Étiquette : lectures d'été (Page 1 of 5)

Au fil des pages avec Graines de sable

Nous avons relu cet été, comme l’année dernière, Graines de sable de Sibylle Delacroix (éd. Bayard Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. De retour de vacances à la mer, une petite fille se les remémore avec bonheur et nostalgie en faisant revivre des grains de sable trouvés au fond de ses chaussures avec son petit frère, Ulysse. Ces grains de sable deviennent graines à semer dans l’imagination des deux enfants: parasol, glaces au citron, château fort…

Comme toujours avec Sibylle Delacroix, les illustrations à dominante sépia, noir et blanc avec ici une touche de jaune et de bleu sont magnifiques et donnent vie aux souvenirs des deux enfants très expressifs, imaginatifs et complices. Coup de cœur pour cette belle histoire pleine de rêverie enfantine et poétique que nous avons encore une fois pris plaisir à relire en cette fin d’été!

Participation #37 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Glace au citron

Participation #83 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Belgique/France

Au fil des pages avec Les mûres

Après avoir lu Le bateau de fortune d’Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin (éd. Sarbacane, 2015), nous avons lu sa suite, Les mûres (éd. Sarbacane, 2017), un album jeunesse à partir de 5 ans. Nous retrouvons les personnages de l’album jeunesse précédent – un renardeau-narrateur, l’ours Michao et la chèvre Marguerite, à la fin de l’été, au moment du départ, se remémorant déjà les souvenirs passés de leurs vacances à la montagne. De douces vacances au goût de mûres?

Les illustrations à l’huile sont magnifiques et apportent douceur, nostalgie et poésie au rythme lent et introspectif du texte relatant une fin de vacances estivales, cet instant qu’on tente de suspendre encore un peu – ici le temps d’une dernière balade pour cueillir des mûres. Coup de cœur pour cet album jeunesse que j’ai encore plus apprécié que Le bateau de fortune! Il existe une autre histoire avec les mêmes protagonistes que nous n’avons pas encore lu: La rivière (éd. Sarbacane, 2018).

Et c’est aussi une nouvelle participation gourmande au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine avec ce renardeau qui se régale de mûres sauvages.

Participation #9 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Promenons-nous dans les bois

Participation #34 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Mûre

Participation #75 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France (Auteur) et Canada/Québec (Illustrateur)

Au fil des pages avec La grande aventure

Comme l’été dernier, nous relisons La grande aventure d’Ekaterina Trukhan (éd. Marcel et Joachim, 2020), un album jeunesse au format à l’italienne et à partir de 2 ans. C’est l’été. Trois amis partent en vacances à la mer et découvrent une bouteille à la mer avec une carte au trésor. Quel trésor trouveront-ils?

Les illustrations épurées, un brin vintage et colorées entretiennent le mystère qui entoure l’aventure estivale des trois amis qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.  Un bon moment de lecture avec cette histoire certes classique mais toute mignonne, ode à l’amitié et des rencontres que l’on peut faire pendant les vacances et des souvenirs associés! Sans oublier un petit passage gourmand avec le dîner entre amis pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.

Participation #33 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #dîner

Participation #73 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Russie

Au fil des pages avec Prendre le large

Nous avions lu en avril 2021 Prendre le large de Johan Pegot (éd. NordSud, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Un petit garçon vit mal l’absence de son père, ce qui le plonge dans une grande tristesse et solitude. Un jour, il découvre sur la plage un oiseau migrateur blessé. Et si cette nouvelle amitié lui permettait de retrouver le sourire? Mais jusqu’à quand? L’oiseau prendra-t-il également le large comme son père?

Il y est question de l’absence d’un père (son origine n’étant pas précisé – séparation d’avec la mère, absence pour raison professionnelle ou deuil?), du lien d’attachement et d’amitié. Au fil des pages, le petit garçon tente de gérer l’absence de son père (tristesse, résilience, espoir d’un retour…). Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse aux jolies illustrations épurées!

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Verbe: « Prendre »

Participation #62 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec Pluie d’été

Nous relisons, en cette nouvelle journée caniculaire, Pluie d’été de Benoît Viérin (éd. du Pépin, 2003), un album jeunesse à partir de 3 ans que j’avais emprunté à la médiathèque après avoir été attirée par l’illustration de couverture. A peine l’école terminée, deux amis, Nelle une oie et Rosario un cochon partent en vacances d’été sur leur île. Aucune pluie n’est annoncée. N’étant pas revenus sur l’île depuis l’été précédent, la cabane a besoin d’un bon nettoyage. Mais très vite, Rosario laisse seul Nelle qui part à sa recherche. Soudain, une averse tombe. Cette pluie inattendue perturbera-t-elle le début d’été des deux amis? Les douces illustrations dégagent une ambiance champêtre propice aux souvenirs de vacances. Un bon moment de lecture qui donne envie de déguster comme les deux amis de l’histoire des cerises!

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Météo: « Pluie »

Participation #56 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Cerises

Participation #18 au Challenge Cottagecore 2021 de MissyCornish #Rêveries au bord de l’eau

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑