ce sera la véritable histoire du Père Noël.

Ce 11 décembre 2021, dans la matinée, je continue ma lecture d’Un garçon nommé Noël, le jeune Nicolas âgé de 11 ans arrivant à Lutinbourg (124 pages lues). Puis dans l’après-midi, je prends enfin le temps de rédiger mon billet de suivi de RAT et de faire un tour sur les blogs des autres participantes.

En fin d’après-midi, je finis Un garçon nommé Noël, une histoire de quête initiatique drôle et magique, malgré certains passages plus tristes, en compagnie de Nicolas, un jeune garçon de 11 ans qui a été drimwické par des lutins. Un bon moment de lecture aux origines du Père Noël et avec des passages gourmands à Lutinbourg!

Puis pour les histoires du soir, ce sont deux albums jeunesse de Noël: Joyeux Noël, Petite taupe! d’Orianne Lallemand et Claire Frossard et Silence, Père Noël! de Julie Sykes et Tim Warnes (éd. Mijade, 1996, rééd. 2020) avec un Père Noël trop bruyant pendant sa tournée et qui pourrait réveiller les enfants.

En soirée et jusque tard dans la nuit, je relis Cher père Noël, je voudrais un mec! de Caro M. Leene (éd. Harper Collins Poche n°299, 2020, rééd. 2021, 298 pages), une romance de Noël entre patron/assistante que j’ai encore plus apprécié que Je te ferai aimer Noël. En effet, après avoir fait le tour des blogs des autres participantes, j’avais envie de lire une romance de Noël mais j’avais déjà lu toutes celles de ma PAL. Un très bon moment de lecture même si bien sûr dès les premières pages on sait bien où tout cela va mener!

Le 12 décembre 2021, je commence à lire le tome 1 de Winterhouse Hôtel de Ben Guterson et Chloé Bristol (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz, 2018, 431 pages), un romance jeunesse jusqu’au chapitre 6 (56 pages lues) avec le départ pendant les vacances de Noël d’Elizabeth, une jeune fille de 11 ans, pour l’hôtel Winterhouse.

Après le goûter et surtout en soirée jusqu’à peu avant minuit, je lis un cosy mystery que j’attendais avec impatience: le tome 7 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman (éd. Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2021, 354 pages). Je suis totalement hors thème du RAT, l’histoire reprenant au moment où le tome 6 s’arrêtait, au mois de mai et alors que la vie de Samson est une nouvelle fois, et peut-être la dernière fois, menacée. Mais Delilah va tout faire, avec l’aide des villageois de Bruncliffe en qui elle a confiance, pour empêcher un tueur à gages de parvenir à ses fins. Un très bon moment de lecture addictif avec ce tome qui se déroule sur une journée bien mouvementée, chaque minute étant comptée (un 24h chrono en mode « campagne anglaise »)! Vivement le tome 8!

Nous avons également lu deux albums jeunesse pour les histoires du soir: Paddington reste à la maison de Michael Bond et R. W. Alley (éd. Hachette Jeunesse, 1999), l’ours Paddington faisait, à sa façon, un grand nettoyage de printemps dans la maison où il est resté tout seul et Saute, lapin! de Claudia Rueda (éd. Bayard Jeunesse, 2017), un album jeunesse participatif dans lequel un lapin demande de l’aide au lecteur pour skier sous la neige. Un point commun entre ces deux lectures, le chocolat!

Participation #8 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #RAT

Un Halloween cosy RAT 2021

Bidib, Hilde, Fondant et Lou nous ont prévu du 15 au 17 octobre 2021 un Halloween Cosy RAT. Il est également possible de faire toute cette semaine un journal de bord. De mon côté, je continue de mettre à jour régulièrement mon billet de suivi. Nos 4 sorcières gourmandes et spookosy ont prévu des défis à la carte pour pimenter le week-end:

  • des défis effrayants: « Ratatinons nos PAL » (défi remporté à partir de 2 vestiges de PAL ratatinés), « Trio maléfique » (si l’on croise 3 sortes de créatures de la nuit différentes au cours de nos lectures) et « Cocktail empoisonné » (partager un ou plusieurs cocktails ensorcelés)
  • des défis cosy et à l’écoute de la Nature: « Cosy drink & Spooky meal » partager une ou plusieurs boissons de votre choix ou un repas halloweenesque), « Ecoloween » (partager une initiative écologique ou en rapport avec la nature), « Grimoire vert » (au moins une lecture en rapport avec la nature) et « Smile and say: witch » (partager des clichés pris dans la nature, à l’ambiance automnale)
  • des défis littéralement gourmands: « Tentations du diable » (relever tous les passages gourmands de vos lectures) et « Gourmandises littéraires infernales » (partager une photo d’un plat inspiré d’une lecture).

Alors que vais-je lire pendant ce RAT? Je vais piocher dans les emprunts qu’il nous reste encore à la lire et que je vais devoir bientôt rendre à la médiathèque et aussi des nouveaux albums jeunesse qui vont rejoindre nos bibliothèques ce week-end.

Pour d’autres idées halloweenesques (lectures, recettes et autres activités), les autres participantes: Bidib, Hilde, Fondant, Nathalie (IG), L’Orouge, Myrtille, Nathchoco (IG), Blandine (IG), Soukee et Touloulou.

Ce 15 octobre 2021, je commence je commence la journée en rédigeant mon billet de suivi du RAT puis avec la lecture d’une BD jeunesse repérée chez Blandine et Bidib: le tome 1 d’une trilogie Les Croques, Tuer le temps de Léa Mazé (éd. de la Gouttière, 2018). Je retrouve avec plaisir le coup de crayon de cette autrice dont j’avais bien apprécié les illustrations dans le diptyque Elma, une vie d’ours (avec un univers graphique similaire dans les mêmes tonalités et des personnages aux cheveux bleus). Au passage, je coche la case 7 « Cimetière » du bingo et note des passages gourmands comme « la tartine Frankenstein ».

Je fais ainsi connaissance avec les Croques. Ce sont deux jumeaux adolescents, Céline et Colin qui vivent très mal le fait d’être les enfants d’un couple tenant les pompes funèbres d’un village et qui sont harcelés quotidiennement par les élèves de leur collège qui les surnomment « Croquemitaine » et « Croque-mort ». Trop occupés par leur travail surtout à l’approche de la Toussaint, leurs parents ne voient rien et même pire ils les punissent en leur ordonnant de nettoyer le cimetière, après une bagarre de trop au collège.

Poussin, le tailleur de pierres occupe les deux adolescents en leur racontant des histoires fantastiques sur les visiteurs du cimetière et les entraîne sur la piste d’étranges inscriptions sur certaines tombes. Retrouvant le sourire, Céline et Colin partent mener l’enquête avec leur imagination débordante. De quoi tuer le temps et égayer leur quotidien? Rien n’est moins sûr au vu du suspense sur lequel se conclut ce premier tome. Un bon moment de lecture avec ce thriller jeunesse à partir de 9 ans! J’espère pouvoir rapidement emprunter les deux tomes suivants.

Après un tour au cimetière, direction les limbes avec une autre BD jeunesse à partir de 10: le diptyque L’île de Puki de Ludovic Danjou, Djet et Maëlle C. (éd. Glénat, coll. Vents d’Ouest, 2011 pour le T1 et 2012 pour le T2). Dans le premier tome, Au début le cœur…, une jeune fille amnésique se réveille sur une île étrange Iaga peuplée d’enfants et de créatures fantastiques. Elle rencontre le vieux Phylégos qui l’appellera Puki et qui lui servira de guide et de protecteur pour l’aider à quitter l’île en reconstituant un totem cassé et en retrouvant sa dernière pièce, le cœurâme. Quel est donc ce monde?

Ce premier tome est entouré de mystères et on sent bien qu’il s’est passé quelque chose de grave. Il pose de nombreuses questions qui trouveront leurs réponses dans le second tome,… à la fin l’âme, Puki étant rattrapée par la réalité et un choix à opérer. Les jolies illustrations parfois très enfantines et qui me rappellent des dessins animés de mon enfance permettent d’atténuer les thèmes graves abordés que sont la maladie, le coma et la mort chez les enfants. Un bon moment de lecture qui me rappelle l’intrigue de Brindille de Frédéric Brrémaud et Federico Bertolucci et qui évoluait dans un univers d’heroic fantasy!

J’ai noté un autre passage gourmand pour le défi « Tentations du diable » dans le premier tome: une décoction qui permet d’apaiser les douleurs à base de plantes aromatiques et qui me donne une idée de ma lecture suivante. En attendant bon appétit!

Je reviens pour vous dévoiler cette lecture: il s’agit de Secrets de sorcières, Une initiation à notre histoire et à no savoirs de Julie Légère, Elsa Whyte et Laura Pérez (éd. de la Martinière Jeunesse, 2019, 77 pages), un livre entre documentaire et manuel pour toute apprentie sorcière et qui me fait penser à ma lecture d’il y a quelques jours, Sorcières! Une histoire des sorcières à travers l’Art de Pauline Duclos-Grenet (éd. Seuil Jeunesse, 2020, 61 pages), un documentaire qui décrypte 25 œuvres d’art à travers la représentation de la sorcière à travers les siècles.

L’après-midi est passé bien trop vite et nous voilà déjà à l’heure du goûter. J’ai quand même réussi à faire un passage à la librairie (parution attendue cette semaine de La petite sorcière et la forêt noire de Chiaki Okada et Mutsumi Ishii et  de La sorcière Crabibi de Laurent et Olivier Souillé et Frédéric Pillot) et à la médiathèque. J’en profite, en buvant une tasse de café, pour faire un petit tour chez les autres participantes: Hilde en pleine lecture de Maudite poupée d’Amélie Antoine (une poupée qui semble faire peur à réveiller les morts, serait-ce suffisant pour un prompt rétablissement d’Hilde?), Bidib en mode Sorcière verte après un après-midi jardinage, Fondant qui nous rejoint ce soir dans la « confrérie des marathoniennes sans peur », L’Orouge qui a prévu de lire La vie invisible d’Addie Larue de Victoria Schwab, Myrtille qui est en pleine lecture du Journal de Claire Cassidy d’Elly Griffiths et Nathalie en pleine lecture des Contes du cimetière.

En fin d’après-midi, nous lisons le tome 1 de Lili Crochette et Monsieur Mouche, Le fléau du bord de l’eau de Joris Chamblain et Olivier Supiot (éd. de la Gouttière, 2017), une BD jeunesse à partir de 5/6 ans. Elizabeth, jeune fille unique du gouverneur d’une île des Caraïbes échappe à la surveillance de sa nourrice Solange. Devenue Lili Crochette, la jeune pirate accompagnée de Monsieur Mouche, son fidèle colibri, part affronter le redoutable pirate Viggo Barbelongue, ennemi de son père. Une histoire de pirate rigolote avec une jeune fille espiègle, débrouillarde et pleine d’énergie! Nous ne manquerons pas de découvrir ses autres aventures, 6 tomes existants actuellement. 

Puis nous lisons Gaspard dans la nuit de Seng Soun Ratanavanh (éd. de la Martinière Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 5 ans. Un jeune garçon Gaspard a bien du mal à s’endormir le soir.  Il se sent si seul dans l’obscurité de sa chambre. Trouvera-t-il un ami pour le rassurer à affronter la nuit et ses ombres inquiétantes? De cet album jeunesse, il se dégage une atmosphère poétique, onirique et apaisante qui appelle à la rêverie et au sommeil. Dans les différentes rencontres que fait Gaspard tout au long de la nuit, il y a même un passage gourmand avec un dîner préparé par Patrick, un cochon mycologue. Coup de cœur pour cet album jeunesse aux magnifiques illustrations toutes douces!

Après le repas, il est l’heure des histoires du soir avec de gentilles sorcières: la mère et la fille qui viennent soigner la forêt malade dans La petite sorcière et la forêt noire de Chiaki Okada et Mutsumi Ishii (éd. Seuil Jeunesse, 2021) et une jeune sorcière qui rêve de gagner le concours de Sorcier de l’année dans La sorcière Crabibi de Laurent et Olivier Souillé et Frédéric Pillot (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2021). Nous relisons également C’est un petit livre de Lane Smith.

En soirée, je commence La pathétique histoire de Birdie Bloom de Temre Beltz (éd. Seuil Jeunesse, 2019), un roman jeunesse pour les 9/12 ans. Le narrateur est un livre qui nous raconte, à travers essentiellement des notes de bas de page, ce qui semble être une improbable amitié entre une vieille sorcière et une jeune orpheline du Foyer Salles-Cardeur à Fabulia. Je m’arrête au chapitre 5 (63 pages lues).

Le 16 octobre 2021, je ne serai pas beaucoup présente mais j’espère l’être un peu plus demain. Bon samedi à tous ceux qui passeront par ici!

Il est déjà 21 heures et je reprends le cours du read-a-thon en commençant par un petit tour chez les autres participantes et en prenant connaissance de vos commentaires. Je ne découvre qu’avec (un peu de) retard le passage en mode ectoplasmique de Lou, les délicieuses madeleines (de réconfort comme dans Magic Charly peut-être?) de Blandine pour accompagner un joli programme de lectures et qui a donné l’envie à Bidib d’en faire aussi, les défis effrayants et gourmands relevés par Hilde (boissons et petits plats diaboliquement tentants) et de nouvelles participantes: Soukee en pleine lecture de La vie secrète de la forêt de Grégoire Solotareff et Touloulou qui, après une chouette journée à Paris a fini de lire le premier tome d’Esther et Mandragore de Sophie Dieuaide et Marie-Pierre Oddoux que j’ai moi-même lu la semaine dernière. C’était aussi balade chez Fondant avec son lardon et un peu de lecture avec l’Atelier des Sorciers. L’Orouge se replonge avec plaisir dans la relecture de L’homme gribouillé de Serge Lehman et Frederik Peeters et que j’avais lu cet été. Enfin, Myrtille a sorti son chaudron pour mitonner une soupe et une pumpkin pie.

Et de mon côté me diriez-vous? J’ai délaissé balai, chaudron et grimoire pour la journée. Mais il y a quand même eu les histoires du soir (et leurs passages gourmands) avec La soupe magique de Katerina Gorelik (éd. Seuil Jeunesse, 2021), des chatons rendant visite à Mamie Chat pour son anniversaire avec une grande marmite de soupe et Edmond et ses amis, La fête sous la lune d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant (éd. Nathan Jeunesse, 2019), un album jeunesse pop-up à partir de 3 ans, l’ours Edouard organisant une fête à laquelle Edmond l’écureuil hésite à participer par timidité mais c’est sans compter sur Georges Hibou.

Alors je triche un peu pour vous présenter un peu plus deux de nos lectures jeunesse d’hier. J’avais repéré et noté depuis un moment La petite sorcière et la forêt noire de Chiaki Okada et Mutsumi Ishii (éd. Seuil Jeunesse, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans, appréciant particulièrement le travail de cette illustratrice. Par une nuit de pleine lune, Grande Sorcière emmène Petite Sorcière dans une cabane afin de soigner la forêt, sous le regard inquiet des animaux la peuplant. Il y est question de Nature, de sorcellerie, et de transmission d’un savoir magique et écologique entre une mère et sa fille. Les illustrations sont magnifiques, poétiques et très expressives. C’est encore un coup de coeur pour cette histoire! Et au passage je coche la case 4 « Écologie » du bingo et valide le défi « Grimoire vert ».

De même pour La sorcière Crabibi de Laurent et Olivier Souillé et Frédéric Pillot (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2021), un album jeunesse à partir de 6 ans rigolo et aux jolies illustrations. La sorcière Crabibi rêve de remporter le concours du Sorcier de l’année. Bien qu’impulsive et s’emportant facilement au point de tout rater, elle est certaine de réussir les différentes épreuves (course de balai, sortilèges et potions magiques). Et ce n’est pas un autre concurrent un peu trop collant à son goût qui va la déconcentrer. Il y est ainsi question de confiance en soi et d’amour. Un très bon moment de lecture!

Déjà plus d’une heure sur l’ordinateur, il est temps pour moi de me replonger dans la lecture La pathétique histoire de Birdie Bloom. Bonne soirée et à demain!

Ce matin, 17 octobre 2021, je continue La pathétique histoire de Birdie Bloom jusqu’au chapitre 12 où il est désormais question de la quête d’un dragon bleu. Je n’avance pas beaucoup malgré les tasses de café et un réveil matinal, entre l’assemblage d’un puzzle Pat’Patrouille et parties de légos Super Mario ou encore tours de circuit électrique avec Marcus et Chase.

Nous relisons également ce matin Cher Monstre d’Emma Yarlett (éd. Albin Michel Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 4 ans avec des lettres à ouvrir. Un monstre capture un jeune enfant appétissant et décide d’inviter ses amis à partager ce futur festin autour d’un dîner. Mais le garçon entend bien rester en vie. Chaque convive répond par lettre au monstre lui soumettant une exigence alimentaire bien particulière: un plat gras et juteux pour l’un, bien salé pour un autre…

Un très bon moment de lecture rigolo et gourmand avec cet album jeunesse aux jolies illustrations colorées et pleines de peps! A choisir nous préférons les doigts en chocolat plutôt que les ongles et frites sur compotée d’orteils. D’ailleurs, pour le dessert ce midi, nous mangeons à nouveau du gâteau au chocolat d’hier. Bon appétit de votre côté et à plus tard!

Cet après-midi, après le déjeuner, nous sommes allés au Fort de la Revère pour une bien agréable sortie automnale entre chasse au trésor et parties de cache-cache dans la Nature à l’image d’Elmo dans Un trésor d’anniversaire de Karen Hottois et Chloé Malard (éd. Seuil Jeunesse, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Et hop défi « Smile and say: witch » du Halloween costy RAT validé! Mais il est vrai que pour le moment, l’ambiance automnale n’est pas encore à son apogée par chez nous, même s’il fait un peu plus frais…

Nous relisons d’ailleurs pour les histoires du soir cet album jeunesse. C’est l’anniversaire d’Elmo un blaireau. Pudique et discret, il décide de profiter seul de cette journée en se baladant dans la forêt. Mais le soir venu, il regrette un peu de ne pas avoir pu partager tous les petits trésors découverts et qui ont égaillés sa journée. Et si le soir venu, une surprise l’attendait? Encore une magnifique histoire délicate et poétique comme le tome précédent, Un thé à l’eau de parapluie.

Nous lisons également Cap sur le trésor de Z la terreur! de Sylvie Misslin et Amandine Piu (éd. Amaterra, 2020), un album jeunesse à partir de 4 ans. Dans ce livre-jeu, nous choisissons quelle aventure vont vivre deux pirates en herbe, Mary et Jack prêts à découvrir le mystérieux trésor de Z la terreur sur l’île des Perroquets. Une histoire rigolote et pleine de suspense, le choix du jeune lecteur influant sur les péripéties des deux enfants de l’histoire. Arriveront-ils au trésor ou devront-ils revenir sur la plage de départ? Coup de cœur pour cet album jeunesse très rigolo! Au passage, je valide le défi « Trio maléfique » puisque nous croisons dans cette histoire des pirates fantômes, après des sorcières (surtout des sorcières) et des monstres dans les autres livres.

Pour cette dernière soirée, je vais essayer de conclure ce RAT avec de la lecture, sans doute la fin de La pathétique histoire de Birdie Bloom. Bonne soirée à tous! Je reviendrai demain matin pour un petit bilan et un dernier petit tour chez les participantes.

Petit bilan en ce lundi matin: ce fut encore un chouette week-end cocooning et cosy avec un peu de lectures, des jeux et une balade automnale, en validant par-ci par-là les défis proposés mais sans vraiment chercher à le faire et avec comme thèmes prédominants: Sorcière, Pirate, anniversaire, amitié, imagination et Nature. Encore merci pour ce RAT aux coorganisatrices et aux nombreux échanges avec les participantes! Bonne semaine!

Participation #9 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #RAT

Participation #65 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑