Étiquette : grand-père (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec Le parfum des grandes vacances

Je lis Le parfum des grandes vacances de Thibault Prugne (éd. Margot, 2019), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans.  Une petite fille, Louise passe l’été chez Pépé Léon son grand-père maternel, solitaire et excentrique, loin de la guerre. D’abord un peu intimidée par son grand-père, elle se laisse entraîner dans son univers enchanteur et bucolique, à l’écoute de la Nature et des oiseaux en particulier. Lors de son séjour, elle s’initie à la photographie, prenant en photos son quotidien et fait aussi la connaissance de Gaspard, un jeune garçon dont elle s’éprend et qui est venu avec son père qui travaille sur la construction d’un barrage.

Les illustrations sur des grandes doubles pages sont magnifiques et lumineuses et accompagnent à merveille un texte teinté de nostalgie, de poésie et au charme désuet, en pleine Seconde Guerre Mondiale et pourtant si éloignée d’elle, dans un havre de paix du Sud de la France où le temps semble s’être arrêté mais qui reste fragile et précaire. Portée par les souvenirs de Louise adulte, l’histoire est émouvante et pleine d’innocence et d’insouciance propre à l’enfance.

C’est une aussi une jolie ode à la Nature, Pépé Léon faisant tout pour vivre en harmonie avec elle et la préserver et en initiant sa petite fille à voir la beauté et la poésie que dégage la Nature. Il y est aussi question de romance avec un amour d’été qui marquera également Louise. Mais j’ai surtout été captée par le personnage du grand-père et de son propre combat, son excentricité prenant tout son sens à la fin de l’histoire et du lien qu’il tisse avec sa petite fille. D’ailleurs, cela m’a fait penser au lac de Castillon, dans le Verdon et à son barrage qui lors de sa mise à l’eau en 1948 a englouti le village de Castillon. Depuis, lorsque le niveau de l’eau est bas, on peut voir l’ancien pont Julien.

Coup de cœur pour cet album jeunesse au charme délicat et avec son lien intergénérationnel fort et émouvant! De cet auteur, j’avais également eu un coup de cœur pour Le souffleur de rêves qu’il avait illustré.

Participation #16 au Challenge Cottagecore 2021 de MissyCornish #Retour aux sources

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Voyage: « Vacances »

Au fil des pages avec L’histoire en vert de mon Grand-père

Nous lisons L’histoire en vert de mon Grand-père de Lane Smith (éd. Gallimard Jeunesse, 2012), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui retrace de façon poétique et originale la vie d’un « grand-père » dépeint par son arrière-petit-fils au travers d’un jardin, « le jardin merveilleux de la mémoire ». A chaque page défile un événement de la vie passée du Grand-père, qu’il soit heureux ou douloureux (enfance, Seconde Guerre mondiale, mariage…) et même ses lectures d’enfance préférées comme Le Magicien d’Oz. Le texte et les illustrations se font écho, le petit garçon se baladant dans le passé de son grand-père qui est en train de jardiner.

Il y est ainsi question de la relation aimante et intergénérationnelle, l’empreinte du temps qui passe, de la vieillesse et de la mémoire. Tandis que le grand-père perd de plus en plus la mémoire, celle-ci est préservée par le jardin et les souvenirs présents chez l’enfant. Si on regarde de plus près les illustrations, on se rend d’ailleurs compte que le petit garçon ramasse les objets oubliés par son grand-père. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse touchant!

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Couleur: « Vert »

Au fil des pages avec Papy, il neige!

Nous empruntons à la médiathèque Papy, il neige! de Sam Usher (éd. Little Urban, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans. Tout heureux de découvrir en se levant un la matin qu’il neige, un petit garçon est impatient de pouvoir en profiter. Mais c’est sans compter sur son grand-père qui prend son temps pour se préparer. Et si la patience avait du bon?

Forcément avec un petit manchot empereur sur la couverture je ne pouvais que l’emprunter. Les illustrations nous permettent de nous immerger dans un jour de neige. D’ailleurs, à choisir, nous aurions aussi préféré comme le petit garçon pouvoir profiter de la neige immaculée, quitte à être rejoints après par des amis. Un très bon moment de lecture avec cette album jeunesse, l’auteur ayant été influencé par Quentin Blake! Il ne nous reste plus qu’à découvrir les trois autres tomes de cette série « Papy », chacun étant consacré à une saison.

Participation #1 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Auteur anglais

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Météo: « Neige »

Au fil des pages avec Où l’océan rencontre le ciel

Nous empruntons à la médiathèque Où l’océan rencontre le ciel des The Fan Brother (éd. Little Urban, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Lucas vient de perdre son grand-père. Le jour où ce dernier aurait dû fêter son anniversaire, le jeune garçon repense à lui et au projet de voyage qu’ils avaient prévu de faire ensemble. Lucas construit un bateau et s’endort. Commence alors un incroyable voyage pour le jeune garçon. Parviendra-t-il à l’endroit si souvent raconté par son grand-père, là où l’océan rencontre le ciel?

Les illustrations sont magnifiques et oniriques reflétant les souvenirs, l’imagination et les émotions du petit garçon. Dès la couverture pleine page ou encore les pages de garde,  nous sommes plongés dans un voyage onirique parmi d’immenses animaux spectaculaires ou bateaux fantastiques (et même un bateau-pirate). L’histoire aborde ainsi le thème du deuil et de son acceptation, un thème bien difficile pour les jeunes lecteurs qui n’en percevront sans doute pas toutes les subtilités mais qui seront émerveillés par le rêve de Lucas. Coup de cœur pour cet album jeunesse touchant et émouvant!

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Amour et relations amoureuses: « Rencontre »

Au fil des pages avec L’homme montagne

J’emprunte à la médiathèque L’homme montagne  de Séverine Gauthier et Amélie Fléchais (éd. Delcourt Jeunesse, 2015), une BD jeunesse à partir de 6 ans. Grand-père se prépare pour son dernier voyage, ne pouvant plus avancer sous le poids des montagnes qui ont poussé sur son dos sa vie durant. Son petit-fils, un enfant décide de partir chercher le vent le plus puissant, un vent capable de soulever des montagnes et d’aider son grand-père vieillissant. L’enfant commence alors son premier voyage seul. De rencontres en épreuves, arrivera-t-il à tracer son propre chemin de vie?

Ce duo d’autrice-illustratrice (dont j’ai déjà lu Cœur de pierre pour Séverine Gauthier et la série Bergères Guerrières pour Amélie Fléchais) aborde avec poésie et philosophie le sens de la vie, le deuil d’un être cher et son souvenir, les racines d’une personne et leur rôle dans la construction de son identité… Les magnifiques illustrations dans les teintes marron-bleues accompagnent à merveille le texte doux et émouvant même si parfois non dénué d’humour comme lors de la rencontre de l’enfant avec trois cailloux qui ne vivent que pour descendre une unique fois la plus grande montagne. Sans oublier la symbolique des montagnes portées par Grand-père sur son dos comme récit de sa vie, le vent représenté sous forme d’un oiseau amical… Dans sa quête initiatique, chaque rencontre est un moment d’échanges, l’enfant se questionnant et en sortant grandi. Je me laisse ainsi emporter dans ce joli voyage onirique et initiatique! Coup de cœur pour ce magnifique conte initiatique!

Participation #31 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Conte initiatique

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑