Étiquette : fantasy (Page 1 of 6)

Point lecture hebdomadaire 2023 #4

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures).

Nos lectures du 23 au 29 janvier 2023:

Des lectures jeunesse:

Côté jeunesse, c’était surtout des relectures cette semaine comme Satanés lapins! de Ciara Flood et le tome 2 des Chiens Pirates, Prisonniers des glaces! de Clémentine Mélois et Rudy Spiessert.

  • (Album jeunesse)  Un abri sous la terre de Sarah L. Thomson et Charles Santoso

Nous avons lu Un abri sous la terre de Sarah L. Thomson et Charles Santoso (éd. Circonflexe, 2022), un album jeunesse joliment illustré et à partir de 3/4 ans. En Australie, au cours d’un incendie, des animaux tentent de s’échapper au feu pendant que le wombat est à l’abri dans son terrier. Il y est question de solidarité et de réchauffement climatique. Un très bon moment de lecture qui se termine par une double page documentaire sur les incendies annuels en Australie!

  • (BD jeunesse) Le jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (T2)

J’ai lu le second tome du Jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (éd. Dargaud, 2022, 107 pages), une BD jeunesse adaptant en deux tomes le roman éponyme. A l’instar de Mary qui se métamorphosait au contact du jardin secret et de son ami Dickon dans le premier tome, c’est au tour de son cousin Colin de dépasser sa condition d’infirme malade et colérique qui l’isole dans sa chambre depuis de nombreuses années. Les illustrations témoignent de ce changement tout au long du printemps. Une très jolie version qui ne tardera pas à rejoindre nos bibliothèques comme le premier tome!

Des lectures adulte:

  • (Romance historique) Recherche gentleman fortuné, Guide à l’usage des jeunes filles de Sophie Irwin

J’ai lu Recherche gentleman fortuné, Guide à l’usage des jeunes filles de Sophie Irwin (éd. Calman-Lévy, 2023, 396 pages), une romance historique se déroulant sous la Régence anglaise. En 1818, Kitty Talbot, âgée de 20 ans, l’aînée d’une fratrie de 5 sœurs quitte le cottage familial dans le comté du Dorset pour se  rendre à Londres, le temps de la saison, y chercher un mari fortuné avec sa sœur Cecily, âgée de 18 ans et ainsi sauver sa famille de la ruine, ses parents étant décédés en laissant de nombreuses dettes. Elle jette son dévolu sur plusieurs prétendants, en particulier Archie âgé de 21 ans, le frère cadet de Lord James Radcliffe, un comte marqué par la guerre contre Bonaparte. Ce dernier voit vite très clair dans le jeu de Kitty. Et si pourtant le comte lui était utile pour parvenir à ses fins en lui expliquant les codes et usages de la haute aristocratie anglaise et en se renseignant sur ses potentiels prétendants? L’alchimie entre Kitty et James fonctionne très bien, chacun ayant du répondant. La jeune femme est déterminée, audacieuse et ne se laisse pas intimidée dans sa chasse au mari, faisant passer sa famille avant son propre bonheur. Un très bon moment de lecture avec cette romance historique légère, drôle et féministe!

  • (Roman court) Ce genre de petites choses de Claire Keegan

Repéré en décembre 2022 chez Bianca, j’ai lu Ce genre de petites choses de Claire Keegan (éd. 2020, 117 pages), un court roman qui a été chroniqué entretemps aussi chez Fondant. En décembre 1985, à l’approche de la quarantaine, Bill Furlong, marchand de bois et de charbon a réussi sa vie tant personnelle et professionnelle alors même qu’il est né sans père et d’une mère domestique enceinte à 15 ans qui a pu l’élever auprès d’elle grâce à la générosité et la bienveillance de la riche veuve Mrs Wilson. Une livraison de  charbon au couvent de son village va bouleverser sa vie si bien rangée et l’amener à se questionner sur sa propre existence. Un roman certes court mais marquant qui s’inspire des Magdalene laundry en Irlande, tout en pudeur et au style concis, à la fin ouverte qui laisse une petite part à l’espoir, dans l’esprit d’un conte de Noël, même si je serai plus pessimiste, les répercussions s’annonçant terribles pour Bill Furlong!

  • (Romance contemporaine) Je t’aime! Non attends, je te hais! d’Elizabeth Davis

J’ai lu Je t’aime! Non attends, je te hais! d’Elizabeth Davis (éd. Pemberley, 2023, 287 pages), une romance contemporaine « ennemies to lovers ». Victoria et Owen sont avocats et ne peuvent se supporter dans la vraie vie alors qu’ils s’apprécient sous leurs profils anonymes de Nora et Luke sur Twitter. J’ai apprécié le duo amoureux. Il est question de différence de statut social, de préjugés, de quiproquos et de faux-semblants. Un bon moment de lecture qui reprend la dynamique du film Vous avez un message de Nora Ephron sorti en 1998 et dont l’autrice fait d’ailleurs référence!

  • (Romantasy) Dark Crown, La reine sans visage de S.F. Hughes (T1)

J’ai lu le premier tome de Dark Crown, La reine sans visage de S.F. Hughes (éd. Rain éditions, 2022, 338 pages), une romance fantasy dans laquelle le monde est réparti en 3 continents: Licorent, Aslain et Shandar. Le roi de Licorent, Kal Theorene, âgé de 25 ans a décidé de marier son frère, Kristofer, âgé de 22 ans avec la reine défigurée Aelys, âgée de 20 ans, afin d’asseoir son autorité royale et poursuivre son extension à l’Est, vers Shandar, un continent où existerait encore la magie. Ce mariage arrangé aura-t-il lieu alors même que le futur fiancé refuse de voir Aelys qui se cache constamment derrière un voile et que cette dernière s’y oppose farouchement, en tenant tête au roi? Il y est question de trahisons, d’intrigues royales, de secrets de famille et de faux-semblants. J’ai apprécié les personnages principaux, que ce soit Aelys qui a su se relever des sévisses vécus lorsqu’elle avait 8 ans et qui tente de lutter contre le roi et ses taxes qui appauvrissent son peuple, Kal qui apparaît dominateur et cruel mais qui reste encore bien mystérieux ou bien encore Kristofer qui se libère petit à petit de la coupe de son frère. Un bon moment de lecture qui se termine sur un dernier rebondissement qui présage encore beaucoup d’action et de romance dans le prochain tome!

  • (Romance historique) Les Audacieuses, Un pari sur l’amour d’Emma V. Leech (T5)

J’ai lu le tome 5 sur 12 des Audacieuses, Un pari sur l’amour d’Emma V. Leech (éd. 2023, 341 pages), une romance historique se déroulant en Angleterre. Ce tome reprend là où s’était arrêté le précédent avec la romance de Kitty Connoly et Luke Baxter pour s’intéresser à deux autres amis d’enfance, la studieuse Harriet Stanhorpe et le beau Jasper Cadogan, comte de Saint-Clair. C’est un des couples que j’attendais le plus de découvrir avec celui de Matilda Hunt et le marquis de Montagu. En effet, déjà dans les précédents tomes, les joutes verbales entre ces deux ennemies to lovers étaient déjà présentes, Harriet rejetant toute tentative de séduction de la part de Jasper. Il est désormais temps pour Harriet de s’expliquer avec Jasper, les non-dits et rancunes ayant depuis trop longtemps envenimés leurs rapports. Un bon moment de lecture avec cette douce et légère romance! Le prochain tome, Danser avec le diable (T6) sera consacré à la romance entre le frère cadet de Jasper, Jérôme Cadogan et l’extravagante et trop franche Bonnie Campbell dont le tuteur, le comte de Morven l’oblige à épouser son cousin écossais, Gordon Anderson.

  • (Roman rétrofuturiste) Démé-Ter, Les trois couronnes, Le Roi affranchi de Jo Colleen (T2)

J’ai lu le tome 2 de Démé-Ter, Les trois couronnes, Le Roi affranchi de Jo Colleen (éd. Autoédition, 2022, 407 pages), un roman rétrofuturiste mêlant steampunk, époque victorienne, réchauffement climatique et l’Antiquité avec les gladiateurs et se déroulant au XXIVe siècle, après la Régénèse qui a remodelé le monde en trois zones royales et trois mois après les événements du précédent tome. Diane se retrouve de nouveau esclave dans les arènes et Jérémiah « le Thanatos » est torturé depuis des semaines par Servius, le Roi de Démé-Ouest qui veut savoir où se cache Athénaïs, la cousine de Diane et désormais Reine de Démé-Est. J’ai apprécié retrouvé ces personnages et cet univers rétrofuturiste et également en découvrir plus sur Athénaïs et le Roi Servius. Tout ce petit groupe doit s’allier pour se rendre à Démé-Nord. De nouvelles alliances et romances se créent.  Un bon voire très bon moment de lecture  avec de nombreux rebondissements! J’ai hâte de pouvoir lire le troisième tome lorsqu’il paraîtra.

  • (Romance historique) Les MacLean, Inconcevable affection de Liv Fox (T4)

J’ai lu, en e-book, le dernier tome de la saga historique des MacLean, Inconcevable affection de Liv Fox (éd. Autoédition, 2023, 399 pages), une romance historique avec le benjamin de la famille MacLean, Alexander qui est amené à choisir entre son amie d’enfance, Elsie Miller, la dame de chambre de sa belle-sœur Charlene et Miss Amanda Williams, une jeune lady anglaise dont le père est en affaires avec Neil. Le jeune homme doit-il se résigner comme l’avait fait quelques années plus tôt son frère aîné Neil en épousant Charlene? Une lecture plaisante pour clore la saga des MacLean et qui tourne avant tout autour de l’esprit tourmenté et indécis d’Alexander, encore bien jeune et immature dans ses premiers émois amoureux! Mais j’aurai  apprécié moins de tergiversations et un peu plus de confrontations entre lui et Neil.

  • (Roman policier fantasy) De lune et de sang d’Erin Beaty (T1)

J’ai lu le tome 1 de la duologie De lune et de sang d’Erin Beaty (éd. Lumen, 2023, 508 pages), un roman policier fantasy sous fond de romance. Dans la ville de Collis, Cat, une orpheline de 17 ans qui travaille pour le Magister Thomas, architecte en chef, est en train d’inspecter les échafaudages du chantier de construction du Sanctum un soir de pleine lune lorsqu’elle est témoin d’un meurtre, entendant de très loin les dernières paroles de la victime. Le prévôt de la ville désigne son neveu, Simon de Mesanos, âgé de 19 ans et expert en folie comme Vénatre pour mener l’enquête. De nouveaux meurtres aussi sordides ont bientôt lieu. Qui peut être l’assassin? Les deux fils du prévôt, Oudin et Lambert? Son ami d’enfance Rémi? Ou Simon lui-même? Cat tente de démêler le vrai du faux tout en enquêtant sur ses propres origines, la lune semblant lui donner des pouvoirs magiques.

J’ai apprécié ce mélange enquête policière qui rappelle Jack l’éventreur et révélation magique sur la nature de la jeune fille même si cette dernière tarde beaucoup à venir. Comme souvent dans ce genre de roman, j’aurai préféré que les protagonistes soient beaucoup plus âgés au vu de leur maturité et de leurs rôles endossés. Il y est question de secrets de famille, de meurtres perpétrés par un tueur en série, de magie avec un monde opposant adorateurs du Soleil et peuple de la Lune, les Selenae ou bien encore de maladies mentales. Un bon moment de lecture dans l’ensemble même si j’aurai préféré que l’enquête soit plus aboutie et que la romance soit moins enfantine!

Cette semaine c’est une Semaine à mille pages organisée par Le pingouin vert sur IG chaque mois tout au long de l’année 2023. Alors combien ai-je lu de pages cette semaine? 2900 pages lues sans compter les albums jeunesse.

Au fil des pages avec La fille qui avait bu la lune

J’ai lu La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill (éd. S.N. Editions Anne Carrière, 2017, 366 pages), un roman jeunesse fantasy pour les adolescents à la magnifique illustration de couverture. Chaque année, les habitants du Protectorat sacrifient un bébé à la terrifiante Sorcière des bois afin d’échapper son courroux. Or il existe bien une sorcière – la sorcière Xan âgée de plus de 500 ans – qui récupère les bébés pour les confier à des familles aimantes des Cités Franches et qui ne comprend pas pourquoi ces abandons et n’ose jamais s’attarder près du Protectorat sur lequel pèse un gigantesque nuage de chagrin.  Une année, elle recueille un bébé qu’elle décide d’élever comme sa petite fille avec l’aide de Glerk, le Monstre des Marais et de Fyrian, un dragonus minusculus, après lui avoir fait boire par erreur le clair de lune et qu’elle nomme Luna.

Au même moment, la mère du bébé dite « Démente »  est enfermée dans une tour et un jeune adolescent de 13 ans, Antain est fortement marqué par ce jour du sacrifice. L’histoire alterne alors sur plus de 10 ans entre la vie quotidienne d’un côté de Luna et de sa famille adoptive et de l’autre d’Antain et de la Démente afin d’en savoir plus autour de ce troublant jour du sacrifice et ce qui se cache derrière. Il y est ainsi question de quête initiatique et identitaire (la sorcière Xan ayant bridé les pouvoirs de Luna jusqu’à ses 13 ans), d’oubli, de famille, de magie, d’asservissement et de faux semblants pour maintenir dans la peur tout un peuple… Un très bon moment de lecture avec ce roman jeunesse à l’écriture fluide et addictive!

Participation #12 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #Roman jeunesse fantasy

Participation #25 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Sorcière

Participation #97 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Verbe: « Avait bu »

Au fil des pages avec le tome 2 de Magic Charly

Après avoir lu pendant l’été 2021 le tome 1, j’avais lu en septembre/octobre 2021, pour une lecture commune du challenge Halloween 2021, le tome 2 de Magic Charly, Bienvenue à Saint-Fouettard d’Audrey Alwett (éd. Gallimard Jeunesse, 2021, 523 pages), un roman jeunesse fantasy à partir de 12 ans et avec une magnifique illustration de couverture de Stan Manoukian.

Charly et Sapotille sont envoyés à Saint-Fouettard, une institution pour jeunes magiciers indisciplinés à Thadam, en Bretagne. L’endroit est lugubre et glacial avec des professeurs peu enclins à leur apprendre la magie et des pensionnaires surveillés par des croquemitaines et des rumeurs qui se faufilent partout pour tout rapporter au directeur Lys Atravice. L’avenir de Charly et Sapotille semble bien compromis. Parviendront-ils à survivre à Saint-Fouettard et déjouer les manoeuvres politiques du Juge Dendelion?

Charly s’affirme de plus en plus dans ce deuxième tome. Il peut une nouvelle fois compter sur ses deux amies, Sapotille et June. Ensemble, ils font preuve de beaucoup de courage, d’inventivité et d’ingéniosité alors que tout est fait pour les brimer à Saint-Fouettard, véritable prison pour enfants avec son lots de corvées, d’absence de cours et aux règles strictes et absurdes… Audrey Alwett approfondit encore plus son univers magique dans lequel la magie est une ressource rare, comme par exemple lors de la course des Cadets en citrolles ou en créant de nombreuses créatures surnaturelles dangereuses ou alliées… Ce deuxième tome, très rythmé et non dénué d’humour est plein de rebondissements, le danger n’étant jamais loin, tant pour Charly que pour Sapotille. Il y est toujours question de quête initiatique, de complots, d’inégalités sociales, de résistance face à la corruption politico-judiciaire… Un très bon moment de lecture avec ce tome 2 que j’ai même plus apprécié que le tome 1!

Comme pour le tome 1, j’ai noté des passages gourmands même si la nourriture servie à Saint-Fouettard est bien moins gourmande et appétissante que celle de Dame Mélisse. Je laisse mon tour pour les floques (« des sortes de flocons gris et blancs qui n’avaient rien de gourmand », au goût gris et même susceptibles puisque conçus pour nourrir de force si on refuse de les manger). De même, je laisse les orteils et la pulpisse au croquemitaine. Mais je prendrai bien des madeleines de réconfort pour attendre patiemment le tome 3 de Magic Charly et qui clôtura cette trilogie le 3 novembre 2022.

Pour d’autres avis sur le tome 2: Chicky Poo et Tiphanya.

Participation #10 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #Roman jeunesse fantasy

Participation #46 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Gourmandises magiques

Point lecture hebdomadaire #61

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), avec encore cette semaine et celles à venir une prédominante pour les lectures automnales et halloweenesques, l’automne étant arrivé et le challenge Halloween de Hilde et Lou ayant débuté le 23 septembre 2022.

Nos lectures du 26 septembre au 2 octobre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Hé! Là-haut! de Christine Davenier 

Nous avons lu Hé! Là-haut! de Christine Davenier (éd. L’école des loisirs, 2021), un album jeunesse à partir de 2 ans. Titou, une souris est en train de faire ses réserves pour l’hiver mais ne cesse de recevoir sur la tête des objets, que ce soit des prunes ou de la vaisselle. Mais que se passe-t-il au sommet de l’arbre? Voilà Titou parti découvrir le fin mot (gourmand) de l’histoire. Les illustrations à l’aquarelle de Christine Davenier sont douces et bien reconnaissables, l’autrice-illustratrice étant celle de la petite fée Minusculette. Un très bon moment de lecture tendre et rigolo dans lequel de page en page nous faisons comme Titou l’ascension de l’arbre!

  • (BD jeunesse) Ana Ana, Joyeux anniversaire! d’Alexis Dormal et Dominique Roques (T20)

Dès le jour de sa parution, soit le 28 septembre 2022, nous achetons et lisons le dernier tome d’Ana Ana, Joyeux anniversaire! d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2022), une BD jeunesse au format à l’italienne et pour les 3/6 ans. Que nous sommes ravis de retrouver Ana Ana et ses doudous! Ces derniers organisent une fête pour l’anniversaire de la petite fille. Encore un très bon moment de lecture tendre et rigolo avec Touffe de Poils qui apprend par exemple à gonfler des ballons!

  • (Album jeunesse) Soyons des jaguars de Dave Eggers et Woodrow White

Nous lisons Soyons des jaguars de Dave Eggers et Woodrow White (éd. L’école des loisirs, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans. Un jeune garçon est intimidé par sa grand-mère qu’il connaît peu et chez qui il va rester dormir. Mais sa grand-mère est pleine d’imagination pour deux. Et les voilà le temps d’une soirée devenus des jaguars. Un bon moment de lecture avec cette histoire d’une jolie complicité entre une grand-mère et son petit-fils!

  • (Album jeunesse) Miss Mouche de Ziggy Hanaor et Alice Bowsher

Nous avons lu Miss Mouche de Ziggy Hanaor et Alice Bowsher (éd. Nathan Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans qui a fait partie de la sélection Maternelle du 33ème Prix des Incos 2021/2022 et que mon mini lutin avait déjà lu l’année dernière à l’école. Et si finalement, elle faisait comme elle en avait envie? Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse rigolo!

Des lectures ados/YA/adultes:

  • (Romances historiques) Le cercle des femmes remarquables, Le duc et la lady (T1) et  Le comte et la naufragée (T2) de Vanessa Riley

J’ai lu le tome 1 de la série livresque Le cercle des femmes remarquables, Le duc et la lady de Vanessa Riley (éd. City Editions, 2021, 398 pages), une romance historique se déroulant en Angleterre en 1814. Après le suicide de son mari qui était ruiné, Patience Jordan devient veuve. L’oncle de son défunt époux l’enferme à Bedlam et son bébé d’à peine quelques mois, Lionel, est confié à Busick Strathmore, duc de Repington devenu son tuteur légal. Elle décide de récupérer son enfant et se fait engager auprès du duc comme nourrice sous le nom de Madame LaCroy.

J’ai lu ensuite le tome 2 qui met en avant une autre veuve de ce cercle, Jemima Saint-Maur, amnésique après le naufrage du Minerva dans Le comte et la naufragée de Vanessa Riley (éd. City Editions, 2022, 477 pages). Elle n’est pas insensible au jeune avocat qui l’a sauvé de Bedlam, Daniel Thackery, comte d’Ashbrook. Ce dernier a également souffert de ce naufrage, sa fiancée, Phoebe Dunn y ayant péri et il a recueilli la deuxième rescapée, une jeune enfant noire, Hope.

Si ce n’est l’originalité de mettre en scène des personnages métisses faisant partie de la haute aristocratie anglaise et aux origines jamaïquaines, je n’ai pas été emballée par ma lecture, ayant trouvé les romances fades, insipides et sans passion, que ce soit le duo Patience/Busick, le duc n’étant pas dupé par le mensonge d’identité de la jeune femme ou le duo Jemima/Daniel, l’idée intéressante selon laquelle « en Jamaïque, les femmes créoles étaient toujours considérées comme noires si moins de trois générations les séparaient de leur dernier ancêtre noir » (p.331) n’étant pas finalement exploitée. Même l’époque victorienne est finalement peu décrite, le duc de Repington reprenant un manoir sans domestiques malgré son rang et l’immensité du domaine qu’il confie à des soldats blessés et infirmes comme lui par la guerre contre Napoléon. Je ne continuerai pas cette série livresque. 

  • (Roman fantasy YA) La reine sans royaume d’Holly Black (T3)

J’ai également lu cette ce week-end La reine sans royaume d’Holly Black (éd. Rageot, 2022, 439 pages), un roman fantasy et young adult qui est le troisième et dernier tome de la trilogie Le peuple de l’air. Alors que Jude a été exilée du royaume de Terrafæ et est retournée vivre parmi les humains avec Vivienne et Chêne, elle reçoit la visite de sa sœur jumelle Taryn qui lui demande de se faire passer pour elle auprès de la Haute Cour de Domelfe. Ce dernier tome fait de nouveau place à l’action, Jude devant empêcher le coup d’État de son père adoptif Madoc et l’assassinat de Cardan. A la fin de ma lecture, il reste de nombreuses questions en suspens, en particulier la relation Taryn/Locke.  J’aurai également apprécié pouvoir lire les lettres que Cardan a envoyées à Jude mais qui ne lui sont jamais parvenues. Un bon moment de lecture dans l’ensemble même si le personnage de Cardan aurait pu être plus présent et la relation Jude/Cardan plus approfondie et passionnelle! Jude m’a en effet à de nombreuses reprises exaspérée quant à sa naïveté et son incompréhension face à ses sentiments et ceux de Cardan.

Ma lecture en cours:

(Roman ado) Carabosse, La légende des cinq Royaumes de Michel Honaker

J’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 8 (88 pages lues) Carabosse, La légende des cinq Royaumes de Michel Honaker (éd. Flammarion, 2014, 372 pages), un roman pour adolescents à la jolie illustration de couverture de François Roca et qui revisite le conte de La Belle au Bois-Dormant de Charles Perrault. Dans cette première partie, Carabosse n’est pas encore la méchante fée mais une jeune fille bossue à la beauté froide, Cara qui a été initiée à la magie noire par le Vent Mauvais et qui se venge de sa sœur cadette, Léonore par jalousie amoureuse.

Point lecture hebdomadaire #60

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et notre lecture en cours, avec une prédominante pour les lectures automnales et halloweenesques, l’automne étant arrivé et le challenge Halloween de Hilde et Lou ayant débuté le 23 septembre 2022.

Nos lectures du 19 au 25 septembre 2022:

Des lectures jeunesse:

Il y a eu beaucoup de relectures d’albums jeunesse sur le thème de l’automne et d’Halloween et bien sûr encore cette semaine de Satanés lapins! de Ciara Flood (éd. Circonflexe, 2016).

  • (Album jeunesse) La tarte aux cornichons sauvages d’Antonin Louchard

Nous avons lu La tarte aux cornichons sauvages d’Antonin Louchard (éd. Seuil Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans, l’auteur s’amusant à reprendre la blague de la tarte au concombre (que j’avoue je ne connaissais pas). Un petit lapin vient chaque jour demander à la boulangère une tarte aux cornichons. La boulangère lui répond sans cesse qu’elle n’en a pas. Et pourtant, un jour, elle en a? Quelle sera la réaction du petit lapin? Un bon moment de lecture rigolo même si j’ai trouvé que parfois le vocabulaire était un peu trop familier pour des jeunes lecteurs! De cet auteur, nous avions eu un coup de cœur pour Je suis un lion que nous avons lu et relu pendant des années.

  • (Album jeunesse) Même pas peur! de Quentin Gréban

Nous lisons et relisons Même pas peur! de Quentin Gréban (éd. Mijade, 2014), un album jeunesse à partir de 3/4 ans avec des calques rouges, deux enfants pénétrant dans une maison hantée pou récupérer leur cerf-volant. Tandis que le frère conserve son sourire, sa petite sœur est effrayée par ce qu’elle découvre de pièce en pièce. Un bon moment de lecture avec cette histoire pour se faire gentiment peur et dont le narrateur n’est autre que la maison hantée elle-même!

Des lectures ado/adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Roman policier) Cinq petits cochons d’Agatha Christie

J’ai fini de lire Cinq petits cochons d’Agatha Christie (éd. du Masque, n°7, rééd. 2015, 284 pages), un roman policier paru pour la première fois en 1943, Hercule Poirot étant engagée par la fille de Caroline Crale, depuis lors décédée et qui avait été condamnée pour le meurtre par empoisonnement de son époux, Amyas Crale 16 ans plus tôt. Caroline Crale était-elle innocente comme le pense sa fille? Hercule Poirot pourra-t-il faire éclater la vérité en se rapprochant des témoins et intervenants de l’affaire encore en vie? Il y est ainsi question de relation de couple, d’adultère, de jalousie, de création artistique ou bien encore de pardon et de choix de vie. Un bon moment de lecture (qui aurait été très bon si le livre 1 et le livre 2 n’avaient pas été un peu trop redondants malgré les nuances et divergences permettant d’écarter certains témoins)!

  • (Roman ado fantasy) La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill

J’ai lu La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill (éd. S.N. Editions Anne Carrière, 2017, 366 pages), un roman jeunesse fantasy pour les adolescents à la magnifique illustration de couverture. Chaque année, les habitants du Protectorat sacrifient un bébé à la terrifiante Sorcière des bois afin d’échapper son courroux. Or il existe bien une sorcière – la gentille sorcière Xan âgée de plus de 500 ans – qui récupère les bébés pour les confier à des familles aimantes des Cités Franches et qui ne comprend pas pourquoi ces abandons et n’ose jamais s’attarder près du Protectorat sur lequel pèse un gigantesque nuage de chagrin.  Une année, elle recueille un bébé qu’elle décide d’élever comme sa petite fille avec l’aide de Glerk, le Monstre des Marais et de Fyrian, un dragonus minusculus, après lui avoir fait boire par erreur le clair de lune et qu’elle nomme Luna. Il y est ainsi question de quête initiatique, d’oubli, de famille, de magie, d’asservissement et de faux semblants pour maintenir dans la peur tout un peuple… Un très bon moment de lecture avec ce roman jeunesse à l’écriture fluide et addictive!

Notre lecture en cours:

(Roman jeunesse) Marilou et le grand incendie de Valérie Zenatti et Colette Natrella

Avec la reprise ce mercredi du cours de tennis, nous reprenons notre habitude de lire le temps du trajet en tram. Nous relisons Satanés lapins! de Ciara Flood puis nous lisons le premier chapitre de Marilou et le grand incendie de Valérie Zenatti et Colette Natrella (éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, 2020, 91 pages), un roman jeunesse pour les 6/8 ans. Dans ce premier chapitre, nous découvrons Marilou, une petite écureuil vivant dans la forêt avec sa mère et ses frères et sœurs et nous la laissons au moment où sa mère lui annonce qu’il est temps pour elle d’aller explorer la forêt seule.

 

« Older posts

© 2023 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑