Étiquette : vivre ensemble (Page 2 of 4)

Au fil des pages avec Ourson le terrible

Nous empruntons à la médiathèque Ourson le terrible de Christian Jolibois et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la forêt, haut comme trois pommes, Ourson le Terrible effraie tous les habitants qui croisent sa route. Il enchaîne les bêtises et les mauvaises actions et cela l’amuse beaucoup. Seule la nuit semble laisser un peu de répit aux habitants de la forêt, Ourson le Terrible se retrouvant bien seul. Puis un matin, l’ourson rencontre Dame Ours et son arme secrète, des bisous. Cette rencontre va-t-elle le transformer pour le meilleur? Les auteurs s’amusent avec l’expression populaire d' »ours mal léché ». En effet, autrefois, on pensait que les oursons n’étaient pas complètement formés tant qu’ils n’avaient pas été léchés par leur mère. C’est une façon rigolote d’aborder avec les tout-petits les règles de la vie en société et le vivre ensemble, même si certaines expressions employées dans le texte sont un peu trop familières voire grossières pour de jeunes lecteurs. Nous apprécions beaucoup les illustrations de Marianne Barcilon, cette dernière rendant très expressifs les traits de visage de l’ourson mais aussi de ses pauvres victimes. Finalement, malgré sa mauvaise humeur et ses mauvais comportements, Ourson le Terrible a une frimousse attachante. Un très bon moment de lecture surtout avec une chute pleine de tendresse et de bisous!

Participation #164 Je lis aussi des albums

Au fil des pages avec La maison des amis

Nous lisons depuis plusieurs semaines régulièrement un album emprunté à la bibliothèque, La maison des amis de Patricia Hegarty et Greg Abbott (éd. Larousse, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans. Une petite souris décide de construire une maison pour accueillir tous les animaux de la forêt qui le souhaitent et qui ont perdu leur habitat comme une grenouille dont la mare a été asséchée ou un ours solitaire malheureux. Le chantier de la maison commence alors dans la joie et la bonne humour, chacun participant avec entrain à la construction. Ce nouvel abri accueillant sera-t-il fini à temps pour se protéger du froid et de la pluie? Les illustrations sont adorables avec plein de petits détails rendant ces animaux de la forêt très mignons et attachants. Rien n’aurait été possible s’ ils n’avaient pas travailler ensemble.  Nous aurions bien eu envie de nous joindre à eux. Une bien jolie histoire de vivre ensemble, d’amitié et de solidarité! Le texte tout en rimes invite à la lecture à haute voix. Coup de cœur pour cet album jeunesse dont les découpes apportent un petit plus dynamique!

Participation #128 Je lis aussi des albums

Participation #31 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Mot au pluriel: « Amis »

Au fil des pages avec Le premier Noël de l’ours

Nous empruntons à la bibliothèque Le premier Noël de l’ours de Robert Kinerk et Jim LaMarche (éd. Casterman, 2008). La couverture m’a immédiatement fait penser à L’ours qui aimait les histoires, un très joli album jeunesse sur le plaisir de la lecture. Et pour cause, l’illustrateur de cet album est aussi Jim LaMarche. Les couleurs automnales ont laissé place aux premiers jours de l’hiver, les flocons annonçant le temps de l’hibernation. Mais alors qu’il dort au fond d’une grotte gardée par un petit sapin, l’ours est réveillé par un douce et intrigante musique.  Il se met en quête de découvrir sa provenance. Chemin faisant, il viendra en aide à des animaux de la forêt: un corbeau, un élan ainsi qu’un faisan et ses petits. Une fois le mystère percé, l’esprit de Noël s’installe aussi chez l’ours et ses nouveaux amis. Que de poésie dans cet album jeunesse, tant dans le texte en rimes que dans les illustrations toutes douces. Comme dans un conte de Noël,  la générosité,  l’entraide et la joie d’être ensemble rythment cette histoire débordante de tendresse. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse sans Père Noël, ode aux plaisirs simples comme jouer avec des flocons ou être auprès des siens!

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: FondantGrignote.

Challenge Il était 7 fois Noël de Chicky Poo et Samarian

Challenge Christmas Time 2019 de Mya Rosa #Livre de Noël

Participation #4 Challenge Contes de Noël de Bidib

Participation #112 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #16 catégorie Animal: « Ours »

Au fil des pages avec Chut!

Nous empruntons à la bibliothèque Chut! de Morgane de Cadier et de Florian Pigé (éd. HongFei, 2017), un album jeunesse à partir de 4 ans et lauréat du Prix des Incorruptibles 2019 dans la sélection « CP ». De ces auteurs, nous avions lu et apprécié Une maison à hanter. Monsieur Franklin, un lapin appréciant par-dessus tout le silence est bien en peine lorsqu’un nouveau voisin s’installe dans la maison à côté de la sienne. Que de bruits venant de ce voisin festif et avec beaucoup trop d’amis au goût de Monsieur Franklin! Il a beau lui dire « chut » et encore « chut ». Rien ne se passe. Et que dire des oiseaux dont les cris lui sont tout aussi insupportables? Cette situation l’enferme de plus en plus dans la solitude jusqu’à ce que, contre tout attente, son voisin lui vienne en aide. Cet album jeunesse aborde les thèmes de la solitude, de l’amitié, de l’entraide et de la fraternité. Les illustrations épurées mettent l’accent sur les émotions ressenties par les différents personnages. L’histoire permet également aux plus jeunes lecteurs de s’interroger sur le vivre ensemble. Un bon moment de lecture!

Participation #98 Je lis aussi des albums

Participation #26 Devine qui vient Bloguer?

Au fil des pages autour d’un œuf

À quelques jours d’intervalles, nous empruntons à la bibliothèque deux albums jeunesse traitant une histoire similaire: la découverte d’un œuf par un animal, même si la fin diffère.  Il s’agit, tout d’abord, de C’est à moi, ça! de Michel Van Zeveren (éd. L’école des loisirs, 2010), l’auteur s’amusant avec la période des « c’est à moi » des tout-petits, vers 2/3 ans. Une grenouille trouve un œuf. Mais d’autres animaux veulent le lui prendre. S’ensuivent des disputes jusqu’à ce que l’œuf éclose. De cet auteur, nous avions déjà  lu 1,2,3 petits chats qui savaient compter jusqu’à 3. Quel animal sortira de cet œuf? La grenouille ne devrait-elle pas se méfier? L’histoire comporte des rebondissements rigolos. Cet album jeunesse aborde, avec beaucoup d’humour, les thèmes de la possession et de l’apprentissage du partage chez les tout-petits.

Puis nous lisons Drôle d’œuf d’Emily Gravett (éd. Kaléidoscope, 2008). Cette fois-ci, c’est un canard qui trouve un œuf qu’il couve, longtemps, jusqu’à son éclosion, sous le regard moqueur d’autres oiseaux. La méfiance sera-t-elle à nouveau de mise? Nous retrouvons avec plaisir l’humour de l’autrice que nous avons découvert avec Sortilèges. Les illustrations sont rigolotes et dynamiques grâce aux découpes et rabats de l’album, sans oublier les petits détails (les livres lus par la chouette, les chaussons tricotés par le canard) qui rendent la chute vraiment très drôle. Un bon moment de lecture ponctué de rires!

Pour prolonger la lecture de ces deux albums, nous nous amusons à classer les œufs par leur taille. Nous abordons également la notion d’ovipare ainsi que le cycle de vie d’un animal ovipare, comme la poule que nous avions déjà évoqué à Pâques. Nous voyons ainsi, par exemple, que le papillon, le lézard des murailles, le serpent, la chouette, la poule, le canard, le crocodile, l’abeille, la tortue, le manchot empereur et les poissons sont ovipares.

Participation #85 Je lis aussi des albums

Participation #24 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #13 catégorie Lieu: « Moi » (localité de Norvège) et catégorie Adjectif: « Drôle »

« Older posts Newer posts »

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑