Étiquette : fille (Page 1 of 8)

Au fil des pages avec Hilda et le troll

Après avoir découvert ce premier tome en octobre 2019 pendant le challenge Halloween 2019, je me rends compte en ce jour dédié à la littérature jeunesse du Mois Anglais 2022 que je n’avais pas encore chroniqué Hilda et le troll (T1) de Luke Pearson (éd. Casterman, rééd. 2019, auparavant publié en 2013 aux éd. Nobrow), une BD jeunesse à partir de 6/7 ans, le texte étant en lettres majuscules. Petite fille aventurière, débordant d’imagination d’environ 10 ans aux cheveux bleus et coiffée d’un béret noir, Hilda vit dans les contrées lointaines avec sa mère et son animal de compagnie, Brindille. Elle croise un jour la route d’un troll de pierre. Est-il vraiment aussi terrifiant que dans son livre « Trolls et autres créatures dangereuses » qui ne la quitte jamais? Hilda a-t-elle eu une bonne idée en accrochant une cloche sur le nez du troll?

Graphiquement, les illustrations tout en rondeur et colorées qui alternent entre jour et nuit avec des palettes de couleur différentes participent à l’aspect magique et fantasy de l’histoire de cette petite fille entourée de gentilles créatures surnaturelles comme le bonhomme de bois, un géant ou bien encore un esprit des mers… Dans un décor folklorique, il est ainsi question de l’enfance avec une petite fille en quête d’aventures comme lorsqu’elle va dormir dans une tente malgré la pluie et qui apprend alors l’importance d’aller jusqu’au bout de ce qu’elle entreprend, comme la lecture d’un livre.

D’autre part, j’ai relevé quelques passages gourmands avec le repas de Hilda ou une tasse bien chauffante qui n’est jamais loin d’elle pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022.

Un bon moment de lecture avec ce premier tome qui nous plonge dans le folklore scandinave/norvégien mais qui m’a paru un peu/beaucoup trop court, peut-être en raison de son format jeunesse! Heureusement qu’il existe d’autres tomes que nous n’avons toujours pas pris le temps de découvrir pour explorer ce plaisant univers décrit par Luke Pearson. Peut-être le feront lors du prochain challenge Halloween!

Participation #2 au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Kids/YA

Participation #19 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #folklore scandinave/norvégien

Participation #42 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Angleterre

Au fil des pages avec le tome 16 de Rita et Machin

Nous relisons pour Pâques cette année Joyeuses Pâques Rita et Machin de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec (éd. Gallimard Jeunesse, 2013), un album jeunesse à partir de 4 ans que nous avions emprunté l’année dernière pour Pâques à la médiathèque et qui a fini par rejoindre nos bibliothèques. Il s’agit du tome 16 de la série livresque, Rita et Machin, Rita étant une petite fille ayant reçu, pour ses 5 ans, un chien qu’elle a appelé Machin.

Levée très tôt en ce jour de Pâques, Rita a hâte de trouver dans le jardin de ses grands-parents les œufs déposés par les cloches. De son côté, son chien Machin aurait bien continuer à dormir. Mais bon gré mal gré, il se met à la recherche des œufs. A-t-il bien compris que c’était du chocolat à trouver? Les illustrations au crayonné en noir et blanc avec des touches de rouge sont jolies et donnent un rythme à l’intrigue proche de la BD jeunesse. Aimant être la cheffe, Rita est toujours aussi directive avec son chien qui bien maladroitement récupère les mauvais œufs. Un bon moment de lecture mignon et rigolo avec cette histoire de chasse aux œufs à la campagne!

Participation #14 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Tradition

Participation #14 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Chocolat de Pâques

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Prénom: « Rita »

Participation #32 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Participation #2 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Promenons-nous dans les bois

Au fil des pages avec Le petit monde de Père Noël

Pour cette journée « BD de Noël » du Challenge Christmas Time 2021, j’ai choisi Le petit monde de Père Noël, Elle veut changer Noël (T1) de Thierry Robin et Alexandre Révérend (éd. Dupuis, coll. Puceron, 2007, 30 pages), une BD jeunesse à lire tout seul à partir de 3 ans et sans texte dans la même collection que Petit Poilu.

La nuit de Noël, Alice réussit à monter dans le traîneau du Père Noël pendant que ce dernier est en train de faire sa tournée et découvre le pays de Noël avec ses usines à jouets et à friandises. La jeune fille veut alors tout changer en créant ses jouets et bonbons préférés. Le Père Noël gardera-t-il sa bonne humeur et réussira-t-il à ramener Alice chez elle avant qu’elle ne mette trop la pagaille?

Quel enfant n’a jamais souhaité voir le Père Noël? C’est ce qu’arrive à faire Alice en découvrant sa vie quotidienne avec Plumeau, un manchot majordome du Père Noël et les Diablutins, des lutins bricoleurs sur ressort qui assistent le Père Noël dans la confection des cadeaux et des friandises ainsi que Yéyé le Yéti. Un moment de lecture rigolo avec cette BD jeunesse même si j’ai trouvé que les traits d’Alice faisaient plus femme que petite fille!

Participation #10 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #BD de Noël

Participation #12 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #BD jeunesse

Au fil des pages avec Le parfum des grandes vacances

Je lis Le parfum des grandes vacances de Thibault Prugne (éd. Margot, 2019), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans.  Une petite fille, Louise passe l’été chez Pépé Léon son grand-père maternel, solitaire et excentrique, loin de la guerre. D’abord un peu intimidée par son grand-père, elle se laisse entraîner dans son univers enchanteur et bucolique, à l’écoute de la Nature et des oiseaux en particulier. Lors de son séjour, elle s’initie à la photographie, prenant en photos son quotidien et fait aussi la connaissance de Gaspard, un jeune garçon dont elle s’éprend et qui est venu avec son père qui travaille sur la construction d’un barrage.

Les illustrations sur des grandes doubles pages sont magnifiques et lumineuses et accompagnent à merveille un texte teinté de nostalgie, de poésie et au charme désuet, en pleine Seconde Guerre Mondiale et pourtant si éloignée d’elle, dans un havre de paix du Sud de la France où le temps semble s’être arrêté mais qui reste fragile et précaire. Portée par les souvenirs de Louise adulte, l’histoire est émouvante et pleine d’innocence et d’insouciance propre à l’enfance.

C’est une aussi une jolie ode à la Nature, Pépé Léon faisant tout pour vivre en harmonie avec elle et la préserver et en initiant sa petite fille à voir la beauté et la poésie que dégage la Nature. Il y est aussi question de romance avec un amour d’été qui marquera également Louise. Mais j’ai surtout été captée par le personnage du grand-père et de son propre combat, son excentricité prenant tout son sens à la fin de l’histoire et du lien qu’il tisse avec sa petite fille. D’ailleurs, cela m’a fait penser au lac de Castillon, dans le Verdon et à son barrage qui lors de sa mise à l’eau en 1948 a englouti le village de Castillon. Depuis, lorsque le niveau de l’eau est bas, on peut voir l’ancien pont Julien.

Coup de cœur pour cet album jeunesse au charme délicat et avec son lien intergénérationnel fort et émouvant! De cet auteur, j’avais également eu un coup de cœur pour Le souffleur de rêves qu’il avait illustré.

Participation #16 au Challenge Cottagecore 2021 de MissyCornish #Retour aux sources

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Voyage: « Vacances »

Au fil des pages avec L’anniversaire

En ce 19 juin 2021, je continue en lecture commune avec Blandine notre plongée dans l’univers fascinant d’Alice au pays des merveilles. Outre les nombreuses versions du texte originel de Lewis Carroll (tant des traductions que des illustrations), cet univers a inspiré aussi tout un tas d’auteurs/illustrateurs. Nous avons donc choisi de lire une histoire qui rappelle les aventures oniriques d’Alice avec L’anniversaire de Pierre Mornet (éd. Autrement, 2013), un album jeunesse à partir de 8 ans et qui me replonge dans le monde de l’enfance avec une petite fille qui rencontre le jour de son anniversaire celle qui deviendra sa meilleure amie.

Parmi des coquelicots, une jeune femme brune s’endort et comme Alice, retombe dans les souvenirs de son enfance, en rêvant du jour d’anniversaire au cours duquel elle a rencontré dans une forêt son double blond, une petite fille de son âge qu’elle veut sauver de la Reine de la Nuit. La petite fille brune sera-t-elle suffisamment courageuse pour la défier au nom de l’amitié?

Les illustrations d’un classicisme envoûtant de Pierre Mornet sont magnifiques et participent à entretenir le mystère de cette rencontre contée dans un texte épuré, poétique et avec une logique irréelle propre aux rêves. Les animaux croisés sont à cet égard très réalistes. Il s’y mêle un doux parfum de magie et de nostalgie dans ce rêve dans un rêve, où chaque jour d’anniversaire de la jeune fille la renvoie à cette première rencontre. Ne s’agit-il alors que de la retranscription enfantine d’une amitié naissante? Ou la petite fille blonde est-elle l’incarnation du moi profond de la jeune femme brune qui se rappelle à elle à chaque anniversaire, bravant ainsi le temps qui passe? Un très bon moment de lecture!

Pour un autre avis: Blandine.

Participation #50 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Participation #9 au Challenge Cottagecore 2021 de MissyCornish

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑