Étiquette : parcs naturels (Page 1 of 2)

Semaine 8 du Projet 52-2020: Sauvage

Pour la semaine 8 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Sauvage« . J’ai longuement hésité entre faune et flore. Puis finalement j’ai choisi un petit animal sauvage que j’ai pu croiser, en mai 2009, lors d’une randonnée de Roubion jusqu’au torrent du Démant, en passant par Vignols, dans le parc national du Mercantour. Peu après avoir passé le hameau de Vignols, que ne fut pas ma surprise de voir passer à toute vitesse devant moi ce lièvre! Il y avait également des marmottes. Il est également possible d’observer des gypaètes barbus.

Balade hivernale dans les calanques de Cassis

Col de Gineste

Plage vers le Prado – Marseille

Ce 29 janvier 2020, nous allons à Marseille puis à Cassis en passant par le col de la Gineste (328 mètres d’altitude), surplombant les calanques de Marseille puis de Cassis. Il y a beaucoup de vent. Mais nous profitons de très jolis points de vue.

Plage de Bestouan

Port de Cassis

Nous continuons la route jusqu’à Cassis et nous profitons du soleil sur la plage de Bestouan – plage de galets avec un peu sable, l’occasion d’observer un grand cormoran au loin plongeant à plusieurs reprises. Puis nous allons dans le centre ville de Cassis et son Port où nous pouvons voir de nombreux pointus, embarcations typiques de Provence (que nous pouvons également voir à Nice).

Plage de Grande Mer

Grand Cormoran

Puis après une pause repas sur le port de Cassis, nous longeons une autre plage de Cassis, celle de sable de Grande Mer, l’occasion d’observer une nouvelle fois des goélands leucophées et surtout un grand cormoran déployant ses ailes et posé sur un des rochers sur lesquels les vagues se jettent.

Calanques de Cassis – Plage bleue

Nous reprenons un peu plus tard la voiture pour gagner la presqu’île de Cassis, en passant à côté de la calanque de Port-Piou. Nous passons un bon moment sur la plage bleue et ses calanques en direction de Port-Pin, le sentier étant balisé en bleu. Les parois sont bien verticales et abruptes. Il n’y a pas vraiment de passage et nous grimpons pourtant assez facilement sur les rochers polis par la mer. Le paysage est très joli sur la Baie de Cassis et le Cap Canaille, tout comme le dégradé de l’eau allant jusqu’au bleu émeraude par endroits. Nous tombons même sur un graffiti sur l’un des rochers avec un cœur et Jojo écrit. Un groupe de jeunes sont en train de pêcher et ont déjà réussi à attraper des rascasses. Une bien agréable balade hivernale!

L’observatoire de Caussols

Ce 13 avril 2019, direction le plateau de Calern pour photographier un des bâtiments de l’observatoire de Caussols, celui du GI2T (Grand interféromètre à deux télescopes) dans le cadre de la semaine 15 du Projet 52-2019 de Du Côté de Chez Ma’, le thème étant « architecture« . Nous y étions déjà allés en août 2018. Cette fois-ci, pas de mouches mais un temps très nuageux, venteux avec à peine 10 degrés. Mais je reste sur mon idée de départ, surtout après avoir vu la première image d’un trou noir le 10 avril 2019. Pour moi, architecture rime avec astronomie cette semaine!

Télescope – Télémétrie laser

Sur le site de Calern, nous passons aussi à côté d’un sismographe et d’autres télescopes dont l’un possède un laser permettant de calculer la distance Terre-Lune. Au loin, les sommets sont encore enneigés. Puis au retour, un rapace (sans doute un circaète Jean-le-Blanc) est en train de chercher une proie et plonge à plusieurs reprises.

Il y a également de nombreuses fleurs qui sortent du sol rocailleux, comme des muscaris, quand ce ne sont pas deux traquets motteux qui s’envolent pour partir au loin.

Sur la route conduisant au plateau de Calern, s’entremêlent également les teintes printanières et hivernales.

Balade au plateau de Calern

Gourdon

Caussols

Ce 15 août 2018, nous montons à Caussols et même un peu plus haut, sur le plateau de Calern où se situe l’Observatoire de Caussols, inauguré en 1974 et toujours en activité. Arrivés à Gourdon au-dessus duquel gravitent des parapentes, nous prenons la D3 puis la D12 pour atteindre le plateau. Nous avons une très belle vue sur le littoral avec au loin Villeneuve-Loubet et Antibes.

Télescope de Schmidt

Nous nous garons sur le parking à l’entrée du site de l’Observatoire dépendant du Ministère de l’Éducation nationale. Dès les portières de la voiture, nous sommes envahis par les mouches. On se croirait presque comme au lac de Mývatn! Nous nous dirigeons sur le sentier goudronné en direction du télescope de Schmidt. Sur le plateau, il est bien difficile de se trouver un petit coin d’ombre.

Nous réussissons néanmoins à nous installer pour pique-niquer sous un des rares arbres du site avec le doux parfum des lavandes sauvages. Le plateau de Calern est un grand plateau calcaire, avec ses formations karstiques, ses dolines, ses lapiés, ses avens et ses bories… En regardant d’un peu plus près les nombreux lapiés, bouts de cailloux calcaires très coupants, nous apercevons un fossile sur l’un d’eux. Des enclos en pierre sèche servent à l’élevage des moutons. Le lieu est aussi propice à l’apiculture et à la spéléologie.

Observatoire de Caussols

Nous repartons en début d’après-midi, la visite de l’observatoire sera pour une prochaine fois. En effet, des visites guidées de l’observatoire sont organisées le dimanche de mai à septembre à 15h15. Nous laissons derrière nous ce paysage quasi-lunaire et qui nous fait penser à une planète d’une galaxie très lointaine. L’architecture de certains bâtiments de l’observatoire renforce ce sentiment.

Prairie de Caussols

En redescendant, nous nous arrêtons un petit moment au niveau de la prairie de Caussols où plusieurs familles et groupes de personnes se prélassent, jouent ou marchent un peu plus loin, tout en étant survolés par de nombreuses hirondelles et passereaux.

En bateau et à pieds au Lac de Côme

Bellagio

Ce 24 avril 2010, nous quittons à pieds l’appartement loué dans une petite maison à une vingtaine de minutes des embarcadères de la station balnéaire de Bellagio. Nous longeons le bord du lac avant de passer devant les parkings payants en amont du cœur des ruelles de la commune.

Bellagio – embarcadère

Nous nous posons en terrasse d’un des nombreux cafés restaurants en attendant le départ du bateau allant de l’autre côté du lac, à Menaggio. Le départ est prévu à 11h30 et nous avons le temps de boire un autre café.

Milan noir – Bellagio

Le bateau est bien rempli. Un milan noir, peu farouche, virevolte au-dessus de nos têtes à l’avant du bateau. Il suit un court instant le bateau quittant Bellagio, dans l’espoir peut-être d’attraper quelques proies faciles.

Varenna

Nous ne savons pas où porter le regard tellement les points de vue sur le lac et les montagnes sont magnifiques, malgré le temps nuageux. Le bateau fait escale à Varenna et se vide un peu mais nous ne descendons pas.

Une trentaine de minutes de traversée plus tard, nous débarquons à Menaggio. Les glycines de la promenade aménagée donnent un ton très romantique aux lieux.

Menaggio – « Aux tisserandes de la soie »

Nous l’empruntons un court moment jusqu’au monument en mémoire des tisserandes de soie. En effet, il existait plusieurs tissanderies autour du lac de Côme et notamment à Côme considéré comme capitale de la soie en Lombardie.

Nous avons peu de temps devant nous et décidons de nous éloigner de la foule de touristes. Nous laissons les terrasses remplies de la Piazza Garibaldi. Nous partons explorer les hauteurs de la commune jusqu’à trouver des départs de randonnées.

Nous passons par la Via Castellino da Castello. Il ne reste que des ruines du château détruit au cours du XVIe siècle. Au niveau du n°56 de la rue, nous pouvons voir sur la façade une sculpture datant du XIe siècle et représentant un couple sur un félin ailé. D’ailleurs Menaggio a été, dès l’époque romaine, un centre important avec la construction de la Via Regina, route qui permettait d’aller du lac de Côme aux cols alpins.

  Nous continuons de monter et passons à côté de l’église San Lorenzo. Nous faisons une petite pause pour regarder sa façade baroque. Nous traversons le hameau de Loveno. Au détour de ses ruelles, nous passons devant de jolies villas datant pour certaines des XVIIIe et XIXe siècles et offrant des vues plongeantes sur le lac de Côme.

Chapelle d’Artus

Au niveau du hameau de Piamero, nous rentrons alors dans le parc Valle Sanagra au niveau d’une grande prairie. Au-dessus de nos têtes, nous observons à nouveau un milan noir. Nous suivons le sentier balisé n°4 et arrivons bientôt à la chapelle d’Artus, du nom antique des lieux. La légende raconte que cette chapelle avait été érigée par un Noble de Grandola au cours du XIXe siècle en l’honneur de la Vierge Marie qui l’aurait sauvé quand, revenant d’une soirée adultérine avec une femme de Loveno, il fut effrayé par le Diable, ce dernier ayant tenté de le faire tomber dans le fleuve.

Pont Nogara

Nous reprenons le sentier en suivant le balisage rouge et blanc et descendons vers le fleuve Sanagra jusqu’au Pont Nogara, du nom des propriétaires du moulin voisin. Ce moulin fut actif jusqu’en 1939, date à laquelle un glissement de terrain détruisit irrémédiablement la chaîne d’approvisionnement en eau. Le panneau annonçant le pont indique également la présence dans les environs de l’ancienne soierie Erba qui fila soie et coton entre 1850 et 1910. En ce temps-là, des chariots remplis de grandes caisses de soie traversaient les plaines de Loveno afin d’être livrées à Porlezza pour les tissages.

Nous traversons le pont. Mais nous n’irons pas vraiment plus loin, compte tenu de l’heure. Nous ne sommes malheureusement pas montés assez haut pour pouvoir observer des chamois. Nous faisons une dizaine de minutes plus tard demi-tour par le même itinéraire pour revenir à l’embarcadère.

Menaggio

Vers 16h00, nous reprenons le bateau pour regagner Bellagio. Nous laissons derrière nous Menaggio et les sommets enneigés.

Bellagio

Nous passons la fin d’après-midi à visiter les ruelles très touristiques de Bellagio puis la soirée dans un des restaurants de la commune, avant de partir pour Parme et les Cinque Terre le lendemain.

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑