Étiquette : petite enfance (Page 1 of 7)

Au fil des pages avec Sauvage

Nous lisons Sauvage d’Emily Hugues (éd. Autrement, 2014), un album jeunesse à partir de 5 ans et qui a fait partie de la sélection CP du du 28ème Prix des Incos en 2017. Une petite fille grandit en pleine nature, élevée par les animaux de la forêt qui la protègent. Un jour, des chasseurs la trouvent et la ramènent avec eux. L’enfant sauvage est confiée à un psychiatre et sa femme qui l’adoptent et qui tentent de la réadapter à la vie en société. Mais la petite fille ne rêve que de retourner chez elle. Ne serait-elle pas mieux dans la Nature, comme le chat domestique?

J’avais repéré cet album jeunesse à la médiathèque en ayant été captée par la frimousse de la petite fille sur la couverture. L’histoire se place de son point de vue, son quotidien étant totalement chamboulé par des « bizarreries » que tentent de lui imposer ses parents adoptifs. De petite fille épanouie et heureuse dans la forêt, elle devient apeurée, craintive et malheureuse voire même « monstrueuse ». Elle ne comprend pas ce qu’on attend d’elle. L’autrice interroge sur ce que peut ressentir un enfant en plein apprentissage entre nature/culture, inné/acquis et plus largement sur la question du bonheur, de liberté et du droit à être soi-même. Adulte, nous avons parfois oublié que des choses qui nous paraissent naturelles ont été apprises et répétées maintes fois avant d’être acquises. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse aux illustrations un brin rétro et au texte court et qui renvoie au mythe de l’enfant sauvage comme Mowgli ou Tarzan ou bien encore d’enfants dits sauvages alors qu’ils étaient en réalité lourdement handicapés et/ou maltraités!

challenge 2021 lire au féminin

Participation #46 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Adjectif: « Sauvage »

Participation #15 au Challenge Cottagecore 2021 de MissyCornish #Retour aux sources

Au fil des pages avec A table!

Nous lisons À table! de Rebecca Cobb (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2012), un album jeunesse à partir de 3 ans. Alors qu’elle est en train de dessiner, une petite fille est appelée par sa mère pour déjeuner. La petite fille ne touche pas à son assiette pour la plus grande joie de trois surprenants gourmands – un crocodile, un ours et un loup. Seront-ils encore là pour le repas du soir?

L’histoire aborde avec humour et imagination le moment parfois délicat de passer à table alors que le tout-petit est occupé à faire autre chose et n’a pas vraiment faim. La petite fille est toute craquante et expressive. Une histoire tendre et rigolote pour dédramatiser la situation et accompagner l’enfant dans son autonomie!

Participation #15 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

challenge 2021 lire au féminin

Participation #31 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Participation #53 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Challenge Petit Bac d’Enna #9 Catégorie Objet: « Table »

Au fil des pages avec Le portrait de Nounours

Nous lisons et relisons ces derniers jours, surtout au moment du coucher, Le portrait de Nounours de Mari Kasai et Chiaki Okada (éd. Nobi! Nobi!, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Yuta, un petit garçon est fier du portrait qu’il a dessiné de Nounours, son ourson en peluche et le scotche au mur de sa chambre. Mais Nounours est déçu de ce dessin ne le trouvant pas ressemblant. Pourtant, plus tard, lorsqu’une bourrasque de vent décroche le dessin du mur, Nounours prend vie et part le rechercher pour éviter que Yuta soit triste. Finira-t-il par apprécier lui aussi ce portrait fait avec beaucoup d’amour par le petit garçon?

Comme dans d’autres albums de ce duo autrice/illustratrice, l’histoire aborde avec douceur et magie une tranche de vie de la petite enfance, cette fois-ci à travers le doudou d’un petit garçon. Il y a beaucoup d’amour qui unit ses deux êtres, à l’instar du lien parent/enfant. L’attitude de Nounours rappelle en effet le parent qui reçoit un dessin fait par son enfant ou toute autre cadeau créé par ses soins. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse aux très jolies illustrations!

Participation #11 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Album jeunesse

challenge 2021 lire au féminin

Participation #20 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice et illustratrice japonaises

Au fil des pages avec Réveillés les premiers!

Nous avons lu il y a quelques semaines Réveillés les premiers! de Komako Sakaï (éd. L’école des loisirs, 2013), un album jeunesse à partir de 3 ans. Anna, une petite fille se réveille très tôt, avant tout le reste de la maisonnée. Commence alors une exploration de la maison, à la lumière du jour naissant et accompagnée de son chat: passage dans la cuisine pour grignoter quelques cerises, contempler la lune ou encore jouer avec la poupée ou les crayons de couleur de sa grande sœur dormant encore profondément. Qu’il est agréable d’être réveillée la première!

C’est encore un très bon moment de lecture avec Komako Sakaï, une autrice que nous apprécions beaucoup. Elle retranscrit, dans ces albums jeunesse, tous ces petits moments de la petite enfance comme par exemple dans Bonne nuit tout le monde! ou encore Dans l’herbe. Quelle douceur dans cette histoire pourtant toute simple, l’autrice s’arrêtant sur ces premiers moments de la journée d’une petite fille espiègle qui finit par se rendormir!

Participation #3 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #37 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Petit déjeuner

challenge 2021 lire au féminin

Participation #16 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice japonaise

Au fil des pages avec Deux pour moi, Un pour toi

Nous lisons et relisons Deux pour moi, Un pour toi de Jörg Mühle (éd. L’école des loisirs, coll. Minimax, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la forêt, un ours a trouvé trois champignons que son amie la belette prépare pour le déjeuner. Comment partager ce plat? Chacun des deux gourmands tente de prendre deux champignons pour n’en laisser qu’un à l’autre. De quoi mettre à rude épreuve leur amitié? L’histoire aborde de façon rigolote le partage équitable, entre mauvaise foi et culpabilité. Coup de cœur pour cet album jeunesse à la chute ouverte tout aussi drôle! D’ailleurs, mon petit lecteur a très vite deviné qui mangerait le troisième champignon. Pour prolonger la lecture, nous faisons les jeux des différences et de dénombrement sur le site de l’école des loisirs à la maison.

Participation #25 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑