Étiquette : Hiawyn Oram

Deuxième alphabet des animaux: C comme Chauve-souris

Pour la semaine 29 de mon challenge sur Instagram #jojoenherbeetcieillustre qui associe la première lettre d’un animal avec une illustration tirée de la littérature jeunesse en suivant l’ordre de l’alphabet, il s’agit du C comme Chauve-souris. Alors voici notre sélection de chauve-souris qui sera mise à jour au fur-et-à-mesure de nos lectures.

  • Mitzi la chauve-souris d’Edmond et ses amis, La chasse au tuc-tuc-tuc d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant (éd. Nathan 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • une chauve-souris dans Les lettres de Mortimer: Ma sorcière m’exaspère! d’Hiawyn Oram et Sarah Warburton (éd. Gründ, 2009), un album jeunesse à rabats à partir de 5 ans
  • Charlie la chauve-souris dans le tome 4 d’Amélia Fang, Le goûter complètement fabuleux de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2020), un roman jeunesse à partir de 8 ans
  • une chauve-souris qui sert à la fabrication du sortilège dans Meg and Mog d’Helen Nicoll et Jan Pienkowski (éd. Puffin Books, 1972, rééd. 2012), un album jeunesse en anglais à partir de 3 ans.
  • des chauve-souris cachés sous un flap dans Ouste! de Sally Grindley et Peter Utton (éd. L’école des loisirs, 2013), un album jeunesse à flaps à partir de 3 ans
  • Bloudy qui se prend pour une chauve-souris dans Sur la branche de Claude Ponti (éd. L’école des loisirs, 1996), un album jeunesse cartonné au format à l’italienne à partir de 2/3 ans.

Au fil des pages avec Les lettres de Mortimer: Ma sorcière m’exaspère!

J’emprunte à la médiathèque Les lettres de Mortimer: Ma sorcière m’exaspère! d’Hiawyn Oram et Sarah Warburton (éd. Gründ, 2009), un album jeunesse à rabats à partir de 5 ans. D’ailleurs pour la petite histoire, je suis tombée par hasard sur cet album jeunesse dans un rayon de  la médiathèque en cherchant un tout autre livre (étonnant qu’il n’est pas été mis en évidence par les bibliothécaires, un oubli peut-être pour notre plus grand plaisir).

Mortimer est un chat noir qui exerce le métier de Chassistant de Sorcière. Mais venant de conclure un nouveau contrat avec une jeune sorcière Barbara K. Dabra (BKD), sa tâche se révèle bien plus compliqué que prévu. Cette dernière s’habille comme une princesse. Captivée par les contes de fées (comme Cendrillon et La princesse au petit pois), elle ne rêve  que de se marier avec un prince charmant. L’aide épistolaire d’Oncle Sorbet, Chassistant retraité sera-t-il suffisant pour faire de BKD une véritable sorcière?

Construites autour d’échanges de lettres entre Mortimer et son oncle, l’histoire est très drôle. Les illustrations sont très jolies et colorées avec des rabats, des collages et même des salissures par-ci par-là (mouches écrasées ou taches d’encre à l’image de la page de garde). Elles fourmillent de détails, le contrat étant même mis en fin de livre. Plus Mortimer se désespère de l’attitude de la jeune sorcière et multiplie les sortilèges, plus les situations abracadabrantesques s’enchaînent pour notre plus grand plaisir de lecteur. Coup de cœur pour cet album jeunesse!

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: Syl.

Logo, Challenge Halloween 2020, sorcières

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Sorcière

Participation #55 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Personne réelle: « Mortimer »

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑