Étiquette : petite enfance (Page 4 of 7)

Au fil des pages avec le tome 12 d’Ana Ana

Nous empruntons à la médiathèque le seul tome que nous n’avions pas encore lu d’Ana Ana, le tome 12, Je ne veux pas être d’une princesse! d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2018), une BD jeunesse pour les 3/6 ans et même avant. Après avoir lu Cendrillon, les doudous pensent qu’Ana Ana veut être aussi une princesse comme Cendrillon. Ils décident alors de la transformer en princesse. Mais est-ce aussi le souhait d’Ana Ana?

Nous retrouvons toujours avec grand plaisir Ana Ana et ses doudous. Comme dans Ana Ana est malade ou Super-héros en herbe, les doudous sont pleins de bonnes intentions mais oublient de s’enquérir de ce qu’en pense la première concernée, Ana Ana. L’histoire est très drôle, les auteurs s’amusant à détourner les codes des contes de fées, chaque doudou endossant l’un des personnages de Cendrillon. Fous-rires garantis surtout avec le gourmand Touffe de poils! Encore un coup de cœur pour cet album rappelant avec humour et tendresse que « petite fille » n’est pas synonyme de « princesse »!

Participation #32 Contes & Légendes 2020 de Bidib #conte détourné

Au fil des pages avec Pingouin

Je profite du Mois Anglais 2020 pour chroniquer un album jeunesse, à partir de 3 ans, emprunté à la médiathèque en septembre 2019 et que nous avons lu et relu : Pingouin de Polly Dunbar (éd. Kaléidoscope, 2007). De cette autrice, nous lisons très régulièrement Tilly et ses amis. Dans cette histoire, Ben reçoit un pingouin comme cadeau d’anniversaire. Mais le pingouin reste stoïquement silencieux, malgré toutes les stratégies déployées par le petit garçon pour le faire rire ou parler. Ben s’énerve de plus en plus devant cette peluche imperturbable. Et si l’arrivée d’un lion allait tout changer? Que d’humour et de tendresse dans cette histoire! Nous reconnaissons immédiatement le coup de crayon de l’autrice avec des illustrations pastel sur fond blanc, simples et pourtant si poétiques. Polly Dunbar dépeint à merveille le monde de la petite enfance notamment le rapport si particulier entre l’enfant et son doudou, objet transitionnel par excellence (certains d’entre nous le gardant toute leur vie). Encore un coup de cœur pour cet album jeunesse!

96806251_2969818223244550_7958071458817638400_o

Avec Le Mois Anglais de Lou, Titine et Lamousmé

Au fil des pages avec Croque-bisous

Nous avions emprunté à la médiathèque, fin août 2019, Croque-bisous de Kimiko (éd. L’école des loisirs, rééd. 2014), un album jeunesse cartonné pour les tout-petits. Mais je n’avais pas pris le temps de le chroniquer. Je le fais donc désormais pour le mois d’avril du Challenge Je lis aussi des albums 2019 consacré à Kimiko.  A la nuit tombée, Petite Souris est en train de se coucher lorsqu’elle entend Croque-bisous taper à sa fenêtre. Elle le laisse entrer. Mais il ne la laissera pas dormir tant qu’il n’aura pas eu suffisamment de bisous. Que va faire Petite Souris? L’histoire est pleine de tendresse avec un texte simple et des illustrations aux couleurs pastel. L’autrice aborde avec douceur et poésie les rituels du coucher. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui a fini bien sûr, à chaque relecture, en câlins et bisous!

Participation #179 Je lis aussi des albums #Kimiko – Mois Japon

Au fil des pages avec Une fois encore

Nous empruntons à la médiathèque Une fois encore d’Emily Gravett (éd. Kaléidoscope, 2011), un album jeunesse avec des découpes à partir de 3 ans. C’est l’heure du coucher et un petit dragon demande encore et encore à lire la même histoire, celle de Cédric, un dragon rouge de colère qui ne veut pas dormir et qui tyrannise trolls et princesse. Il ne se lasse pas d’écouter l’histoire alors que son père (ou sa mère?) est de plus en plus fatigué et écourte – chamboule – à chaque relecture l’histoire. La colère du petit dragon ne peut qu’éclater.

Comme toujours chez Emily Gravett, les illustrations sont colorées, expressives, malicieuses et participent pleinement à la mise en abîme du moment de la lecture. De là à ce que le jeune lecteur crache des flammes comme le petit dragon de l’histoire? En effet, avec beaucoup d’humour, l’autrice aborde la frustration chez les tout-petits et la difficile maîtrise des émotions qui peut déclencher colère et tempête émotionnelle. Elle décrit à merveille la montée de la colère du petit dragon en créant même des trous dans le livre par exemple. Encore un coup de cœur pour ce livre participatif aux très jolies pages de garde et qui se lit jusqu’à la quatrième de couverture!

Participation #172 Je lis aussi des albums

Participation #17 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Au fil des pages avec Premiers printemps

Nous avions emprunté, il y a déjà plusieurs mois, Premiers printemps d’Anne Crausaz (éd. MeMo, 2010), un album jeunesse à partir de 3 ans mais que je n’avais pas encore pris le temps de chroniquer. Nous suivons une petite fille sur une année, d’un printemps à un autre qui découvre les saisons à travers ses cinq sens.

Le tout-petit lecteur peut facilement s’identifier à cette petite fille dans ses découvertes sensorielles: sentir les odeurs du potager, entendre les merles chanter au printemps ou l’orage d’une pluie d’été, goûter des cerises ou les mûres en automne… Les illustrations colorées et épurées apportent une touche de douceur à cet éveil des sens, véritable ode de la Nature. En effet, le temps passe mais permet, à chaque fois, de découvrir ou de redécouvrir les petits plaisirs simples de la Nature. Un très bon moment de lecture qui nous permet également de revoir Raymond l’escargot!

Participation #171 Je lis aussi des albums

« Older posts Newer posts »

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑