Étiquette : animal de compagnie (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec La légende du chien noir

Nous lisons La légende du chien noir de Levi Pinfold (éd. Little Urban, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans selon l’éditeur voire plutôt de 4/5 ans. Un matin d’hiver, un immense chien noir se dresse devant la porte de la famille Hope, effrayant les uns après les autres les membres de cette famille qui n’ose pas sortir, à l’exception de la plus jeune fille Petite. Cette dernière aurait-elle dû aussi en avoir peur? Ou ouvrira-t-elle les yeux de sa famille sur leur erreur de jugement?

En effet, selon une légende britannique, voir le spectre d’un chien noir est synonyme de mort et de dépression. La petite fille a-t-elle été inconsciente ou au contraire bien courageuse en s’approchant du chien noir? Du fait de son jeune âge, Petite est moins sujette aux préjugés et fait confiance à ce gros chien noir en allant vers lui au lien de se cacher dans la maison comme le reste de sa famille. Au fur-et-à-mesure que la petite fille rusée et enthousiaste apprivoise le chien, celui-ci rétrécit pour devenir un animal de compagnie qui fera sans nulle doute la joie de la famille Hope.

Les illustrations au charme suranné alternent entre des mini gravures en sépia très dynamiques qui mettent en images le texte répétitif et des grands formats colorés et loufoques, la peur qui s’est propagée dans la famille Hope ayant déformé la réalité. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui aborde de façon originale la peur de l’inconnu, la rumeur qui enfle et le fait de grandir!

Participation #2 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Légende britannique

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Couleur: « Noir »

Participation #4 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Australie

Participation #1 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Chien noir

Au fil des pages avec Sorcidonie et les magipotirons

Potironflette et la boulachagrin

Nous lisons les 4 histoires de Sorcidonie et les magipotirons de Nora Thullin et Ana Duna (éd. Fleurus, 2021), un album jeunesse à partir de 4 ans, chaque histoire abordant une émotion ressentie par l’un des magipotirons de Sorcidonie ou celui de sa tante: le chagrin (Potironflette étant triste qu’on se moque d’elle car elle a un doudou), la colère (Potironchon n’étant pas content du choix d’un jeu), la peur (du médecin, Potirongeur étant malade) et la timidité (de Potironron qui vient passer la journée chez Sorcidonie).

Les illustrations sont colorées avec une adorable petite sorcière et ses potirons de compagnie qui me rappelle Amélia Fang et sa citrouille de compagnie, Trouille. Le texte s’amuse à inventer plein de mots-valises et se prête à une lecture en rimes à voix haute. Un bon moment de lecture avec des histoires sous fond de sorcellerie mais évoquant des épisodes de vie quotidienne pour mettre des mots sur les émotions et des astuces pour apprendre à les gérer!

Potironron et les magibiscuits

Pour prolonger la lecture, nous faisons un goûter avec des magibiscuits en suivant la recette du livre (farine, beurre ramolli, sucre, une pincée de sel et puis un œuf mais sans mettre la vanille ni de cannelle), une des astuces pour la timidité. Mais pour nous ce sera de la pure gourmandise! Après avoir laissé reposer la pâte 30 minutes au frigo, j’ai fait les sablés avec un emporte-pièce en forme d’étoile. Dix minutes plus tard de cuisson au four à 200 degrés, nous les avons dévoré tièdes voire à peine sortis du four. Miam miam!

Participation #2 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #60 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Magibiscuits/Sablés

Participation #5 Les Gourmandises de Syl #Magibiscuits/Sablés

challenge 2021 lire au féminin

Participation #57 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice et française et illustratrice espagnole

Au fil des pages avec Croc-Croc ne veut pas partager!

Avec sa couverture rafraîchissante et qui donne le ton de l’album, j’ai emprunté à la médiathèque Croc-Croc ne veut pas partager! de Carolina Rabei (éd. Circonflexe, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Nous le lisons ces dernières semaines très souvent.

Alors qu’il passe son temps à manger la nourriture abondante dans sa cage, un cochon d’Inde, Croc-Croc voit arriver une petite souris affamée, Gruyère qui lui demande de partager un peu de sa nourriture en échange d’un câlin. Impensable pour Croc-Croc qui refuse catégoriquement! Gruyère partie, Croc-Croc se remet en question et inquiet, décide d’aller à sa recherche.

Il y est ainsi question d’égoïsme puis de partage, de solitude puis d’amitié mais aussi de découverte du monde par un animal de compagnie qui n’était jamais sorti de sa cage. Petit bémol toutefois dans l’attitude de la souris à la fin de l’histoire (à regard d’adulte, ne serait-ce pas le début d’une amitié toxique?). Un bon moment gourmand et tout mignon de lecture avec cet album jeunesse aux illustrations rondes, colorées et expressives!

Participation #12 au Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Participation #28 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

challenge 2021 lire au féminin

Participation #44 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Participation #60 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec J’en rêvais depuis longtemps

Nous lisons J’en rêvais depuis longtemps d’Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior, 2018), un album jeunesse au grand format et s’ouvrant par le haut, à partir de 4 ans. Il fait également partie de la sélection Maternelle du Prix des Incos 2021. A Noël, un chien devient l’animal de compagnie d’un petit garçon. Nous les voyons grandir et s’apprivoiser l’un l’autre, à travers des petites scénettes de leur vie quotidienne.

Mais très vite, nous nous interrogeons: est-ce l’histoire d’un petit garçon et de son chien ou d’un chien et de son petit garçon. En effet, l’humour du texte tient au contrepied narratif, les illustrations révélant avant le texte l’identité du narrateur. Quant aux illustrations, elles sont très jolies avec un duo garçon/chien très expressif. Nous retrouvons avec beaucoup de plaisir le trait de crayon d’Olivier Tallec qui a déjà illustré par exemple une autre série livresque avec un chien, Rita et Machin. Coup de cœur pour cet album jeunesse avec une histoire d’amitié tendre, drôle et décalée (même dans les séquences gourmandes)!

Participation #43 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

 

 

Au fil des pages avec Cher dragon

Nous empruntons, à nouveau pour Halloween, comme déjà l’année dernière, à la médiathèque Cher dragon d’Emma Yarlett (éd. Albin Michel Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 4 ans et même avant. Alex, un petit garçon souhaite garder un dragon qu’il a trouvé un jour dans sa maison. Mais comment faire pour bien s’en occuper? Il va demander de l’aide à des spécialistes comme un pompier ou un boucher qui lui répondent sous forme de lettres à découvrir au fil de l’histoire.

Nous retrouvons avec plaisir cette autrice que nous avions découvert avec Glouton, Le croqueur de livres en suivant cette échange épistolaire, plein d’humour et sous fond d’amitié, entre un petit garçon et son improbable animal de compagnie. Les illustrations sont très drôles et intègrent plusieurs enveloppes à ouvrir et à lire. Le dragon rouge est adorable. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui a fini par rejoindre nos bibliothèques et qui ravira tous les amateurs de dragons et tout jeune lecteur qui a ou qui souhaiterait avoir un animal de compagnie! Il n’est parfois pas s’y simple de l’apprivoiser.

Challenge Halloween de Hilde et Lou

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑