Je viens de finir de lire Cottage, fantômes et guet-apens d’Ann Granger (éd. 10/18, coll. Grands Détectives, 2020). Acheté l’année dernière lors du Challenge Halloween, ce roman attendait sagement dans ma bibliothèque l’édition suivante jusqu’à ce que je vois le thème facultatif « Fantômes » du British Mysteries Month. Alors je l’ai finalement lu pendant le RAT du week-end dernier. Il s’agit d’une nouvelle série livresque d’Ann Granger dont un seul tome a été traduit en français, le premier de la série « Campbell et Carter » datant Outre-Manche de 2009. De cette autrice, j’ai bien apprécié sa série « Lizzie et Ben Ross » se déroulant à l’époque victorienne.

Alors qu’il se rend dans une ferme abandonnée pour affaires, Lucas Burton découvre le cadavre d’une jeune femme dans l’étable boueuse. Pensant avoir été piégé par celui qu’il devait rencontrer, il se dépêche de repartir des lieux mais sa voiture est aperçue par Penny Gower, la propriétaire d’un centre équestre voisin de la ferme. La police est très vite appelée sur les lieux du drame, l’affaire étant confiée à l’inspectrice Jessica Campbell. Cette dernière mène alors son enquête auprès des gens du coin, que ce soit des notables ou non…

Dans cette histoire, je fais surtout connaissance avec Jessica Campbell qui est chargée d’élucider l’enquête sur la mort de cette jeune femme auprès des gens du coin, que ce soit des notables ou non... Fraîchement arrivé, le commissaire Ian Carter reste en retrait, l’autrice ne dévoilant pas grand chose sur lui. Contrairement à ce qui est indiqué en quatrième de couverture, je n’ai pas trouvé qu’il surveillant son inspectrice en permanence. Peut-être que lorsque les tomes suivants paraîtront, j’en serai un peu plus sur lui et qu’un véritable duo se créera avec Jess.

D’autre part, bien que ce roman se déroule à l’époque contemporaine, je retrouve des thèmes chers à l’autrice comme l’opposition gens locaux et étrangers ou encore en fonction de leurs classes sociales, la condition de la femme… Ce sont d’ailleurs des thèmes récurrents dans d’autres cosy mystery que j’ai pu lire ces derniers mois. Certains personnages m’ont paru un peu (trop) stéréotypés notamment chez les notables avec par exemple la famille Foscott ou le sergent Phil Morton. 

Enfin, il est aussi question de fantômes qui apparaissent de façon assez saugrenue (j’ai relu à deux reprises le paragraphe) et qui apportent une toute petite touche angoissante dans l’histoire, même s’ils ne sont que très accessoires. Un bon moment de lecture avec ce roman plus proche d’un roman policier que d’un cosy mystery, la petite touche d’humour british manquant à mon goût!

Pour d’autres avis: Chicky Poo et Bianca.

Participation #10 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #Fantômes

 

Participation #10 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Roman policier

 

challenge 2021 lire au féminin

Participation #12 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure britannique