Étiquette : cosy mystery (Page 1 of 8)

Au fil des pages avec le tome 1 des Enquêtes de Lady Rose

J’ai lu, pendant le RAT British Mysteries 2023, le tome 1 sur 4 des Enquêtes de Lady Rose, Meurtre et séduction de M.C. Beaton (éd. Albin Michel, 2021, 299 pages), un roman historique au ton léger mêlant romance et enquête policière paru pour la première fois en Angleterre en 2003 et se déroulant à l’époque édouardienne, au début du XXe siècle.

Après avoir provoqué un scandale en s’affichant avec les suffragettes et un début de saison catastrophique, Lady Rose âgée de 19 ans est poussée par ses parents à se marier. Mais lorsqu’elle est courtisée par un prétendant douteux, son père engage le capitaine Harry Cathcart pour se renseigner. Ce dernier, un aristocrate désargenté de 28 ans, se découvre alors des talents de détective privé. Quelques semaines plus tard, lors d’une partie de campagne, Lady Rose et le capitaine Harry sont amenés à s’associer pour enquêter sur le meurtre d’une jeune lady célibataire et empêcher leur hôte d’étouffer l’affaire pourtant confiée à l’inspecteur Kerridge. 

Ce tome étant introductif, l’enquête de ce duo détonnant démarre tardivement pour finir dans un huis-clos où chaque invité de la partie de campagne peut être en danger ou suspect. En effet, la longue première partie du roman pose les bases des futurs rapports entre Lady Rose et le capitaine Harry, même si aucune romance ne se forme réellement dans ce tome, ce dernier reprochant à la jeune femme de ne pas être féminine (comprendre qu’elle ne tente pas de le séduire comme le ferait une débutante en quête d’un mari).

J’ai apprécié les principaux personnages qui sont atypiques et au tempérament décalé pour l’époque édouardienne, chacun défiant, avec audace, les conventions sociales et sociétales en place, que ce soit Lady Rose, une belle jeune femme cultivée, aux idées féministes et progressistes qui détonnent pour l’époque et et qui par ennui devient détective amatrice, se liant d’amitié avec sa femme de chambre Daisy et refusant farouchement le mariage, rêvant plutôt de travailler comme les classes bourgeoises, le capitaine Harry Cathcart qui en vient à travailler au détriment de son statut d’aristocrate ou bien encore l’inspecteur Kerridge qui ne cache pas son aversion pour les aristocrates. Sans oublier la femme de chambre Daisy et le valet Becket qui ne sont pas insensibles l’un à l’autre.

Derrière un ton badin et des rebondissements rocambolesques, il est ainsi question de critique de la société édouardienne, en particulier de la condition de la femme et des rapports inégaux entre classes sociales, la haute aristocratie s’accordant des privilèges, même pour influer sur le cours d’une enquête policière. Un bon moment de lecture proche du vaudeville qui me donne envie de lire les trois tomes suivants!

Participation #2 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #Roman policier

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Couleur: « Rose »

Participation #2 (Parcours littéraire) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib #Royaume-Uni (Écosse)

RAT British Mysteries 2023

Des 14 au 16 janvier 2023, nos deux détectives en chef, Hilde et Lou organisent un RAT (un marathon de lectures mais pas que) dans le cadre de leur Challenge British Mysteries 2023. J’ai prévu de lire des cosy mystery. Ce sera également l’occasion de partager des teatimes et des gourmandises comme dimanche avec le groupe de marmitonnes de Syl et Isabelle (Syl ayant proposé de faire des cakes aux fruits) et bien sûr d’échanger avec les autres participantes.

Pour d’autres idées de lectures British Myteries et de gourmandises british, les autres participantes du RAT: Hilde, Lou, Isa, Estelle, NathChoco (IG), Katell et Bidib.

Rebecca (film) - Réalisateurs, Acteurs, ActualitésComme Hilde, je commence dès le 13 janvier 2023 en regardant le film Rebecca de Ben Wheathley, un thriller psychologique sorti en 2020 avec dans les rôles-titre Lily James, Armie Hammer et Kristin Scott Thomas et adaptant le roman éponyme de Daphné du Maurier paru en 1938. J’ai préféré le roman à cette adaptation assez fidèle mais que j’ai trouvée trop lisse et à la tension dramatique moins palpable, la présence pesante et sulfureuse de la défunte étant moins prononcée et la fin plus heureuse. Il me manquait le côté psychologiquement déstabilisant et étouffant du roman, avec une jeune narratrice perdue et isolée dans les méandres du manoir de Manderley face à la redoutable et calculatrice gouvernante, Madame Danvers. Peut-être est-ce dû au fait que le couple formé par la narratrice et Maxim de Winter soit différent de celui décrit dans le roman: l’écart d’âge entre les deux n’est pas repris et le couple apparaît plus sensuel et soudé, même une fois installé au manoir. À choisir, je vous conseille le roman plus captivant, même si j’ai apprécié voir au début du film des paysages familiers comme la baie de Saint-Jean-Cap-Ferrat et le jardin exotique d’Èze!

Pour les histoires du soir: deux lectures hors thème avec mon mini lutin qui a choisi de rester dans l’ambiance de Noël avec Pile-Poil! de Birdie Black et Rosalind Beardshaw (éd. Gallimard Jeunesse, 2012, rééd. 2014) et Joyeux Noël petite souris! d’Audrey et Don Wood (éd. Mijade, 2002, rééd. 2017).

En soirée, après un petit tour chez les autres participantes (Hilde et Lou), je commence à lire le tome 1 sur 4 des Enquêtes de Lady Rose, Meurtre et séduction de M.C. Beaton (éd. Albin Michel, 2021, 299 pages), un roman historique au ton léger mêlant romance et cosy mystery paru pour la première fois en Angleterre en 2003 et se déroulant à l’époque édouardienne. Je fais ainsi connaissance avec Lady Rose, une belle jeune femme de 19 ans cultivée et aux idées féministes et progressistes qui détonnent pour l’époque et le capitaine Harry Cathcart, ce dernier, un aristocrate désargenté de 28 ans, se découvrant des talents de détective privé après avoir été engagé par le père de la jeune femme pour enquêter sur son prétendant.

Samedi 14 janvier 2023

La matinée commence par des jeux de société avec mon mini lutin: Mon premier jeu des chiffres, le jeu des 7 familles et Dino Poursuite. En fin de matinée, je fais un tour chez les autres marathoniennes, Katell et Bidib nous ayant rejointes.

Dans l’après-midi, je finis de lire le tome 1 des Enquêtes de Lady Rose, Meurtre et séduction de M.C. Beaton, Lady Rose et le capitaine Harry Cathcart s’associant pour enquêter sur le meurtre d’une jeune lady lors d’une partie de campagne. Un bon moment de lecture avec des personnages atypiques et au tempérament décalé pour l’époque édouardienne!

Pour les histoires du soir, mon mini lutin a choisi J’aurais voulu d’Olivier Tallec (éd. L’école des loisirs, coll. Kilimax, 2021, rééd. 2023, La soupe au caillou d’Anne Royer et Coralie Vallageas (éd. Lito, 2018). Comme il voulait une troisième histoire, je lui lis Le dernier des loups de Sébastien Perez et Justine Brax (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020).

En soirée, ma lecture sera hors thème du marathon puisque je lis le tome 1 de Meya Daeblone, Mise en bouche de Mélodie Smacs (éd. Infinity, 2022, 259 pages), une roman mélangeant enquête et romance avec une démone de la Gourmandise de 103 ans. Après le décès de son client amant, Meya fait partie de l’équipe surnaturelle composée de son superviseur démon, Sylvien et de la fratrie de ce dernier – les doublons ainsi que de Nathan pour retrouver le coupable. Un bon moment de lecture pleine de gourmandises! Au passage, je coche la case « Anges & Démons » du bingo du challenge Contes et Légendes 2023 et fais le plein de gourmandises pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023, Meya passant son temps à manger pour contenter sa faim et sa magie au fil de son enquête.

Dimanche 15 janvier 2023

Comme hier matin, nous commençons après le petit déjeuner par des jeux de société: Mon premier jeu des chiffres et Piou Piou.

Puis j’ai continué avec une lecture hors thème en lisant le tome 2 de Meya Daeblone, Antipasti de Mélodie Smacs (éd. Infinity, 2022, 259 pages) qui se déroule trois mois après les événements du tome précédent, Meya ayant repris sa vie parmi les humains en devenant l’agent d’une jeune star montante de la musique Raphaël et n’ayant plus aucune nouvelle de Nathan. Encore un bon moment de lecture addictif et qui se termine en plein suspense! J’ai hâte de savoir comment Meya va s’en sortir dans le tome 3, Plat de résistance qui paraîtra le 15 février 2023.

Participation #1 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #RAT

British Mysteries Winter 2023

Pour cette nouvelle édition du challenge British Mysteries, Hilde et Lou ont prévu de janvier à mars 2023 un petit défi hivernal: le British Mysteries Winter. J’ai déjà quelques idées de lecture en tête, comme les derniers tomes de cosy mystery: le dernier tome des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec le diable de Julia Chapman que j’ai déjà lu mais pas encore chroniqué, les tomes 8 et suivants de Son espionne royale de Rhys Bowen, le tome 5 des Thés meurtriers d’Oxford de H.Y. Hanna… Je voudrai bien aussi poursuivi les enquêtes de Loveday & Ryder de Faith Martin, celles de Ben et Lizzie Ross d’Ann Granger… ou bien encore découvrir Les chroniques de Bond Street de M.C. Beaton, Les enquêtes de Jodie Parker de Fiona Leitch…

Nos deux détectives en chef ont pimé ce défi en proposant 6 catégories: Bibliothécaire du Yorkshire (alliée indispensable d’un inspecteur un peu bavard) avec 1 titre lu, Sauveuse des Cotswolds (nos enquêtes sont portées par le culot et la chance) avec 3 titres lus, Espionne royale (instrument malgré nous des manigances de la Couronne) avec 5 titres lus, Célèbre antiquaire (nous excellons autant à enquêter qu’à croiser des fantômes du South Devon) avec 7 titres lus, Medium victorien (le monde des esprits n’a plus de secrets pour nous, nous résolvons brillamment chaque mystère) avec 10 titres lus et enfin Mention spéciale Corgy de la Reine pour tout titre supplémentaire lu.  Quelle catégorie mes lectures me permettront-elles d’atteindre? Réponse fin mars 2023.

Il est d’ores et déjà prévu un RAT le week-end des 14 et 15 janvier 2023, l’occasion d’un week-end, cosy, convivial et d’enquêtes à lire. Voici mon billet de suivi: ici.

Ce billet sera actualisé tout au long des semaines à venir jusqu’à fin mars 2023 avec les titres que j’aurai lus et/ou chroniqués sur le blog.

  1. Le tome 1 des Enquêtes de Lady Rose, Meurtre et séduction de M.C. Beaton (éd. Albin Michel, 2021, 299 pages)

Challenge British Mysteries 2023 de Hilde et Lou #British Mysteries Winter

Point lecture hebdomadaire #65

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), avec une semaine dédiée à un marathon de lectures pour le challenge Halloween.

Nos lectures du 24 au 30 octobre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Un fruit rouge d’Yi Gee Eun

Nous lisons Un fruit rouge d’Yi Gee Eun (éd. Rue du Monde, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans tout mignon et poétique avec un petit ourson qui grimpe dans un arbre à la recherche d’un fruit rouge à manger. Il y est question d’aventure, de lever et coucher de soleil, de relation parent/enfant. Un bon moment de lecture!

  • (BD jeunesse) Le loup en slip n’en fiche pas une de Paul Cauuet, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz (T4)

Nous lisons le tome 4 du Loup en slip, Le loup en slip n’en fiche pas une de Paul Cauuet, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz (éd. Dargaud, 2019, 40 pages), une BD jeunesse toujours drôle, philosophique et sarcastique, la brigade anti-loup arrêtant pour vol le loup en slip et menant son enquête pour savoir comment il peut avoir de l’argent sans travailler. Le loup en slip est toujours aussi généreux et altruiste. Un très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Le phare de Sophie Blackhall

Nous lisons Le phare de Sophie Blackhall (éd. Les éditions des éléphants, 2021), un album jeunesse à partir de 5 ans où l’on suit la vie d’un gardien de phare dans les années 20 jusqu’à l’arrivée de l’éclairage électrique qui remplaça les lampes à huile. Chaque jour, dans la solitude puis au côté de son épouse, le gardien de phare note scrupuleusement dans son journal de bord ce qu’il fait. Son quotidien est rythmé par l’entretien du phare et les ravitaillements, parfois perturbé par les tempêtes. Un très bon moment de lecture instructif et aux jolies illustrations vintage!

  • (Album jeunesse) Par une sombre nuit de tempête de Bill Martin et Barry Root

Nous lisons et relisons Par une sombre nuit de tempête de Bill Martin et Barry Root (éd. Mijade, rééd. 2008), un album jeunesse à partir de 3/4 ans construit en randonnée avec de nombreux objets s’animant lors d’une sombre nuit de tempête: fantôme, tabouret, bougie, porte, hibou, sorcière… Comment tout cela peut-il finir, le vent s’immiscant à son tour? Une histoire halloweenesque qui a beaucoup plu à mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Un ami par magie de Lu Fraser et Sarah Massini

Nous lisons Un ami par magie de Lu Fraser et Sarah Massini (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse joliment illustré. Pour rompre sa solitude, une jeune et gentille sorcière tente de créer une potion d’amitié. Mais il lui manque un des ingrédients de la recette de son grimoire: la fourrure d’un ours éborgné. Et si l’amitié était finalement au rendez-vous? Repéré à sa parution pour le thème et les illustrations de Sarah Massini, j’avais réservé la lecture de cet album jeunesse pour Halloween. Un bon moment de lecture avec cette histoire halloweenesque!

  • (Album jeunesse) Les monstres de la nuit de Magdalena et Christine Davenier

Nous lisons et relisons Les monstres de la nuit de Magdalena et Christine Davenier (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2016) avec Petit Louis, un petit garçon qui n’arrive pas à dormir après que son père lui a lu une histoire de monstres. Seul dans sa chambre, il voit défiler devant lui des monstres: un ogre, une sorcière, un troll et un loup. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse tendre et rigolo, construit en randonnée et qui aborde les rituels du coucher! Même à la fin, les monstres ont droit à un doudou pour dormir. Une histoire qui a également beaucoup plu à mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Je veux mon chapeau de Jon Klassen

Nous lisons Je veux mon chapeau de Jon Klassen (éd. Milan Jeunesse, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Ayant perdu son chapeau rouge et pointu, un ours questionne les autres animaux pour le retrouver. Mais personne n’a l’air d’avoir ce chapeau. Un moment de lecture rigolo avec cet album jeunesse avec une chute inattendue!

  • (BD jeunesse) La Sentinelle du Petit Peuple, La pommade de fée de Carbone et Véronique Barrau et Charline Forns (T1)

J’ai lu le tome 1 de La Sentinelle du Petit Peuple, La pommade de fée de Carbone et Véronique Barrau et Charline Forns (éd. Dupuis, 2021, 56 pages), une BD jeunesse à partir de 6 ans. Alors qu’elle est tenue de se soigner en maison de repos, Adélaïde, la grand-mère d’Elina lui révèle son plus grand secret: elle est la sentinelle du Petit Peuple. Afin qu’Elina puisse prendre sa relève, elle lui transmet la recette de la pommade de fée qui permettra à la jeune fille de voir le petit peuple et de lui apporter son aide, l’ondine du lac ayant disparu. Il y est question de disparition, d’enquête, d’amitié et de bienveillance au coeur d’un Petit Peuple enfantin. Un moment de lecture mignon, bienveillant, joli graphiquement, qui rappelle La Boîte à musique et qui pourra plaire aux jeunes lecteurs amateurs de fantastique et de merveilleux!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Romance historique) Jamais avec le vicomte! de Caroline Linden (T1)

J’ai lu en e-book Jamais avec le vicomte! de Caroline Linden (éd. Harpercollins, rééd. 2022, 471 pages), une romance historique « ennemies to lovers » se déroulant à Londres, en 1822, entre Lady Joan Bennett et Lord Tristan Burke, le meilleur ami de son frère. J’ai bien apprécié ce duo et leurs joutes verbales, chacun d’eux revenant sur la perception qu’il avait de l’autre. Un bon voire très bon moment de lecture légère!

  • (Romance historique) Rivalités, Rendez-vous au printemps de Kate Bateman (T1)

J’ai lu le tome 1 de Rivalités, Rendez-vous au printemps de Kate Bateman (éd. J’ai lu, 2022, 380 pages), une romance historique se déroulant en 1815 entre deux familles de la haute aristocratie anglaise rivales depuis plusieurs siècles, les Montgomery et les Davies mais dont les derniers descendants, en particulier Madeline Montgomery et Gyffud Davies, qui se connaissent depuis l’enfance pourraient mettre un terme à cette rivalité en tentant d’arrêter des contrebandiers, après la découverte d’une grotte sur une parcelle commune aux deux familles. Une lecture agréable et légère, même si parfois les attitudes et échanges entre Madeline et Gyffud étaient trop modernes, surtout pour une jeune femme de la haute aristocratie anglaise qui devait respecter de nombreuses règles de savoir-vivre et de savoir-être hautement chaperonnée et certains rebondissements un brin trop rocambolesques!

  • (Cosy mystery) Les aventures de Lady Swift, Un goût pour le meurtre de Verity Bright (T3)

J’ai lu le tome 3 des aventures de Lady Swift, Un goût pour le meurtre de Verity Bright (éd. La City, 2022, 304 pages), un cosy mystery se déroulant en Angleterre dans les années 20, Lady Eleonor Swift ayant hérité de son oncle du manoir familial, Henley Hall. Après le décès suspect d’un homme politique lors d’un repas, la cuisinière est la principale suspecte. Mais Lady Swift la pense innocente et tout en briguant le mandat politique du défunt, elle décide de mener son enquête avec l’aide de son majordome, Clifford.

Dans cette enquête, il est question de la condition de la femme dans les années 20, en particulier du droit de vote (limitée à certaines femmes âgées de 30 ans) et du rôle des suffragettes pour faire modifier la loi même si cette thématique aurait pu être plus développée, ne servant que de ressort dramatique pour permettre à la jeune femme d’interroger les différents candidats et possibles suspects. Le duo Eleonor/Clifford fonctionne toujours aussi bien, leurs échanges étant toujours aussi vifs et non dénués d’humour. J’ai apprécié également que Lancelot soit peu présent, même si je regrette une nouvelle fois qu’Eleonor se soit entichée de lui plutôt que du commissaire divisionnaire Seldon qui est trop peu présent à mon goût. La série livresque comptant désormais 12 tomes en VO, j’espère que la romance tournera bientôt entre la jeune femme et Seldon plutôt qu’avec le très puéril et peu charismatique Lancelot.

Mes lectures en cours:

  • (Saga feuilletonnée fantastique) Blackwater, La crue de Michael Mcdowell (T1)

J’ai commencé à lire (118 pages lues) le tome 1 de Blackwater, La crue de Michael Mcdowell (éd. Monsieur Toussaint Louverture, 2022), une saga fantastique feuilletonnée qui comprend 6 tomes sur la famille Caskey. Après la crue qui a ravagé Perdido, une petite ville ségrégationniste du Sud de l’Alabama en 1919, les habitants attendent la décrue pour tenter ce qui peut l’être. Accompagné de son domestique noir, Oscar Caskey est surpris en découvrant dans un des hôtels de la ville, une jeune femme: Elinor Dammert. Pour le moment, je ne suis pas emballée par ma lecture, le ressort fantastique autour du personnage d’Elinor Dammert étant trop flagrant et sans subtilités même si ses intentions restent pour le moment mystérieuses et les habitants de Perdido très caricaturaux, en particulier la riche et puissante famille Caskey.

  • (Roman policier historique) Une enquête de Perveen Mistry, La malédiction de Satapur de Sujata Massey (T2)

J’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 6 (78 pages lues) la deuxième aventure de Perveen Mistry, La malédiction de Satapur de Sujata Massey (éd. Charleston, 2021, 485 pages), un roman policier historique se déroulant en 1922 dans les Indes britanniques, Perveen Mistry, désormais avocate associée au sein du cabinet de son père accepte la mission du gouvernement britannique de se rendre dans le petit Etat princier de Satapur afin de résoudre un différend entre la maharani douairière et sa belle-fille quant à l’éducation à donner au jeune maharadjah héritier de 10 ans. Et si la vie même de ce dernier était en danger? Pour le moment, j’apprécie ma lecture avec l’arrivée de Perveen Mistry chez l’agent britannique, Colin Wythe Sandringham. 

Au fil des pages avec Une infâme trahison

J’ai lu, en e-book, le tome 3 d’Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une infâme trahison de Lynn Messina (éd. Les Escales, 2022, 361 pages), un cosy mystery se déroulant sous la Régence anglaise sous fond de romance historique et qui se déroule trois semaines après les faits du tome 2, Une scandaleuse supercherie. Ayant fait passer son comportement comme résultant de la perte de son soupirant inventé de toute pièce, Theodore Davies, Beatrice Hyde-Clare est tenue à l’écart de tous chez elle, malgré les visites de Damien Matloc, le duc de Kesgrave et de la comtesse d’Abercrombrie qui se voient tous deux empêcher par sa tante Vera de la voir. Mais la venue de Monsieur Skellington vient lui offrir une porte de sortie pour oublier son amour naissant pour le duc qu’elle pense à sens unique: il lui demande d’enquêter sur le décès de l’amant de sa future belle-mère. Beatrice arrivera-t-elle à mener son enquête sans interférence de la part du duc?

J’avais hâte de découvrir ce nouveau tome au vu de la fin du précédent et surtout de voir comment la romance de Beatrice et Damien allait évoluer. Comme dans les précédents tomes, l’autrice prend son temps (en nous rappelant longuement ce qui s’est passé dans les tomes précédents) et il faut attendre plus d’un tiers du roman pour que Beatrice et Damien se revoient lors d’un bal et que leur retrouvailles fassent des étincelles. Entretemps, Beatrice a pu une fois encore démontrer ses talents d’enquêtrice amatrice, après avoir inspecté le lieu du crime et la victime.

Encore une très bonne lecture légère et addictive, même si la fin de ce tome est un peu trop rocambolesque et moderne quant à la déclaration réciproque des sentiments de ce duo toujours aussi attachant, bien qu’elle colle bien au tempérament de la jeune femme! L’enquête passe alors au second plan, Beatrice luttant en vain contre ses sentiments à l’égard du duc, pensant que ce dernier ne pourrait pas s’intéresser à elle (de façon peut-être un peu trop répétitive puisque nous lecteur savons bien que c’est le contraire, heureusement que la comtesse d’Abercrombrie est là avec sa liste de prétendants). Il y est toujours question de la condition de la femme et des avantages à faire partie en tant qu’homme de la haute aristocratie anglaise. Il me reste désormais à attendre la parution française du tome 4.

Participation #16 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Cosy mystery

Participation #101 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis

« Older posts

© 2023 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑